Facebook teste la publicité sur la page d’accueil de Messenger - Arobasenet.com




Facebook teste la publicité sur la page d’accueil de Messenger

Plus que jamais à l’affût de nouvelles sources de revenus, Facebook envisage d’ajouter plus d’annonces publicitaires sur la page d’accueil de votre Messenger.

Facebook teste la publicité sur la page d’accueil de Messenger

Facebook a effectivement annoncé aujourd'hui qu’il lance une expérimentation publicitaire qui n’affecte pour l’instant que les utilisateurs d’Autriche et de Thaïlande. Mais, il serait vraiment difficile d’imaginer un scénario où ce test ne sera pas confirmé par un déploiement généralisé à l’international.

Il ne devrait pas être surprenant que Facebook commence à examiner les moyens de monétiser davantage son application Messenger, qui compte maintenant plus d'1 milliard d’utilisateurs actifs par mois.


Messenger a atteint une masse critique d’abonnés, et il est maintenant temps pour Facebook de réfléchir à la prochaine étape de son évolution.

Ainsi, les publicités testées seront présentées dans une zone de l’application qui va se situer en-dessous de vos conversations les plus récentes ou favorites, semblables à comment Facebook affiche des notifications d’anniversaire et où vous pouvez savoir si un ami est actif ou non.

Mais, selon le post de Messenger, les utilisateurs auront le droit de masquer ou signaler les annonces non pertinentes ou offensantes. Et les annonces n’interféront pas dans les conversations des utilisateurs.

Image via Messengerblog.com

Personne ne verra une annonce dans une conversation sans avoir cliqué auparavant sur une publicité sur l’écran d’accueil de Messenger ou sans avoir commencé une conversation avec une marque. Ces annonces expérimentées ne sont pas créés dans les conversations, mais pourront s'y affichées en fonction de l'engagement avec une publicité sur la page d'accueil de l'application..

Un porte-parole de Facebook a assuré que le ciblage des annonces sera semblable aux annonces sur le réseau social et qu’il ne se base pas sur vos conversations (pas de scan). En outre, les données des conversions de Messenger ne seront pas utilisées pour le ciblage.

Ce test de Facebook n’est pas inattendue. C’est juste un des nombreux nouveaux formats que l’entreprise Facebook teste après une mise en garde de ses investisseurs en Novembre dernier.

Ces investisseurs de Facebook estiment que la croissance des revenus de la publicité pourrait substantiellement baisser durant cette année 2017. Pour la simple raison qu’en voulant réduire le temps de chargement des annonces, Facebook serait aussi en train de réduire le nombre de publicités à afficher par page.

D’où les tests publicitaires tous azimuts dans ses différentes applications pour multiplier le nombre total des impressions publicitaires afin de continuer à engranger plus de revenus publicitaires.

Aucun commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.