La Plateforme Facebook Messenger veut-elle mettre fin aux applis mobiles ? - Arobasenet.com


La Plateforme Facebook Messenger veut-elle mettre fin aux applis mobiles ?

Facebook vient de lancer une nouvelle technologie via sa Plateforme Facebook Messenger, qu’il espère, va mettre fin à l’existence des applications mobiles des entreprises.

Facebook Messenger veut-il mettre fin aux applis mobiles avec ses chatbots ?

Facebook propose désormais une nouvelle boutique de bots et une plateforme de chatbots intégrant l’intelligence artificielle qui converseront avec les utilisateurs et les aideront dans leur vie quotidienne et remplaceront, par exemple, les services clients par téléphone.

Il s’agit donc d’une nouveauté et surtout d’une innovation qui est censée prendre la place des applications des entreprises. Ainsi, Facebook compte permettre aux utilisateurs de chatter (discuter) avec les entreprises sur sa plateforme Messenger plutôt que de télécharger des applications individuelles pour chaque entreprise qu’ils utilisent.

Mark Zuckerberg a révélé à la F8 developer conference comment les chatbots n'étaient que le début d'une feuille de route de 10 ans qui aboutira in fine à donner “à chacun dans le monde le pouvoir de partager quelque chose avec quelqu'un”. Ce qui comprend la construction d’objets volants qui voleront dans le monde entier pour renvoyer des signaux internet dans les lieux non-connectés.

Mais, pour l'instant, les chatbots se destinent à être utilisés par la plupart des entreprises et autres organisations afin de permettre aux gens de payer des services comme la livraison de fleurs ou d'acheter des choses telles que des billets de spectacles ou des réservations. En intéressant les entreprises à utiliser ses chatbots, les applications de ces derniers seraient alors délaissées au fil du temps. C'est en tout cas le pari que fait Facebook...

Mark Zuckerberg estimant que les consommateurs devraient pouvoir juste envoyer un message à une entreprise de la même manière qu’ils le font avec leurs amis. Zuckerberg pense en effet qu’il n’existe personne dans le monde qui aime appeler les services clients.

Si les gens n’utilisent pas ces chatbots, les entreprises elles-mêmes seront en mesure de payer pour envoyer des messages concernant des offres spéciales ou promotionnelles aux utilisateurs ou pour rappeler à ces utilisateurs qu’ils ont aimé tel ou tel produit (consulté) sur leurs sites web mais qu’ils n’ont pas acheté.


Ces messages seront limités aux personnes qui ont déjà utilisé ou envoyé un message à l’entreprise. Toutefois, les entreprises utilisant les chatbots pour envoyer des offres promotionnelles pourront aussi être bloquées par les utilisateurs, de la même manière qu’ils le feraient avec n’importe qui. Alors, attention aux abus et à l’envoi d’offres non pertinentes.

Une API pour les chatbots de Messenger Platform


Facebook a aussi officiellement déployé son API pour les chatbots de Messenger, dénommée Plateforme Messenger ou Messenger Platform en anglais.


Comme dit plus haut, les chatbots ciblent en particulier les entreprises que Facebook voudrait voir utiliser davantage Messenger pour automatiser leurs services clients. Ce qui laisse augurer, en cas de succès, la fin des numéros spéciaux des services clients avec leurs messages robotisés à options du type “si vous êtes déjà client tapez le 1, si vous n’êtes pas clients tapez le 2, etc.”.

Et les chatbots peuvent être plus personnalisés et expressifs que ces options. Un bot Messenger peut automatiquement et en toute autonomie (grâce à l’intelligence artificielle) faire des choses telles qu’envoyer des liens, montrer des images et fournir une description détaillée des produits, services ou fonctionnalités.

Grâce à l’API des chatbots pour Messenger que Facebook prévoit pour tout le Web, les boutons de Live Chat ou Chat en Direct vont rediriger les utilisateurs du Web vers Messenger où un bot ou un humain (ou un mélange des 2) prendra en charge la conversation.

Et il est tout à fait possible que le Live Chat/Messenger envoit des réponses automatisées à certaines questions posées et invite un homme de l’entreprise ou parmi les animateurs à vous répondre lorsque le bot se sentira bloqué.

De même, à partir du moment où tous les chatbots seront développés à l’intérieur de Messenger Platform, vous pouvez vous rendre sur l’appli Messenger et demander, par exemple, "qui a gagné tel match ?" et vous recevrez une réponse avec des détails.

Et si vous demandez les titres de l’actualité sur tel ou tel journal ou blog ou site, vous recevrez les titres avec les liens pour les lire dans Messenger. Autant de possibilités qui vont ringardiser à l’avenir les applications mobiles elles-mêmes.

Je vous invite à découvrir tout ce que vous pourrez faire sur la Plateforme Facebook Messenger.

Toutes ces fonctionnalités de l’API des chatbots est dès maintenant disponible à tous les développeurs.

Aucun commentaire