Google veut-il transformer toutes les pages mobiles non-AMP en pages AMP ? - Arobasenet.com


Google veut-il transformer toutes les pages mobiles non-AMP en pages AMP ?

Ce que Google est en train de proposer avec les pages de destination des publicités au format AMP, récemment lancées, laisse présager d’une probable généralisation automatique de la technologie AMP pour accélérer l’affichage des pages mobile-friendly. Et pour cause.

pages AMP

Google annonce en effet le lancement d’AMP Ad Landing Pages (ALP) ou Pages de destination pour la publicité au format AMP, avec pour objectif d’afficher instantanément la page de destination non-AMP, après que la publicité AMP affichée sur mobile ait été cliquée.

Comme l’avait envisagé Google lors du lancement de la publicité au format AMP, il était inconcevable pour lui qu’une page de destination d’une publicité AMP ne s’affiche pas aussi rapidement que la publicité AMP elle-même, au motif qu’elle n’est pas au format AMP.

Selon Google, la page de destination non-AMP prend en moyenne 6,9 secondes pour se charger, alors qu’avec la technologie AMP, cette même page prendra moins d’1 seconde pour se charger sur mobile.

Images via Google
Maintenant, Google va donc, pour chaque page de destination non-AMP d’une annonce publicitaire, créer une page de destination au format AMP. La landing page non-AMP sera donc maintenant transformée en page de destination au format AMP.

Elle sera donc aussi conçue, alors qu’elle ne l’est pas à l’origine, en page AMP pour accélérer l’expérience pour l’utilisateur qui clique sur une annonce au format AMP. Pour y parvenir, Google pré-charge l’URL de la page de destination non-AMP dans l’annonce publicitaire AMP et force la page de destination à utiliser le protocole AMP HTML.

Evidemment, si Google y parvient pour les pages de destination non-AMP des publicités AMP, pourquoi ne le ferait-il pas dans un proche à venir pour toutes les pages mobile-friendly qui n’utilisent pas aujourd’hui la technologie AMP ?

Car, au final, ça reste très largement à sa portée.


Alors, qu’est-ce qui l’en empêche maintenant ? Ou s’agit-il ici de faire un test grandeur nature avec les URL des pages de destination non-AMP ?

Retenons que Google fournira la version AMP de la page de destination si elle existe déjà dans Google Cache.

Et dans tous les cas, Google élimine toute redirection vers les serveurs de la plateforme publicitaire qui affiche l’annonce AMP.

AMP connaissant d’avance l’URL de destination puisque c’est lui qui a transformé la page de destination non-AMP en page AMP, comme le montre l’image animée ci-dessus.

Aucun commentaire