5 différences entre le référencement Bing et celui de Google - Arobasenet.com




5 différences entre le référencement Bing et celui de Google

Bing pourrait être la plus grande opportunité, en termes de référencement, inexploitée par votre entreprise si, comme tant d'autres, vous avez oublié qu'il y a des moteurs de recherche en dehors de Google.

5 différences entre le référencement Bing et celui de Google

Bing et Yahoo (qui a été alimenté par Bing depuis 2010) ont ensemble 12,2% de part de marché des moteurs de recherche sur desktop.

Dans certains secteurs d’activité aux Etats-Unis, ce chiffre est encore plus élevé : Bing et Yahoo obtiennent près de 80% de toutes les recherches liées à l'éducation, l'automobile, et les télécommunications, par exemple.




Et, plus important encore, de nombreux commerçants auraient noté que le trafic Bing convertit mieux que le trafic Google. Ce qui pourrait tout de même avoir quelque chose à voir avec la moyenne démographique de Bing qui est plus mature et a sans doute plus d'argent à dépenser.

Pour la bonne nouvelle, si vous avez déjà investi dans le référencement Google, alors vous avez toutes les chances d'obtenir aussi des résultats tangibles sur d'autres moteurs de recherche, dont Bing.

Et ce, en raison du fait que Bing et Google partagent de nombreux facteurs de classement. Mais il y existe aussi des différences clés que nous allons examiner dans cet article.

Les mots-clés


L'une des plus grandes différences entre le référencement Bing et celui de Google a rapport avec les mots-clés.

  1. D'une part, Google travaille dur pour améliorer la précision de la recherche en comprenant l'intention du chercheur (internaute faisant une recherche) et l'interprétation des signaux contextuels de différents sites Web.

    Google fait donc dans la recherche sémantique qui repose en partie sur le machine learning et l'intelligence artificielle (telle que RankBrain) pour essayer de comprendre le contenu d'une page.

    Google a révélé que RankBrain constituait le troisième facteur le plus important dans son algorithme de classement, ce qui signifie que les mots clés exacts n'ont presque pas autant d'importance que la création de pages d'actualité et d'articles détaillés pour vos visiteurs.

    Solution pour Google : Créez des pages complètes, détaillées et compréhensives après une recherche de mots clés, mais concentrez-vous sur la pertinence du sujet au lieu des mots clés exacts.

    .
  2. D'autre part, Bing est un peu “vieux jeu” quand il s'agit de considérer les mots clés exacts, D’ailleurs, encore à ce jour, les Consignes de Bing aux webmasters conseillent “d’utiliser les mots clés ciblés chaque fois que faire se peut”.

    Vous pourrez donc mieux vous classer dans les pages de résultats de Bing si vous utilisez des mots clés exacts là où vous pouvez, y compris votre domaine, vos Meta descriptions, vos balises title, H1 et H2…

    Une autre différence est que Google utilise des indices contextuels dans la requête du chercheur pour comprendre ce qu’il recherche, alors que Bing montre de préférence des résultats locaux en premier. Si le mot-clé que vous utilisez dans la requête a une signification multiple, Bing vous fournira également d'autres options dans la barre latérale pour essayer de mieux comprendre la requête.

    Solution pour Bing : Utilisez des mots clés simples qui correspondent exactement aux termes que vous ciblez dans les résultats de recherche de Bing, sans pourtant suroptimiser votre contenu.

Image via Searchenginejournal.com


Les Meta Keywords


En ce qui concerne Google, les Meta Keywords sont morts depuis belle lurette. Google ne les prend donc plus en compte.

Cependant, sur Bing, les Meta Keywords sont vivants et utiles. D’après SEJ, Levy Online, une Agence Web, a publié cet exemple réél et récent :

Un client est venu nous voir à notre agence avec de bons classements sur Google, mais avec de mauvais classements sur Yahoo et Bing.

Une des premières choses que nous avons remarqué était l'absence de meta keywords et description. Une fois que nous avons terminé de remplir ces 2 balises meta, nous avons vu des améliorations perceptibles à travers les pages de résultats de Bing et Yahoo.

Naturellement, ce n’est pas une raison pour commencer à abuser des mots-clés dans la balise meta keywords. Mais cela signifie que vous ne devriez pas les négliger entièrement, dès lors qu’il s’agit de Bing, même si elles ont un impact énorme sur les résultats Bing.

Google : La balise meta keywords n’est plus un facteur de référencement.

Bing : Les balises meta keywords et description peuvent (potentiellement) avoir un impact important.

