Linkedin envisage d’héberger du contenu comme Facebook Instant Articles - Arobasenet.com



Linkedin envisage d’héberger du contenu comme Facebook Instant Articles

Tous les géants du Net se lancent désormais dans la création de plateformes d’hébergement de contenus s’affichant rapidement sur mobile.

Linkedin envisage d’héberger des contenus

Facebook a déployé Instant Articles, Apple a lancé Apple News et Snapchat propose Discover pour offrir des articles instantanés sur mobile à leurs utilisateurs.

Et Twitter, qui s'est récemment positionné en tant que site d'actualités et non réseau social, serait aussi sur les rangs pour héberger des contenus en permettant la publication de Tweets au-delà des 140 caractères.

Après avoir déployé son projet AMP, Google s’apprête à faire comme Facebook en hébergeant des contenus directement dans ses pages de résultats, grâce à sa fonctionnalité Instant Content en cours de test, pour accélérer davantage l'affichage des contenus tant sur mobile que sur le Web.

C’est maintenant, à en croire le site Buzzfeed.com, au tour de Linkedin d’envisager sérieusement de lancer sa propre version de Facebook Instant Articles afin de permettre aux éditeurs d’héberger du contenu directement sur Linkedin plutôt que de les laisser continuer à partager des liens qui redirigent les utilisateurs vers leurs sites ou blogs.

Selon des “sources introduites”, Linkedin aurait commencé les discussions de ce projet avec de nombreux grands éditeurs au cours des semaines passées.

Linkedin serait donc le dernier des leaders du Net à considérer désormais fournir aux éditeurs des outils pour publier directement sur sa plateforme.

Selon BuzzFeed News, un porte-parole de Linkedin, qui confirme de facto le projet en cours, aurait déclaré ce qui suit :
“Les éditeurs demeurent une part très importante de notre écosystème de contenu et nous sommes dans des conversations régulières avec eux sur de nouvelles façons de travailler ensemble.

Notre objectif est de nous assurer que nous proposons le bon contenu au bon membre (utilisateur) au bon moment pour offrir la meilleure expérience utilisateur possible.”
Vous l’aurez compris, le mobile first n’est pas qu’un simple slogan, mais une réalité qu’aucun géant du Net ne veut rater. Alors, tous cherchent désormais à se positionner comme sources de contenus, avec en arrière-plan l’idée de monétiser au maximum les lecteurs à venir avec de la publicité intelligente à l’intérieur de leurs plateformes respectives.

En ce qui concerne Linkedin, qui veut donc aller plus loin qu’avec Pulse, acceptera-t-il, comme Facebook, de partager ses revenus publicitaires avec les éditeurs de contenus ? Il faudra y penser dès le départ pour les attirer…

Aucun commentaire