Google AMP facilite le partage des contenus sur mobile - Arobasenet.com


Google AMP facilite le partage des contenus sur mobile

Google a officiellement déployé sa technologie AMP en Février 2016 afin que le contenu se charge très rapidement, voire instantanément, après avoir cliqué sur un résultat de recherche dans Google mobile.


Seulement, il a été constaté, depuis ce lancement, que les pages AMP affichent des URL qui n’ont rien à voir avec les URL des articles d’origine. Ce qui aurait, semble-t-il, freiné le partage des pages AMP visitées, le doute s’étant parfois installé chez les lecteurs. Mais, pas que…

Certains pirates ont aussi profité de cette technologie AMP pour créer des sites de phishing avec ce format AMP, en étant assurés de se cacher derrière les URL AMP qui masquent les URL canoniques des pages d’origine.

C’est donc alerté par ce problème que Google a en fait pris la décision ci-dessous indiquée pour mettre en place des moyens de vérification.

En effet, pour afficher le contenu AMP de façon instantanée, Google se sert de ce contenu stocké dans son propre cache. En réduisant ainsi la distance à parcourir pour récupérer le bon contenu AMP, en allant directement se servir sur ses propres serveurs, il réduit ainsi drastiquement le délai de chargement des pages AMP déjà allégées.

Ce qui veut dire que Google ne peut se passer de ce contenu en cache, et donc de l’URL en cache qui apparaît donc inéluctablement dans la barre d’adresse du navigateur Chrome.

Et le hic, c’est que lorsqu’on veut partager ce contenu AMP après l’avoir lu (bien sûr !), on se retrouve à partager une URL appartenant à Google, qui commence par :

  • google.com/amp/

Cette URL AMP commençant ainsi, est suivie par l’URL canonique du contenu d'origine. Mais, ça reste une URL de Google qu’on voit et partage. D’où le tollé auprès des webmasters et autres blogueurs qui ont accusé Google de voler leur trafic Web. Ce qui n’est pas vrai. Le trafic a toujours appartenu aux sites AMP.

Google déclare cependant dans son post :
En outre, beaucoup d’utilisateurs ont demandé un moyen d’accéder, copier et partager l’URL canonique du document.

Aujourd'hui, nous allons ajouter une prise en charge pour cette fonctionnalité sous forme d’un bouton d’ancrage dans l’en-tête du visionneur de l’AMP sur Google Search. Cette fonctionnalité va permettre aux utilisateurs d’utiliser des fonctionnalités de leur navigateur natif, en appuyant longuement sur le lien qui s’affiche.
Alors, pour faire d’une pierre deux coups, et donc dissuader les pirates qui ont créé de vrais-faux sites AMP et en même temps rassurer les webmasters, Google décide ce qui suit :


Dans les semaines à venir, l’application Google Android partagera l’URL canonique d’origine du document lorsque les utilisateurs taperont sur le bouton “Partager” de l’application. Cette fonctionnalité est déjà disponible sur l’application Google pour iOS.
En d’autres termes, l’URL de partage fonctionnera toujours aussi bien qu’avant. Seulement, ce ne sera plus l’URL AMP de Google qui sera partagée. En tapant sur l’icône d’ancrage, l’utilisateur pourra voir, vérifier et copier le lien canonique du contenu et le partager tel quel.

Images via Google

La solution de Google est donc un bouton de lien simple qui affiche l’URL d’origine. Vous pouvez ensuite appuyer sur le lien pour le partager très facilement.

Dans les toutes prochaines semaines, en raison d’un déploiement progressif, l’application Google Android partagera également l’URL non-AMP d’origine lorsqu’un utilisateur tapera sur le bouton “Partager”. Tout comme sur iOS.

Aucun commentaire