Facebook prévoit des vérifications manuelles pour certaines publicités - Arobasenet.com




Facebook prévoit des vérifications manuelles pour certaines publicités

Les annonceurs vont désormais faire face à un examen plus approfondi des publicités Facebook. Le réseau social tente de bloquer les annonces douteuses et controversées.

Facebook prévoit plus de vérifications manuelles de certaines publicités

Cette mise à jour fait suite à la révélation selon laquelle 10 millions d’Américains ont vu des publicités Facebook qui auraient été achetées par la Russie pendant la dernière campagne de l'élection présidentielle US.

Dans un email aux annonceurs, Facebook dit que toutes les annonces qui ciblent les personnes en fonction de “la politique, la religion, l'ethnicité ou les questions sociales” seront dorénavant soumises à un processus de vérification manuelle.

L'email, qui a été dévoilé par Axios, avertit les annonceurs que les nouveaux processus d'examen signifient que de nouvelles campagnes publicitaires sont susceptibles de prendre plus de temps avant diffusion.

L'annonce vient peu de temps après que Facebook a annoncé qu'il est prêt à embaucher 1.000 personnes supplémentaires pour gérer les annonces.





Une partie de l'email de Facebook précise ce qui suit :

Avec cette mise à jour, nous exigerons que plus de publicités passent par une validation humaine. De nouvelles campagnes publicitaires avec des paramètres d'annonces ciblant des options que nous estimons justifier un examen supplémentaire (comme celles associées à des sujets tels que la politique, la religion, l'ethnicité et les questions sociales), nous allons les acheminer vers un examen manuel avant d'être approuvées.

Dans ces cas, les annonceurs sont susceptibles de faire l'expérience d'un retard avant le début de la diffusion de la publicité, même si nous allons chercher des moyens de réduire les éventuels retards au fil du temps.

Facebook est clairement préoccupé par la possibilité d'intervention d’un gouvernement dans ses opérations, et est donc désireux d'être vu comme ayant fait tout ce qu'il peut pour nettoyer sa plateforme quand il s'agit de publicités.

Dans une déclaration à Axios, un porte-parole de Facebook a déclaré que la société est “ouverte à l'examen de toute proposition raisonnable du Congrès US.”

Il faut bien comprendre ici que ce processus de vérification manuelle pourrait s'appliquer aussi en dehors des Etats-Unis pour prévenir que des gouvernements, via des publicités sur Facebook, ne publient des fake news pour peser (influencer) sur des campagnes électorales dans d'autres pays.

Aucun commentaire