Google et Bing s'allient pour évincer les sites pirates qui copient films et musique - Arobasenet.com




Google et Bing s'allient pour évincer les sites pirates qui copient films et musique

Les internautes auront de plus en plus de mal à trouver de la musique, des ebooks et des films piratés, ainsi que des matches de foot illégalement en direct, sur Google Search et Bing de Microsoft.

Google et Bing s'allient pour évincer les sites pirates qui copient vidéo, ebook et musique

Ces deux moteurs de recherche que sont Google et Bing viennent de signer ensemble un code pratique ou de bonne conduite visant à empêcher les utilisateurs de visiter, depuis leurs résultats de recherche, des fournisseurs de contenus peu recommandables, ou tout des "voleurs" de contenus.

Ce nouveau partenariat entre les deux leaders du marché de la recherche internet devrait permettre d’accélérer la suppression des sites illégaux, dès réception d’une plainte des propriétaires des droits d’auteur.

Ce qui veut dire, selon The Guardian qui révèle l’information, que ceux qui cherchent du contenu tel que des films, des vidéos, des clips vidéo, des ebooks et des matches de footbal en direct seront désormais plus susceptibles de visiter les sites des fournisseurs originaux plutôt que les sites pirates qui copient ou usurpent ces types de documents.

Les sites pirates devraient donc disparaître des résultats de recherche de Google et Bing, de sorte qu’il y aura beaucoup moins d’utilisateurs pour les visiter.

Même si on sait que ce code de bonne pratique n’éradiquera pas le problème du piratage, nous pouvons tout de même espérer que cela aidera à protéger ceux qui sont involontairement redirigés vers des contenus piratés.

Se félicitant de l’accord, Eddy Leviten, directeur général de l’Alliance de la Propriété Intellectuelle (Alliance for Intellectual Property) en GB, a déclaré :
Parfois les gens vont chercher quelque chose et ils finissent involontairement par télécharger du contenu piraté. Ce que nous voulons, c’est que les premiers résultats de recherche, tout en haut des moteurs de recherche, soient ceux des vrais auteurs, et non ceux des copieurs.

Il s’agit de protéger les personnes qui utilisent l’internet, mais aussi de protéger par la même occasion les créateurs des contenus originaux.
Certes, pour l’instant, cet accord est signé en Grande Bretagne, en association avec notre équivalent de la Sacem en France qui protège les droits d’auteur, mais ce code pratique pourrait être signé entre Google Search et Bing de Microsoft partout ailleurs dans le monde.

.

Aucun commentaire