Les backlinks


A la fois Google et Bing veulent tous les deux avoir confiance (trust) aux sites Web qu'ils peuvent référencer. Ils prennent tous les deux en compte la valeur des backlinks parce que ce sont des signaux qui montrent que les visiteurs ont trouvé votre contenu utile, font confiance aux informations que vous avez fournies, et veulent maintenant le partager avec d'autres.

Google évalue la confiance en mesurant le PageRank (le jus du lien transmis par les backlinks) des noms de domaine pointant des liens vers votre contenu.

Bing accorde également plus de valeurs aux backlinks de haute qualité, mais ils jugent leur qualité légèrement différemment. Par exemple, Bing met davantage l'accent sur l'âge du nom de domaine et certaines extensions de domaine.

Il tient ainsi compte des backlinks organiques reçus depuis des noms de domaine bien établis, surtout si ces domaines se terminent par les extensions gov, edu et .org.

Bing place également un peu plus l'accent sur le nombre de liens que vous recevez. Toutefois, pour tous les deux, vaut mieux essayer de vous concentrer sur la qualité que sur la quantité.

Pour Google : Les backlinks faisant autorité et le contenu de haute qualité sont les indicateurs les plus importants de l'autorité d'une page quand il s'agit des backlinks.

Pour Bing : le nombre de liens importent beaucoup, et des facteurs tels que l'âge du nom de domaine et les extensions de domaine gov, edu et .org sont considérés comme des signaux de confiance.

Signaux sociaux


Google a longtemps nié que les signaux sociaux jouent un rôle particulier dans le classement des pages, malgré de nombreuses spéculations disant qu'ils comptent un peu.

Bing, pour sa part, est très ouvert sur l'importance des signaux sociaux :

Les médias sociaux jouent un rôle dans l'effort d'aujourd'hui pour bien se classer dans les résultats de recherche.

La partie la plus évidente qui compte, c’est via l'influence. Si vous êtes influent socialement, cela incite vos followers ou abonnés à partager largement vos informations. Ce qui à son tour permet à Bing de voir ces signaux positifs qui peuvent avoir un impact sur la façon dont vous vous classez organiquement sur le long terme.

Si vous voulez bien vous classer sur Bing, vous allez avoir besoin de faire attention à ce qui se dit sur vous ou à ce que vous faîtes sur les réseaux sociaux. Engagez avec votre audience et gagnez autant de retweets, de partages, de Likes et de + 1 que possibles.

Intégrer les réseaux sociaux dans votre stratégie SEO est chronophage, mais cela vaut la peine si vous voulez optimiser pour Bing.

Concernant Google : Il traite les pages Facebook et Twitter comme n'importe quelle autre page indexée.

Concernant Bing : Les signaux sociaux sont un facteur de classement clé. Les résultats de recherche montreront vos amis Facebook et les interactions des abonnés Twitter des différentes entreprises.

Le contenu multimédia


Ces derniers mois, Bing a beaucoup fait évoluer son moteur de recherche en l’orientant davantage vers la recherche visuelle, qui va de pair avec l'une de ses caractéristiques les plus vantées, à savoir la “compréhension de l’entité” (Entity Understanding).



Essentiellement, Bing a la capacité de bien analyser et comprendre les différents types de contenu multimédia, tels que la vidéo, l'audio, et les images. Bing peut aussi analyser et comprendre les sites Web au format Flash.

Pendant ce temps, Google s’appuie encore plus lourdement sur le contenu textuel. Même le texte présent dans un fichier Flash. Les images et les vidéos de haute qualité comptent, mais ils n’ont pas encore le même poids que les textes.

Google : met l'accent sur le contenu textuel et peut explorer les sites Flash.

Bing : met plus d'accent sur le contenu multimédia et est capable d’explorer et de comprendre les sites Web Flash.

Autres différences SEO techniques


Alors que les 5 différences énumérées ci-dessus sont probablement les plus grandes différences séparant Google et Bing, il y a encore quelques autres petites divergences à noter.

Par exemple, alors que vous pouvez généralement compter sur Google et lui faire confiance pour explorer votre site Web qu'il va essayer d'analyser afin d'indexer chaque page de votre site, Bing a tendance à se concentrer sur les pages clés et analyse vos pages moins régulièrement.

1 commentaire:

  1. Mon site streaming est très bien référencé dans le moteur de recherche Google mais c'est une autre chose quand il faut parler de Bing en tout cas !

    Je ne sais pas ce que je devrais faire pour ranker dans des mots clés aussi stratégiques !

    RépondreSupprimer