Google AdWords dépense 2 fois le montant de votre budget pub quotidien - Arobasenet.com


Google AdWords dépense 2 fois le montant de votre budget pub quotidien

Google AdWords a notifié les annonceurs dans leurs comptes et sur Twitter qu'un changement était déjà en cours et concerne la façon dont les budgets sont gérés sur une base quotidienne. Et les annonceurs AdWords ne sont pas du tout contents.

Google AdWords double le montant du budget quotidien

Les campagnes AdWords sont maintenant en mesure de dépenser jusqu'à deux fois le montant de leur budget quotidien moyen. Les jours de trafic élevé, les coûts moyens quotidiens pourraient grimper aussi haut que le double du budget que vous avez fixé.

Google dit que ce changement est fait pour aider les annonceurs à mieux atteindre leurs objectifs, tout en notant qu'il est équilibré par les jours où les coûts sont inférieurs au budget.

Cependant, les annonceurs ne seront jamais facturés plus que leur limite mensuelle, qui est le nombre de jours dans un mois multiplié par votre budget quotidien moyen.

Voici l’annonce de Google :





À compter du 4 octobre 2017, vous pourrez dépenser jusqu'à deux fois votre budget quotidien dans chacune de vos campagnes. Cela vous permettra d'atteindre plus facilement vos objectifs publicitaires, par exemple en termes de clics et de conversions.

En d'autres termes, vos coûts pourront atteindre jusqu'à 2 fois votre budget quotidien les jours où vous enregistrerez un trafic élevé de grande qualité. Ce surplus sera compensé les jours où vos dépenses seront inférieures à votre budget quotidien.

Pour rappel, les frais facturés ne dépasseront jamais votre limite de facturation mensuelle, qui correspond au nombre moyen de jours par mois (30,4) multiplié par votre budget quotidien moyen.

Et Google de poursuivre pour préciser l’esprit de ce changement :

Le trafic Internet est comparable à un océan. Certains jours, les vagues sont petites, et d'autres jours, elles sont beaucoup plus grosses. Si vos annonces sont peu diffusées en raison d'un trafic faible, nous nous rattrapons en les diffusant davantage lorsque le trafic est plus élevé.

C'est pourquoi nous autorisons un nombre de clics jusqu'à 2 fois supérieur à la limite définie par votre budget quotidien. C'est ce que nous appelons les impressions excessives. Et c'est une bonne chose pour vous.

En effet, si nous finissons par diffuser trop souvent votre annonce, à tel point que les frais associés à votre compte dépassent votre budget quotidien au cours d'un cycle de facturation, nous vous accordons un avoir correspondant à ces frais supplémentaires.

D’après ce que dit Google, ce changement ne coûtera pas plus d'argent aux annonceurs AdWords et il peut même les aider à atteindre leurs objectifs plus uniformément.


Réactions des annonceurs AdWords


Suite au Tweet de Google AdWords annonçant ce changement dans la limite du budget quotidien, les réactions ne se sont pas faites attendre.

Alors pourquoi les annonceurs sont-ils contrariés ? Beaucoup d'annonceurs n'aiment pas l'idée de dépenser leur budget mensuel plus tôt que d'habitude.

Avec ce changement, si les annonceurs observent les jours où le trafic de recherche est élevé au début du mois, il est possible qu'ils puissent dépenser tout leur budget mensuel bien avant la fin du mois en cours.

Bien sûr, cela signifierait que les publicités ne seraient plus affichées pendant tout le reste du mois. A moins d’augmenter le montant du budget quotidien.

D'autre part, si cela devait arriver, cela signifierait aussi que les annonceurs auraient rapidement atteint leurs objectifs initiaux. Il est donc facile de voir les deux côtés de la pièce.

Voici quelques réactions :













Pourquoi ce changement ?


Le concept derrière ce changement fait quand même beaucoup sens.

En d’autres termes, les campagnes AdWords seront mieux équipées pour prendre en compte les périodes d’accalmie (faible trafic) et de pics (trafic élevé) dans l'activité quotidienne.

Et, c'est d’ailleurs quelque chose que Google a toujours fait, mais à un taux plus faible. Avant cette mise à jour, les campagnes pouvaient dépenser jusqu'à 20% de plus que le budget quotidien défini sur un jour donné mais, globalement, elles ne dépassaient pas le budget mensuel calculé.

Dans le principe, pour chacune de vos campagnes publicitaires, vous définissez un budget quotidien.

Il s'agit du montant que vous avez prévu d'allouer à vos annonces AdWords chaque jour. Si vous constatez que le coût total quotidien d'une campagne est supérieur au montant que vous avez budgété pour ce jour-là, cela signifie que vous dépensez davantage les jours où le trafic de recherche est élevé et moins les jours où il ne l'est pas.

Le trafic de recherche peut varier pour plusieurs raisons : selon qu'on est en semaine ou le week-end, ou encore selon la saison et les vacances.

Pour Google AdWords, le fait de piocher dans votre budget quotidien pour d'autres jours du mois permet d'optimiser les performances de vos campagnes et de vous assurer que vos annonces seront diffusées plus souvent les jours où elles sont très populaires.

AdWords peut faire face aux fluctuations du trafic en dépensant jusqu'à deux fois le budget quotidien de votre campagne certains jours de la semaine ou à certaines heures du mois. Toutefois, ces dépenses ne peuvent pas dépasser votre budget mensuel. Exemple :



Si votre budget quotidien est de 10 €, AdWords peut dépenser jusqu'à 20 € certains jours pour diffuser vos annonces, selon les fluctuations du trafic.

Quid de la limite de facturation mensuelle ?


Le coût de votre campagne peut correspondre à deux fois le montant de votre budget moyen quotidien un jour donné, mais les frais facturés ne dépasseront pas la limite mensuelle définie par AdWords.

Ainsi, aucuns frais ne peuvent être facturés en trop.

En d'autres termes, tant que votre budget est respecté pour un mois complet, vous ne paierez pas de frais au-delà de votre budget quotidien multiplié par le nombre moyen de jours dans un mois, soit 30,4 (365 jours par an ÷ 12 mois). Exemple :

Si votre budget reste identique pendant le mois entier et que le total de vos frais dépasse votre limite mensuelle, le montant facturé ne pourra pas être supérieur à cette dernière.

Par exemple, si votre budget quotidien est de 10 € par jour pendant toute la durée du mois (soit une limite de facturation mensuelle de 304 €) et que le total de vos frais s'élève à 310 € sur un mois calendaire, seuls 304 € vous seront facturés. Le calcul est le suivant :

10 € (budget quotidien) x 30,4 (nombre moyen de jours par mois) = 304 €

Les 6 € restants vous seront remboursés sous forme d'avoir pour impressions excessives.

Aucun commentaire