Les Likes de Facebook comptent-ils maintenant pour le classement sur Google ? - Arobasenet.com




Les Likes de Facebook comptent-ils maintenant pour le classement sur Google ?

L’impact des signaux sociaux sur les algorithmes de classement de Google, ou leur absence, est comme un vieux serpent de mer qui revient régulièrement sur le devant de la scène.

Les Likes de Facebook comptent-ils maintenant pour le classement sur Google ?

En son temps, Matt Cutts avait à la fois confirmé et nié, en Janvier 2014, l’impact des interactions  sur les réseaux sociaux dans les résultats de recherche. Et toute la discussion avait eu tendance à dégénérer en un débat sur si les pages se classent bien sur Google en raison de leur nombre important de likes et de partages sociaux.

Des études ayant révélé un impact, sans pour autant que l'on puisse établir une quelconque corrélation entre les likes et partages et le bon classement.

Ensuite, en Août 2015, John Mueller avait déclaré que les signaux sociaux avaient un impact sur le référencement, mais de façon indirecte.

Et puis, en Novembre 2015, un accord était intervenu entre Facebook et Google pour permettre à Google d’explorer, indexer et classer les profils Facebook publics sur les pages de résultats de Google.

Il s’agit des profils auxquels on peut accéder publiquement sans être ami avec.

Cet accord signifiait alors, à l’époque, que les profils publics très actifs sur Facebook seraient plus susceptibles d'être présents dans les SERPs.

Mais, pour optimiser un profil Facebook pour les moteurs de recherche, il eût fallu lui apporter des liens naturels, beaucoup d’activités et quelques contenus de bonne qualité. Exactement comme pour un site Web classique.

Mais, il y avait comme un hic.

En ce sens que si le profil public Facebook très actif pouvait être considéré comme la page d’accueil d’un site Web classique, ses posts individuels ou ses articles partagés (et in extenso les interactions qui vont avec) ne pouvaient pas être explorés (crawlés) ni indexés par Google.

Ce qui rendait donc les signaux sociaux via Facebook totalement incomplets et inopérants pour être exploités par Google Search. Facebook bloquant encore et toujours l’accès à ses données sociales à Google.

Comme dit plus haut, voilà que la question de l’impact des “Likes” sur le référencement sur Google refait à nouveau surface. Cette fois, c'est un webmaster qui pose la question suivante, via un Tweet (voir-dessous), à Gary Illyes, Webmaster Trends Analyst chez Google :
J’ai beaucoup plus de Likes Facebook que mon concurrent direct. Pourquoi je ne me classe pas mieux que lui ?


Ce à quoi répond Gary Illyes :
Parce que nous n’utilisons pas les Likes pour classer les pages.
Fermez le ban.

Alors, une fois pour toute, tant que Google n’aura pas accès à toutes les données sociales des profils Facebook (et ce n’est pas demain la veille), les interactions (likes, commentaires et partages) sur les posts et articles partagés des profils Facebook publics n’auront aucun impact sur le ranking des contenus sur lesquels figurent pourtant les boutons “Like” et “Partager” de Facebook.

Aucun commentaire