Header Ads





Quand Google traite les outils SEO de "Blackhat Scrapers"

Les outils SEO sont en général des outils qui permettent aux webmasters et autres marketeurs de suivre les positions de leurs contenus dans les pages de résultats de Google et autres Bing.

Quand Google traite les outils SEO de "Blackhat Scrapers"

Pour ce faire, ces outils utilisent en général les APIs des moteurs de recherche pour traquer tous les changements qui interviennent au jour le jour dans les algorithmes des moteurs de recherche et les classements sur les pages de résultats.

Ainsi, certains ajustent leurs signaux en fonction des fluctuations constatées dans les positions et dans les annonces de mises à jour d’algorithme déclarées ou pas.

Alors, suite à des fluctuations constatées par ce qu’on appelle désormais des “serpomètres”, un webmaster a posé la question à John Mueller de chez Google, à propos des changements dans les classements survenus et rapportés par des outils SEO.




John Mueller a répondu à cette question en disant :



En d'autres termes :
Ou peut-être que c'est juste les outils scrapers (ou outils d’extraction de contenu ou de collecte de données, souvent sans autorisation, NDLR) des Blackhat qui passent un moment difficile?

Il faut dire, comme le note Barry Schwartz, que Google n’a jamais aimé ces outils SEO qu’il dit parfois diffuser de faux signaux.

Ainsi, à la vérité, Google n'est pas un fan des rapports de ces outils dont il considère les données souvent erronées, compte tenu du fait qu’il fait chaque jour des mises à jour. Même minimes ou anodines.

D’ailleurs, c’est bien connu, il cherche un moyen de leur interdire le suivi des classements dans ses résultats de recherche. Puisqu’il propose lui-même Google Analytics, en plus de la Search Console.

Quoi qu’il en soit, voici ce que dit Google à propos des requêtes automatiques envoyées par ces outils de référencement :
Les Conditions d'utilisation de Google interdisent l'envoi de requêtes automatiques de tout type au système sans autorisation expresse préalable de Google.

L'envoi de requêtes automatiques à Google consomme des ressources et implique l'utilisation de logiciels afin de déterminer le classement d'un site ou d'une page Web dans les résultats de recherche Google pour diverses requêtes.

Outre la vérification du classement, d'autres types d'accès automatisés à Google sans permission sont également contraires aux Consignes aux webmasters et à nos conditions d'utilisation.
Google a donc la possibilité, du jour au lendemain, de mettre un terme à l’existence de ce type d’outil SEO. Il ne l'a pas encore fait, mais il paraît qu'il y songe.




Aucun commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.