Google teste les réponses directes en temps réel dans les résultats. Sans Twitter ! - Arobasenet.com



Google teste les réponses directes en temps réel dans les résultats. Sans Twitter !

Google a récemment annoncé qu’il expérimentait une nouvelle fonctionnalité permettant aux candidats à la présidentielle américaine de répondre aux questions des électeurs.

Google Social Search

Les questions et les réponses étant publiées en temps réel durant les débats télévisés directement dans les résultats de recherche de Google.

Le moteur de recherche indique que cette fonctionnalité vise à “égaliser les chances”, car il offre aux candidats l’opportunité de partager leurs idées ou positions, et surtout de mieux les expliquer, plus en détail et en longueur, même s’ils n’ont pas de chance de bien figurer.

Cette fonctionnalité fait partie d’une série que Google a lancée en partenariat avec Fox News Channel pour le débat final des républicains US diffusé sur la chaîne de télévision FoxNews. Il s’agit donc d’un test grandeur nature réalisé aux Etats-Unis et qui augure du futur de Google Search en tant que moteur de recherche social.

Ainsi, lorsque les internautes américains ont tapé dans Google Search la requête “débat Fox News” ou "Google debate" au moment du lancement du débat télévisé, Google a affiché la position (opinion) de chaque candidat sur la question actuellement débattue en direct à la télévision.

Google explique dans son post que l’équipe de campagne de chaque candidat est alors en mesure de publier des réponses sous forme de longs textes et pourra même choisir d’y intégrer des photos et des vidéos dans ce long commentaire.

Sans doute que les questions et les réponses sont publiées via un formulaire, après avoir cliqué sur le lien “commenter” ou “répondre”, qui s’affiche en surimpression comme lors de la rédaction des avis locaux depuis Google Local.

Ce qui donnera à chaque candidat la possibilité de présenter ses propres idées, ainsi que de “donner des réponses longues, répondre aux questions qu'ils n'ont pas eu la chance de répondre au cours du débat et de réfuter ou contredire les réponses de ses adversaires”, selon Google.

A noter que les réponses directes en temps réel s’affiche (voir image ci-dessous) sous forme de carrousel, comme pour les pages AMP.

Google Search cible la Social TV


Aujourd’hui, aucune émission télévisée ne se déroule sans que les animateurs ne donnent le #hashtag de leur émission afin de faire participer et réagir les téléspectateurs en direct depuis leurs comptes Twitter.

La Social TV représente une opportunité de marketing formidable pour les annonceurs et aussi pour des réseaux sociaux tels que Twitter ou Facebook. Mais, la Social TV permet aussi aux programmes TV de s’assurer une belle promotion et élargir leurs audiences via les réseaux sociaux.

En général, ces réactions en direct via Twitter sont recueillies à partir de ce qu’on appelle le second écran, à savoir le smartphone, qui est en fait devenu réellement le premier écran devant la télévision.

Autrement dit, les téléspectateurs regardent leur émission favorite tout en utilisant le web ou les médias sociaux pour chercher plus d'informations, partager des opinions ou lire ce que disent les autres sur l’émission en direct.

C'est une chose sur laquelle Twitter a beaucoup capitalisé en particulier, grâce à l'utilisation des #hashtags qui permettent aux utilisateurs de trouver rapidement toutes les discussions sur un sujet donné.

Image via Google

Mais, dans le cas de Google, celui-ci utilise les mots clés, et non les hashtags, pour fournir la réponse directe en temps réel. Il est difficile d’imaginer qu’il puisse en être autrement quand le nouveau moteur de recherche de Facebook propose déjà une telle fonctionnalité d’affichage de résultats tendances ou d’actualité chaude en temps réel au moment de la requête.

Google Search est en passe de devenir social et interactif


J’en ai souvent parlé dans des articles ici, notamment avant l’annonce du projet Google AMP et aussi lors du lancement du nouveau moteur de recherche Facebook Search  : Google est en passe de transformer son moteur de recherche en plateforme sociale interactive.

Avec Google Search, Google va peut-être réussir là où il n’a pas vraiment convaincu avec Google+. Car, Google Search, c’est l’unanimité qui ne se dément pas, avec près de 90% de part de marché dans la recherche internet. Dont une grande partie des utilisateurs utilisent un mobile Android et/ou a un compte Google.

Bref, Google a donc expérimenté comment son moteur de recherche, en devenant sa propre plateforme sociale, peut être mieux utilisé pour mettre en avant des informations en temps réel sans passer par Twitter dont il publie aussi les Tweets dans ses résultats de recherche.

En effet, selon le deal conclu entre Twitter et Google, Google s’était engagé à indexer les Tweets de Twitter en temps réel, avec donc la possibilité de les afficher immédiatement dans ses résultats en cas de demande.

Google serait alors en train d’outre-passer ce deal pour rouler pour son propre compte plutôt de que de pointer des liens vers Twitter et rediriger les utilisateurs chez Twitter.

Avec, comme avantage pour lui, le fait d’offrir aux internautes l’opportunité de générer du contenu à l’intérieur du moteur de recherche qui pourrait être partageable sur d’autres réseaux sociaux grâce à des boutons sociaux comme je le révélais ici.

Des contenus générés par des utilisateurs identifiés par leurs comptes Google, et non Google+, qu’on peut commenter indéfiniment depuis Google Search et qu’il utilisera sans doute comme résultats de recherche.

En plus de cette fonctionnalité des réponses directes en temps réel, Google a aussi testé le sondage en temps réel via ses résultats en temps réel pour fournir une cartographie des tendances qui se dégageaient à l’issue des débats. Ce que propose aussi Twitter via ses sondages.

Finalement, le prochain réseau social de Google sera Google Search. Surtout lorsqu'il aura déployé cette fonctionnalité sur d'autres requêtes, notamment sur des informations chaudes reprises par les grands médias ou les blogs.

Aucun commentaire