Google livre les dernières nouvelles de ses facteurs de référencement - Arobasenet.com



Google livre les dernières nouvelles de ses facteurs de référencement

SMX Advanced est une conférence conçue exclusivement pour les marketeurs et SEO expérimentés. De plus en plus de pays, dont la France, en organisent chaque année et proposent des sessions courtes suivies de questions-réponses, ainsi que des ateliers pour discuter de tout ce qui concourt au référencement internet.

Google livre les dernières nouvelles de ses facteurs de référencement

La dernière SMX Advanced en date vient de se tenir à Seattle, aux Etats-Unis. Et comme toujours, les plus attendus sont les portes-parole SEO de Google. Pour la simple raison que Google détient 90% de la recherche internet et que c’est lui qui lance (ou impose, c’est selon) les tendances SEO à venir.

Ainsi, au cours de la SMX Advanced de Seattle, Gary Illyes, Webmaster Trends Analyst chez Google, s’est prêté au jeu de la keynote, interviewé par Danny Sullivan de Searchengineland.com, pendant une heure chrono.

Alors, il a été question de Panda, Penguin, HTTPS, Search console, index mobile, AMP. Bref de tout ce qui fait partie ou pas encore des critères de référencement sur Google. Voici donc les points clés qu’a voulu partager Gary Illyes.

Authorship


Gary Illyes a confirmé que Google n’utilise plus l’authorship pour identifier les auteurs des contenus. Y compris pour sa fonctionnalité in-depth articles ou articles de fond.

Par conséquent, la balise de l’authorship peut être supprimée des pages Web.

RankBrain


Gary Illyes a aussi expliqué qu’il n’est pas possible d’optimiser un site pour RankBrain comme on le ferait pour une balise meta description ou une balise title.

Il a ajouté qu’il n’existe pas de “scores” pour RankBrain pour juger de la pertinence d'un contenu. Mais, il confirme que RankBrain est un facteur de ranking, même s’il ne donne aucun score comme le temps de chargement de la page, Panda, Penguin et d’autres critères SEO de Google.

Pour info, RankBrain est aujourd’hui utilisé pour toutes les requêtes importantes sur Google Search contre 15% à son lancement pour les requêtes de la longue traîne.

A ce propos, RankBrain aurait tendance, en interprétant la requête, à la remplacer par une requête similaire, mais plus populaire, influençant ainsi indirectement le classement des résultats de la recherche.

C’est le fait de pouvoir changer parfois la requête, en voulant l’interpréter, et selon le système du machine learning à partir duquel il fonctionne, qui fait que les autres signaux de classement fournissent des résultats habituellement plus satisfaisants que ce qu’ils auraient afficher pour la requête initiale.

Panda


Panda, l’algorithme de Google qui juge de la qualité du contenu, continue sa mise à jour. Mais, la mise en à jour en continu de Panda s’effectue très lentement, et cela prendra des mois pour que cet algo fasse une boucle complète de tous les contenus avant de recommencer.

Et, après la vérification de la qualité des pages Web, Panda conclut son exploration en attribuant une note (score) au site dans son ensemble. Toutefois, cela prendra encore plusieurs mois pour que ce score attribué s’applique au moteur de recherche, lors du classement des pages.

Gary Illyes confirme à nouveau que Google Panda est en continu, mais il n’est pas en temps réel et il est lent.

Penguin


Pour faire court, Gary Illyes n’a donné aucune date pour le lancement de la prochaine version de Penguin.

Tout ce qu’il a pu dire, c’est que l’équipe en charge continue à travailler sur Penguin et qu’il ne veut donner aucune date en raison des nombreux reports de mise à jour constatés par le passé.


AMP, les Assitants et les Bots


Danny Sullivan a demandé à Gary Illyes de dire à la communauté SEO ce à quoi ils devraient se préparer pour les années à venir.

Gary Illyes donne deux indications. D’abord, AMP sera très important et les SEO et les webmasters devraient dès maintenant envisager de l’implémenter dans leurs sites.

D’autre part, d’après Gary Illyes, les assistants numériques, les bots et chatbots sont pleine progression et développement et les webmasters devraient de plus en plus s’intéresser à ces domaines.

Index Mobile


Gary Illyes, Webmaster Trends Analyst chez Google, a aussi confirmé que Google travaillait toujours sur son futur moteur de recherche dédié exclusivement au mobile.

Cet index mobile sera donc uniquement utilisé pour les résultats de recherche sur smartphone et sera séparé de l’index actuel de Google Search.

Présentement, les résultats de recherche de Google sur mobile et desktop utilisent le même index (la même base de données de liens) et, surtout les mêmes signaux de classement alors que l’ordinateur et le mobile ont des spécificités distinctes.

Ce qui n’est pas normal quand tous les sites ne sont ni en responsive design ni compatibles avec le mobile.

Plus de données dans Google Search Console


On a assisté ces derniers temps à l’ajout de nombreuses données dans Google Search Console et Gary Illyes promet qu'il y en aura encore plus dans les temps à venir, conformément à une ancienne promesse de Google.

Toute l’équipe en charge de la Search Console y travaille actuellement afin de fournir plus d’historiques avec les statistiques de la recherche et autres données.

Adoption du HTTPS


Depuis Août 2014, Google a fait du HTTPS un facteur de référencement afin d’inciter les sites Web à migrer du HTTP vers un hébergement sécurisé via HTTPS.

Pour sa part, Gary Illyes révèle que 34% des sites présents dans l’index de Google sont désormais hébergés en HTTPS. Ce qui n’est pas mal du tout.

C’est pourquoi, il recommande vivement aux webmasters d’envisager, le plus tôt possible, la migration de leurs sites vers le HTTPS.

Ce sont donc autant d’informations livrées par Gary Illyes dont vous devez tenir compte pour améliorer votre visibilité dans les pages de résultats de Google.

Aucun commentaire