Facebook Ads absorbe 68% des revenus publicitaires de tous les réseaux sociaux - Arobasenet.com


Facebook Ads absorbe 68% des revenus publicitaires de tous les réseaux sociaux

Facebook et ses applications sociales que sont WhatsApp, Instagram et Messenger s’imposent de plus à tous les échelons des activités sociales des utilisateurs. Et le modèle de publicité de Facebook est  en passe d'être dupliqué sur ses trois autres applications mobiles.

Chiffres des revenus publicitaires sur les réseaux sociaux

Ce qui, inéluctablement, ne peut que faire grossir les revenus publicitaires de Facebook. C’est en tout cas ce que confirme les derniers chiffres révélés par la société eMarketer.

Selon eMarketer, Facebook récupère actuellement 67,9% de tous les revenus publicitaires générés par l’ensemble des réseaux sociaux en 2016.

L’étude prévoit par ailleurs que Facebook va générer plus de 22 milliards de dollars de chiffre d’affaires net cette année 2016. Soit une augmentation de 30% par rapport à 2015 où il avait gagné 17,08 milliards de dollars.

eMarketer révèle aussi que 70% de ce revenu publicitaire des 6 premiers mois de 2016 (déjà 12,08 milliards de dollars) ont été réalisés hors des Etats-Unis.

Facebook Ads absorbe 68% des revenus publicitaires sur les réseaux sociaux
Image via emarketer.com
eMarketer constate que cette croissance des revenus est entièrement due aux annonces sur Facebook lui-même et que Facebook n’a pas encore ajouté de système de monétisation à Facebook Messenger, dont il a finalement fait une application autonome depuis deux années maintenant.

Il en est de même avec WhatsApp qui, pour l’instant, n’a pas encore de système sérieux de monétisation mis en place. Rappelons que Facebook avait racheté WhatsApp pour la somme de 22 milliards de dollars.

Par conséquent, il arrivera bien un jour où la machine à sou va rentrer en action dans cette application pour obtenir un retour sur investissement.

Toutefois, Instagram adopte de plus en plus le modèle publicitaire de Facebook, avec pour conséquence la baisse de la portée des posts organiques des marques.

Il est très probable qu’une fois que Facebook aura trouvé un moyen de monétiser WhatsApp, Messenger et Instagram, ses revenus publicitaires exploseront littéralement.

Aucun commentaire