Facebook cible les spammeurs qui partagent beaucoup de liens par jour - Arobasenet.com



Facebook cible les spammeurs qui partagent beaucoup de liens par jour

Facebook a une nouvelle façon d'identifier les fausses nouvelles (fake news) et le spam dans le News Feed ou fil d’actualités  des utilisateurs.

Facebook cible les spammeurs qui partagent plus de 50 liens par jour

Il vient en effet de modifier à nouveau son algorithme pour le News Feed afin de supprimer ou plutôt réduire les fake news.


La lutte continue de Facebook contre les fake news se poursuit sans relâche, et le réseau social engage maintenant une nouvelle arme dans son arsenal. Pour réduire la quantité de spams et de fausses nouvelles apparaissant dans les flux d’actualités, les utilisateurs qui partagent beaucoup de liens chaque jour verront leur visibilité réduite.

L’idée derrière cela est qu'il y a des utilisateurs de Facebook qui “partagent régulièrement de grandes quantités de messages publics par jour”, et Facebook a constaté qu'une telle quantité de contenus partagés tend à être spammy ou des histoires fabriquées.

Facebook dit que le changement pourrait signifier que même les éditeurs légitimes (marques et grands médias) qui bénéficient de ces partages spammy pourraient voir la portée de leurs propres liens s'en trouver réduite.

Avec le dernier algorithme du news feed, qui est assez simple par rapport à d'autres qui ont été antérieurement déployés, Facebook dit qu'il n'est pas intéressé par l'analyse du contenu de ce qui est partagé par les spammeurs identifiés. Car, ses recherches ont montré que le nombre de posts d'un individu est un élément assez indicateur de la qualité du contenu qu'il partage.

En d’autres termes, plus vous partagez de liens, plus Facebook risque de vous cataloguer comme spammeurs.

Ce que confirme Adam Mosseri, VP du News Feed :
Nos enquêtes montrent qu'il y a un petit groupe de personnes sur Facebook qui partagent régulièrement de vastes quantités de messages publics par jour, spammant effectivement les flux des gens.

Nos recherches montrent également que les liens qu'ils partagent ont tendance à inclure des contenus de faible qualité tels que le clickbait, le sensationnalisme et la désinformation.

Par conséquent, nous voulons réduire l'influence de ces spammeurs et nous n’accorderons plus aucune priorité aux liens qu'ils partagent plus fréquemment que les partageurs réguliers.

Bien sûr, ce n'est qu'un signal parmi beaucoup d'autres qui peut affecter la hiérarchisation du classement de ce type de posts. Cette mise à jour s'appliquera uniquement aux liens, tels qu'un article individuel, et non aux noms de domaine en entier, Pages Facebook, vidéos, photos, archivages, check-ins ou mises à jour de statut.

Pas plus de 50 liens partagés par jour


Facebook déclare donc que les utilisateurs qui publient beaucoup de liens, soit plus de 50 liens par jour selon Recode, sont des spammeurs et propagateurs de fake news en puissance. Il va donc identifier ces liens que ces super-spammeurs partagent afin de réduire leur portée sur le réseau.

Ce qui signifie que les liens partagés par les utilisateurs qui publient sans cesse, et souvent de façon automatisée, seront pénalisés et auront une visibilité très réduite, même si les liens sont partagés par une page de renom.

Facebook considérant que ce genre d’utilisateurs agissent comme des bots ou robots. La qualité des contenus ne sera pas vérifiée pour réduire leur visibilité.

Seul le nombre de posts par jour sera pris en compte dans cette nouvelle bataille contre les fake news et le spamming.

Aucun commentaire