Google met en garde les sites contre les fake news diffusés via Taboola et Outbrain - Arobasenet.com




Google met en garde les sites contre les fake news diffusés via Taboola et Outbrain

Si Google voulait donner un coup de pied dans la fourmilière, il ne s’y prendrait pas autrement en ciblant des plateformes de publicité native telles que Taboola et Outbrain, nommément citées par Google.

Google avertit les sites diffusant des fake news via des liens Taboola ou Outbrain

D’ores et déjà, il faut se dire que ce serait une suite logique, et donc une conséquence, des fausses informations diffusées lors de la campagne présidentielle américaine.

Facebook (surtout), mais aussi Twitter et Google se sont vus reprocher d’avoir laissé les fausses informations (fake news) circuler sur leurs plateformes. Et depuis, ces géants du Net se sont publiquement engagés à combattre tant que peut se faire les fausses informations et autres rumeurs.

C’est ainsi que Facebook a récemment révélé son plan pour combattre ces fake news.

Google n’a pas encore publiquement dit de quelle manière il compte lutter contre les fake news, mais le Tweet de Nathan Johns (voir ci-dessous), Search Quality Analyst chez Google, devrait finalement s’avérer être une piste de lutte contre les fake news.

Que dit Nathan Johns ?


Voici ce qu’il dit dans son Tweet :
Prenez garde : Si vous voulez signaler ou vous plaindre des fausses informations, peut-être devez-vous réfléchir à deux fois aux liens taboola/outbrain qui sont sur votre site ?
Sans doute un message à l’adresse des webmasters qui intègrent des liens du genre “Ailleurs sur le Web” et dans lesquels on pourrait trouver des clickbaits et des liens renvoyant vers des articles relayant des fakes news que Google s’est engagé à combattre.

Google demande donc maintenant aux propriétaires de sites Web de réfléchir à 2 fois avant de placer ces types de liens via des plateformes telles que Taboola et Outbrain sur leurs sites.

Le signal est clair : tout comme il y a eu par le passé la chasse aux articles en guest blogging (en invité), Google pourrait bientôt lancé la chasse aux sites intégrant ces types de liens, même si les liens pointant vers les articles sont en nofollow.

Car, le problème ici, ce n’est pas que ces liens passent du “jus” ou pas, mais Google pourrait reprocher aux sites les hébergeant, et donc qui en font la promotion, d’être complices de la diffusion de fausses informations, s’il y en a.

Google serait toutefois tenté de pousser les plateformes de contenus sponsorisés ou de publicités natives à prendre leurs responsabilités afin de vérifier individuellement, en amont, tous les contenus recommandés sur des sites externes.

Voilà, vous êtes prévenus, des pénalités pourraient bientôt tomber ! Et votre référencement sur Google pourrait en pâtir.

Même si Nathan Johns dit ne faire qu'exprimer sa propre opinion :


Il n'y a pas de fumée sans feu... Google nous a déjà habitués à ce genre de "fuites" organisées. C'est pourquoi le message de Nathan Johns est à prendre au sérieux.

Aucun commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.