Twitter retire son bouton Acheter et confie le paiement intégré à Stripe - Arobasenet.com


Twitter retire son bouton Acheter et confie le paiement intégré à Stripe

Au mois de Septembre 2015, Stripe, la startup spécialisée dans le paiement en ligne, a lancé un nouveau système qui devait permettre aux détaillants de vendre leurs produits sur les réseaux sociaux et applications de contenu.


Le plus grand partenaire de Stripe fut alors Twitter dont le bouton “Acheter” permettait aux utilisateurs d’acheter des articles directement depuis un Tweet.

Mais, un mois après la signature de ce partenariat, Twitter décidait d'abandonner toute idée de développer une plateforme ecommerce en interne. Il décida alors de retirer et redéployer son équipe en charge du bouton “Acheter” sur d’autres priorités.

Toutefois, la technologie Stripe existe toujours et les détaillants peuvent encore utiliser son nouveau produit dénommé “Relay” pour vendre leurs produits sur Twitter.

Cependant, la perception que le plus grand partenaire de Stripe ne le considère plus comme une priorité n’est vraiment pas une bonne chose. Notamment pour la startup elle-même qui pourrait alors avoir du mal à convaincre d'autres partenaires potentiels dans la vente en ligne de rejoindre son nouveau programme.

L’idée derrière le produit “Relay” de Stripe, c’est que les utilisateurs décident de plus en plus d’acheter des articles en ligne au fur et à mesure qu’ils les découvrent, même si ce n’est pas sur un site ecommerce ou dans une application.

Et comme les gens passent beaucoup de leur temps en ligne sur Twitter et autres applications sociales, ils devraient pouvoir effectuer des transactions sans quitter ces applications, et donc sans avoir à être redirigés vers un autre site qui pourrait s’avérer non compatible avec le mobile.

Mais, comme le note Recode, en laissant donc les marchands s’adresser directement à Stripe pour implémenter un bouton “Acheter” dans leurs Tweets, la question est maintenant de savoir si les marques et entreprises, et aussi les utilisateurs, voudront avoir beaucoup d’intérêt pour un bouton Acheter” sur Twitter qui ne serait pas celui de Twitter qui n’en assurera pas aussi la promotion.

L’abandon de Twitter itself de son programme bouton “Acheter” est donc un mauvais signal envoyé à toutes les marques et entreprises qui espéraient faire du social commerce via Twitter.

Aucun commentaire