Apple News booste le trafic des éditeurs mais pas leurs revenus - Arobasenet.com



Apple News booste le trafic des éditeurs mais pas leurs revenus

Apple News, l’équivalent de Facebook Instant Articles et Google AMP, mécontente les éditeurs de contenus qui se plaignent de ce que l’application ne les aide pas à monétiser suffisamment leur trafic Web mobile, alors que ce trafic est réellement significatif.

Apple News booste le trafic des éditeurs mais pas leurs revenus

Les éditeurs reconnaissent donc en effet que leur trafic mobile a fortement augmenté depuis que l’appli d’agrégation Apple News a été actualisée et fait désormais partie de l’iOS 10, depuis mi-Septembre 2016.

Dans le cadre de cette mise à jour, l’appli a été relookée pour être plus agressive en incluant les notifications de breaking news et en adoptant une meilleure organisation de la section principale “For You” (Pour Vous).

Selon Digiday, de nombreux éditeurs déclarent aujourd’hui atteindre une plus grande audience via Apple News que via Google AMP.

Malheureusement, il y a peu de publicités sur Apple News, et il est donc difficile pour les éditeurs de monétiser ce trafic. Dès cet été, Apple News a commencé à afficher les articles qui apparaissent sur le côté gauche de la page d’accueil dans l’application elle-même, plutôt que de rediriger le trafic vers les propres sites mobiles des éditeurs.

Ce qui, inéluctablement, fait d’Apple News une application totalement fermée, tout comme Facebook Instant Articles ou Google AMP. Et ça, c’est le propre de toutes ces plateformes de distribution de contenus qui veulent tout contrôler et garder pour elles-mêmes.

Par conséquent, de trop nombreux éditeurs, dont le Washington Post, s’estiment lésés de ne pouvoir profiter financièrement de ce trafic web mobile pourtant très important, comme c’était le cas avant iOS 10.

Et pourtant, depuis le lancement d’Apple News, les éditeurs peuvent vendre des publicités dans l’application et garder tous les revenus publicitaires générés.

Mais, pour ce faire, ils doivent utiliser la plateforme publicitaire d’Apple, Workbench, qui serait assez complexe à utiliser, car elle nécessiterait des annonces créées et formatées d'une manière assez spéciale.

Ce qui découragerait les éventuels annonceurs de venir promouvoir leurs produits et services dans l'appli.

Aucun commentaire