Avec Instant Apps, Google tente d’unifier le Web et les Applis - Arobasenet.com



Avec Instant Apps, Google tente d’unifier le Web et les Applis

Lors de la conférence Google I/O 2016, Google a révélé son projet baptisé Android Instant Apps qui va permettre aux utilisateurs de lire du contenu dans une application sans avoir à télécharger l’application mobile dans sa totalité.

Android Instant Apps

Certes, cette fonctionnalité ne sera disponible qu’avant la fin de cette année, mais elle constitue déjà un grand changement dans la façon dont nous allons utiliser ensemble le Web mobile et les applications mobiles.

Toutefois, si Instant Apps fonctionne comme prévu, c’est l‘utilisation du smartphone qui va s’en trouver plus que jamais plus accélérée et en toute transparence. Alors même que Google vient de déployer sa technologie AMP pour aboutir à une telle rapidité dans la navigation sur le Web mobile.

Car, avec AMP, les pages Web mobiles se comportent déjà un peu comme des applications dans la mesure où elles s’affichent de façon instantanée. sur le téléphone mobile. Et maintenant, avec Android Instant Apps, Google essaie de créer des pseudo-applications qui s’affichent plus vite que des pages Web.

En d’autres termes, Instant Apps va permettre à Google de créer une jonction entre les applications mobiles et les pages mobiles. Ce qui conviendrait bien à Google dont l’activité principale, et donc les revenus, dépend encore du Web.

Créer des modules pour Instant Apps


L’idée de base est très simple. Lorsque vous cliquerez sur un lien depuis la page de résultats de Google ou dans un contenu mobile, si ce lien a un Instant APP associé à cette URL cliquée, alors Google récupérera le contenu désiré, et uniquement ce contenu, dans l’application pour vous l’afficher sans que vous ayez besoin d’installer cette application.


Ce contenu extrait de l’application s’affichera et se comportera comme si elle était encore dans l’application.

Et le résultat, d’après The Verge, qui a testé cette fonctionnalité, c’est que la nouvelle page mobile s’affiche aussi rapidement, si ce n’est très rapidement, que d’afficher une page Web avec les mêmes fonctionnalités.

Et on aboutit à un tel résultat parce que les développeurs peuvent “modulariser” leurs applications afin qu’elles ne fournissent que juste l’extrait dont a besoin l’utilisateur mobile.

Mais, avant d’en arriver là, les propriétaires d’applications et les développeurs devront créer leurs Instant Apps ou applications instantanées. C’est à dire, fractionner leurs applications en plusieurs petits “modules”, chacun adapté à une tâche particulière et chacun relié à sa propre adresse internet.

Google offre aux développeurs un moyen pour le faire, à partir d’une application dénommée “Google Play Services”. L’objectif étant d’introduire très peu de codes dans ces modules pour qu’ils se chargent très vite.

Et c’est aussi grâce à Google Play Services que les mobinautes auront installée qu’ils pourront déployer ce deep-linking (liens profonds dans les applis) qui récupérera le module de leur contenu désiré dans l’application pour l’afficher en tant que page mobile allégée. Même s’ils n’ont pas installé l’application dans leur mobile.

Moins d’applications dans les mobiles


Combien de fois n’avez-vous pas installé une application, juste parce que vous en aviez besoin pour une action pércise ? Et après, qu’en faîtes-vous ? Si vous y pensez, vous la supprimer, sinon, elle viendra s’additionner aux dizaines d’autres que vous n’utilisez plus (oubli ?) et qui consomment vos ressources avec des checking et mises à jour en arrière-plan.


Grâce à Instant Apps, pour les applications à usage unique, vous n’aurez plus besoin de les installer. Votre navigateur Web ou Chrome suffira pour vous faire surfer comme dans une application. Car, l’une des raisons pour laquelle ces pages d’applications instantanées s’affichent si vite est qu’elles sont fournies à partir des propres serveurs de Google.

Comme avec les contenus AMP qui sont hébergés dans le Cache de Google. Et concernant Android Instant Apps, Google Play participe intimement à l’approbation et à la publication de ces pages instantanées.

Instant Apps représente donc à la fois les meilleures parties du Web (liens cliquables) affichées dans les pages de résultats de Google, sans le pire du Web (les Javascripts) et les meilleures parties des applications (rapidité native des fonctionnalités), sans le pire (devoir bien se classer dans le classement des applications de Google Play).

Et pour Google, les applications devraient plus se comporter comme des pages Web. Et les pages Web devraient aussi se comporter comme des applications. C’est pourquoi, Google tente de faire en sorte que chacun de ces deux mondes ressemble davantage à l’autre.

Tout ceci, pour parvenir un jour à faire en sorte que ces deux mondes ne deviennent qu’un seul monde : le Web 3.0 ?

Aucun commentaire