Passer du HTTP au HTTPS fait-il chuter le revenu publicitaire du site ? - Arobasenet.com


Passer du HTTP au HTTPS fait-il chuter le revenu publicitaire du site ?

Décidément, passer d’un hébergement normal via HTTP à un hébergement sécurisé via HTTPS ne serait pas un long fleuve tranquille. Non seulement la procédure de migration est un peu complexe, mais un impact négatif pourrait aussi se faire sentir sur les revenus publicitaires via Adsense générés par les sites.

Passer du HTTP au HTTPS fait-il chuter le revenu publicitaire du site ?

En effet, aussi surprenant que cela puisse paraître, le passage du HTTP au HTTPS aurait été responsable d’une baisse de 7% de l’ensemble des revenus publicitaires d’un site. Et plusieurs autres webmasters font ce même constat après migration vers le HTTPS.

La baisse du chiffre d’affaires par annonceur pouvant parfois aller jusqu’à 30%. Et cela n’ rien à voir avec des clics frauduleux qui pourraient avoir chuté après la migration. Loin de là.

Pourquoi une baisse des revenus Adsense ?


Selon un commentateur du forum HackerNews qui traite du sujet, la vraie cause serait une baisse de la protection des sites. Allez-y comprendre quelque chose !

Car, lorsque votre navigateur charge une page sécurisée via HTTPS, il refusera de charger (ou au moins avertir lors du chargement) la plupart des autres ressources encore hébergées en HTTP telles que les fichiers js, css, iframes, etc.

Et tout ceci, pour s’assurer que l’icône “cadenas vert” que vous voyez dans la barre d’URL est précise, correcte, et donc à jour.

Si une page se charge via HTTPS, mais se compose entièrement d’une iframe HTTP unique, ce cadenas vert sympa sera totalement dénuée de sens. Les iframes permettant d’intégrer un site (une page d’un autre site) dans un autre site.

Ainsi, lorsque des sites passent exclusivement au HTTPS, ils perdraient à jamais la possibilité d’afficher les publicités des annonceurs enchérissant pour des sites uniquement en HTTP, via les plateformes publicitaires telles que DoubleClick de Google.

Sans oublier les annonces en Flash qui ne sont plus autorisées sur AdWords ou DoubleClick à compter du 1er Juillet 2016.

Par conséquent, selon un autre commentaire sur ce même sujet sur HackerNews, les sites d’annonceurs enchérissant sur d’autres sites du réseau display se réduisent, les prix par clic ou par mille baissent aussi, et au final, les revenus publicitaires su site Adsense baissent aussi.

Méthodologie de l’étude


Il ne s’agit pas ici d’une étude sur des dizaines de sites. Il s’agit d’un webmaster qui raconte son expérience après avoir migré son blog sur HTTPS depuis que Google en a fait un critère de ranking. Mais, son HTTPS ne servait que la partie du site qui concernait les comptes utilisateurs, les mots de passe et le support technique.

Et en Juillet 2015, il a décidé d’héberger tout le site en entier sous HTTPS afin que tous les utilisateurs visitent les contenus en mode sécurisé. Mais, très vite, il a remarqué une baisse significative de ses recettes publicitaires sur les annonces Adsense.

Après quelques recherches, il apprend alors que ce ne sont pas tous les annonceurs qui enchérissent sur le réseau display de Google qui supportent le HTTPS. Ce qui entraîne moins d’offres d’impressions de publicité et une baisse des revenus de publicité globale.

Ils découvrent aussi sur des forums que de nombreux propriétaires de sites Web qui ont migré vers le HTTPS ont fait machine arrière pour revenir au HTTP en raison de cette perte substantielle des revenus publicitaires. Ce qu’il a fait à son tour, compte tenu de la perte importante de revenu.

Et en Janvier 2016, il décide de faire un test A/B afin de mesurer l’impact potentiel du HTTPS. Le webmaster a donc redirigé les visiteurs sur 5% de pages normales (et ensuite sur ces mêmes 5% de pages mais en mode sécurisé) et a mesuré le changement sur le revenu.

Sa conclusion fut que le revenu publicitaire était 7% plus bas sur les pages sécurisées via HTTPS.

Il a donc creusé plus loin et a examiné l’incidence sur les revenus publicitaires pour chacun des annonceurs connus du site de Rome2rio via son tableau de bord Google Adsense. Ce qui donne le résultat suivant :

Image via Rome2rio.com

Les données démontrent que la baisse globale de 7 % de recettes semble largement due à une poignée d’annonceurs là où le revenu diminue de plus de 40 %.

Bref, cette étude n’a rien de scientifique, mais elle pourrait alerter certains webmasters ayant migré vers le HTTPS et constaté une baisse de leurs revenus Adsense que cela pourrait être dû aux enchères en baisse sur leurs sites.

Certains annonceurs n’ayant pas modifié les paramètres de leurs annonces sur les plateformes publicitaires pour dire qu’ils acceptaient aussi les sites en HTTPS.

Toutefois, Google serait courant de cette situation et y travaillerait afin que la migration des sites Adsense vers le HTTPS soit aussi immédiatement applicable à tous les annonceurs, quelle que soit la plateforme.

Aucun commentaire