Google Play accepte les Applis et les publicités de jeux d'argent et de hasard - Arobasenet.com




Google Play accepte les Applis et les publicités de jeux d'argent et de hasard

Google a finalement lâché du lest en levant l’interdiction des applications et des annonces de jeux d’argent et de hasard dans sa boutique d’applications Google Play Store.

Google Play accepte les Applis et les publicités de jeux d'argent et de hasard

Avec la mise à jour de son centre d’informations réglementaires pour les développeurs, Google confirme qu’il autorise maintenant la présence des contenus, services et annonces en relation avec des jeux d'argent et de hasard en ligne sur Google Play Store.


Mais uniquement en France, au Royaume-Uni et en Irlande.

Pour pouvoir être acceptées, les applications Android de jeux d'argent et de hasard devront suivre un processus strict via un formulaire en ligne et respecter le Règlement du programme pour les développeurs.

Voici les conditions à respecter pour espérer être acceptées dans Google Play Store :

  • Jeux d'argent et de hasard :

    Google Play autorise les contenus, les services et les annonces en relation avec des jeux d'argent et de hasard en ligne s'ils respectent les conditions suivantes :


    • Applications Android de jeux d'argent et de hasard (autorisées actuellement en France, en Irlande et au Royaume-Uni uniquement).

    • Le développeur doit réussir la procédure d'inscription pour que son application soit diffusée sur Play.

    • L'application doit respecter l'ensemble des lois applicables et des normes de l'industrie du pays dans lequel elle est diffusée.

    • Le développeur doit disposer d'une licence de jeu valide pour chaque pays où l'application est diffusée.

    • L'application doit empêcher les utilisateurs n'ayant pas l'âge minimum requis de jouer.

    • L'application ne doit pas pouvoir être utilisée dans les pays où la licence de jeu n'a pas été octroyée au développeur.

    • L'application NE DOIT PAS utiliser les services de paiement Google, y compris la facturation des achats in-app dans Google Play.

    • L'application doit pouvoir être téléchargée et installée gratuitement depuis le Play Store.

    • L'application doit être classée dans la catégorie "Réservé aux adultes" ou dans une catégorie équivalente de l'IARC.

    • L'application doit afficher clairement des informations relatives au jeu responsable.




  • Annonces de jeux d'argent et de hasard dans les applications diffusées sur Play :

    • L'application et l'annonce (y compris les annonceurs de jeux d'argent et de hasard) doivent respecter l'ensemble des lois applicables et des normes de l'industrie du pays où l'annonce de jeu est affichée.

    • L'annonce doit respecter les conditions locales d'octroi de licence pour tous les produits et services de jeux d'argent et de hasard dont elle fait la promotion.

    • L'application ne doit pas afficher d'annonce faisant la promotion de jeux d'argent et de hasard s'il est établi que l'utilisateur a moins de 18 ans.

    • L'application ne doit pas être inscrite au programme Pour la famille.

    • L'application ne doit pas cibler des personnes de moins de 18 ans.

    • L'application doit afficher clairement des informations relatives au jeu responsable sur la page de destination, sur sa fiche Play Store ou dans l'application même.

    • L'application Android qui fait la promotion d'un jeu d'argent et de hasard ne doit pas être une application de jeu simulé (un jeu de divertissement sans argent réel en jeu).

En acceptant les annonces publicitaires des applications Android de jeux d’argent et de hasard dans les autres applications, Google offre une nouvelle opportunité aux développeurs de monétiser davantage leurs applications.

D'autre part, après avoir autorisé la diffusion d’annonces AdWords sur la page d’accueil de Google Play, Google élargit ses possibilités d’engranger plus de revenus publicitaires.

Car, les annonceurs de jeux d’argent et de hasard font toujours partie des plus gros annonceurs, quel que soit le support sur lequel ils diffusent leurs publicités.

Aucun commentaire