Google a 11 applis pré-installées sur 38 sur Android contre 39 sur 39 pour Apple sur iPhone - Arobasenet.com



Google a 11 applis pré-installées sur 38 sur Android contre 39 sur 39 pour Apple sur iPhone

Google a adressé une réponse toute trouvée pour réfuter les allégations de la Commission Européenne chargée de la concurrence (anti-trust).

Google défend Android

Dans un long post sur son blog officiel, Google tente de démonter point par point les allégations de la Commission Européenne qui l’accuse d’abus de position dominante et d'avoir exigé des fabricants d’installer nativement et en priorité les propres applications de Google dans leurs smartphones développés avec Android.

Google commence sa défense par la position de l’UE selon laquelle Android n’est pas en concurrence avec le système d’exploitation mobile iOS d’Apple.

Google se réfère alors à la propre enquête de la Commission Européenne qui fait état de ce que 89% des personnes interrogées estiment qu’Android et iOS sont des concurrents.



Alors, Google se demande pourquoi dans les faits qui lui sont reprochés par la Commission Européenne, celle-ci ignore-t-elle sa propre étude et le fait qu’Apple et Google sont des concurrents dans le domaine de la téléphonie ?

En effet, parmi les plaintes au sujet d’Android et sur lesquelles la Commission de la concurrence de l’UE a enquêté, il y a le fait que :

  • Google exigerait et motiverait les fabricants de smartphone et tablette d’installer exclusivement ses propres services et en particulier son moteur de recherche.

  • Il lui est prétendument reproché de regrouper dans des packages certains produits Google avec d’autres applications et services tiers.

  • Google empêcherait les fabricants de smartphone et tablette d’utiliser et développer d’autres versions de l’OS d’Android.

Pour apporter la réponse la plus pertinente, Google a créé un GIF (voir ci-dessous) qui indique combien d’applications sont généralement pré-installées sur les appareils Android par rapport à la concurrence. Quelque chose que l’UE aurait oublié de révéler.

Google défend Android contre l'UE en utilisant les propres données de l'UE
Image via Google


  • Sur le Samsung Galaxy S7 avec Android 6.0.1 : 11 des 38 applications pré-installées appartiennent à Google.

  • Sur le Lumia 550 de Microsoft : 39 des 47 applications pré-installées appartiennent à Microsoft.

  • Sur l’iPhone 7 d’Apple avec iOS 10.0.2 : 39 des 39 applications pré-installées appartiennent à Apple.

Et c’est Google qui a un système d’exploitation, Android, libre qui serait trop contraignant pour les fabricants. Kent Wlaker, Senior Vice President et General Counsel de Google a d’ailleurs déclaré dans son communiqué :
Android n’a pas fait mal à la concurrence, il l’a élargie. Android est la plus flexible des plateformes mobiles, qui trouve un juste milieu entre les besoins des milliers de fabricants et d’opérateurs, des millions de développeurs d’applications et plus d’1 milliard de consommateurs.

Bouleverser cet équilibre voudrait dire augmenter les prix et entraver l’innovation,le choix et la concurrence. Ce ne serait pas juste un mauvais résultat pour nous. Ce serait un mauvais résultat pour l’ensemble de l’écosystème et surtout pour les consommateurs.
Attendons maintenant de voir quelle sera la réaction de l’UE face à cette contre-attaque de Google.

Aucun commentaire