Google My Business accepte 2 types de menus et des attributs dans les Pages - Arobasenet.com




Google My Business accepte 2 types de menus et des attributs dans les Pages

Google My Business apporte un élément important qui devrait finir par convaincre les entreprises locales que l’annuaire professionnel de Google va les aider à mieux convertir leurs clients potentiels.

Google My Business accepte 2 types de menus et des attributs dans les Pages

C’est, semble-t-il, l'objectif visé par Google qui vient d’ajouter les Attributs au tableau de bord de Google My Business. Quelques semaines auparavant, il avait introduit la possibilité d’ajouter des menus via l’API de Google My Business.

Simultanément, Google a mis à jour ses Guidelines afin de fournir des directives expliquant ce qu’est un menu acceptable, tout en précisant qu’un menu de services (en plus d’un menu de restaurant) est désormais le bienvenu.

Malheureusement, beaucoup d’entreprises qui proposent des menus n’ont pas accès à l’API de Google My Business. Utiliser ce genre de choses nécessite souvent quelques connaissances en programmation.

Ayant compris qu’il existait une barrière à l’intégration des menus dans les pages Google My Business, Google apporte une solution à portée de main, et donc imparable.

Désormais, depuis le tableau de bord de la page My Business locale, Google met à disposition une option qui permet à des emplacements uniques d’ajouter un menu avec des liens directement via l’interface de la “carte” (panneau) des lieux uniques, à partir des champs de l’attribut.

Images via Blumenthals.com


Le menu et ses attributs


Dans ces nouveaux Guidelines, Google indique qu’il existe maintenant 2 types de menus :

  • Un menu pour un établissement servant de la nourriture et des boissons (du type restaurant ou bar à cocktails, etc.) qui répertorie l'ensemble des mets et boissons proposés sur place.

  • Un menu pour un établissement proposant des services (du type coiffeur, centre de remise en forme ou atelier de réparation de voitures, etc.) qui répertorie l'ensemble des services proposés sur place.

Ces deux types de menus doivent respecter les consignes suivantes :

  • Le menu doit permettre aux clients de bien identifier les produits et services proposés par l'établissement. Un menu complet peut être spécifique à un repas (petit-déjeuner, déjeuner ou dîner, par exemple) et comporter des liens vers d'autres pages de menu. Par exemple, vous pouvez choisir de créer un lien vers le menu du dîner, puis inclure dans celui-ci des liens vers les menus du petit-déjeuner et du déjeuner.

  • Vous ne devez pas envoyer des menus types affichant seulement des "mets populaires" (ou d'autres exemples similaires).

  • Les URL associées aux menus ne peuvent pas être des liens d'accès direct à des services de commande ou de livraison tiers.

  • Si la fiche est gérée par une entité tierce pour le compte du client, celle-ci doit obtenir l'accord du propriétaire de l'établissement avant d'envoyer toute URL de menu.

Google My Business permet donc aux entreprises locales de fournir et mettre facilement à jour les liens redirigeant vers leurs menus. Tout comme il offre aussi l’opportunité de mettre à jour les Attributs des menus.

Chez Google, quand on parle des attributs d’une entreprise, c’est quand, par exemple, cette dernière propose peut-être une connexion Wi-Fi aux clients ou des tables en terrasse.

Mais attention, les attributs que peuvent ajouter ou modifier les entreprises dans leurs Pages My Business sont celles qui sont suggérées (et donc à choisir parmi plusieurs suggestions) automatiquement par Google My Business. Et ce ne sont pas toujours les mêmes attributs de My Business qu'on retrouve sur Google Maps.

Ce qui veut dire que même si vous ajoutez des attributs via Google My Business, vous devez aussi le faire via Google Maps.

Ce que nous ne savons pas à ce stade, c'est si Google va limiter la disponibilité de l’attribut à certaines entreprises ou à certains types d’entreprises. A partir de maintenant, alors que l’URL du Menu est déjà visible dans les pages de restaurants, elle le sera aussi pour les entreprises de services.

Ce n’est qu’une question de temps.

Aucun commentaire