Comment Chrome va bloquer la publicité gênante ? - Arobasenet.com


Comment Chrome va bloquer la publicité gênante ?

Au mois de Juin dernier, Google a révélé que Chrome supprimera toutes les publicités (y compris celles qui sont détenues ou desservies par Google lui-même) sur les sites Web qui affichent des annonces non conformes, "à partir de début 2018".

Comment Chrome va bloquer la publicité à partir du 15 Février 2018 ?


Maintenant, Google s'est engagée à une date précise: le bloqueur de publicités intégré au navigateur Chrome sera effectivement opérationnel le 15 Février 2018.

Fait intéressant, cette date ne semble pas être liée à une version spécifique de Chrome.

En effet, Chrome 64 est actuellement prévu pour être déployé le 23 Janvier 2018 et Chrome 65 est prévu pour le 6 Mars 2018.

Ce qui laisse à penser que Google va faire tourner son bloqueur de pub intégré, en tant que filtre dans Chrome, à distance et peut-être progressivement pour certains utilisateurs.

Google a cette année rejoint la Coalition for Better Ads ou Coalition pour de meilleures annonces, qui est un groupe qui propose des standards publicitaires spécifiques pour la façon dont l'industrie devrait améliorer les publicités pour les consommateurs

La Coalition a annoncé le programme pour la meilleure expérience publicitaire qui fournit des lignes directrices pour les entreprises utilisant les meilleurs standards publicitaires (Better Ads Standards) pour améliorer l'expérience des utilisateurs avec les annonces en ligne.

Quelles pubs sont bloquées par Chrome ?


Ces normes de qualité sont fixées par la Coalition pour de meilleures annonces, dont Google fait partie, et elles interdisent toutes sortes de publicités gênantes.

Sur ordinateur, les publicités suivantes seront bloquées :

  1. Les publicités pop-up 

  2. Les vidéos en lecture automatique avec le son activé par défaut

  3. Les publicités prestitielles avec des compte à rebours

  4. Les grandes annonces collées en bas des pages visitées

Sur le mobile, les publicités suivantes seront bloquées :

  1. Les publicités en pop-up 

  2. Les annonces prestitielles 

  3. Les annonces avec une densité supérieure à 30%

  4. Les publicités animées au format Flash

  5. Les annonces vidéo en auto-play avec du son activé par défaut

  6. Les annonces poststitielles avec compte à rebours qui s’affichent alors qu’on fait défiler le contenu

  7. Les publicités en plein écran qu’on est en train de faire défiler le contenu

  8. Les grandes annonces sticky qui restent fixent et toujours visibles.



Que va-t-il se passer après le 15 Février 2018 ?


Fondamentalement, il s’agit d'empêcher les annonces que vous ne pouvez pas choisir d'ignorer.

Et dans le contexte du filtre de Chrome, il suffira qu’une seule publicité sur une page Web ne soit pas conforme aux standards de la Coalition for Better Ads, et n’est donc pas acceptable, pour que toutes les autres publicités de ladite page soient aussi bloquées.

D’ailleurs, le site pénalisé recevra un statut “défaillant” pendant plus de 30 jours durant lesquels aucune publicité ne pourra s’afficher sur ses pages pour tous les visiteurs du site qui utilisent le navigateur Chrome. Google les supprimera toutes.

En plus de la date, Google a également partagé la façon dont les sites affectés par le bloqueur de publicité intégré à Chrome seront en mesure de revenir dans les bonnes grâces du navigateur :

Les violations des standards sont signalées aux sites par l'intermédiaire du rapport relatif à l’expérience publicitaire, et les propriétaires de site peuvent soumettre leur site pour le réexamen une fois que les violations ont été corrigées.

À partir du 15 Février, conformément aux lignes directrices de la Coalition, Chrome supprimera toutes les publicités des sites qui ont un statut «défaillant» dans le rapport relatif à l’expérience publicitaire pendant plus de 30 jours. Toutes ces informations peuvent être trouvées dans le centre d'aide du rapport relatif à l'expérience publicitaire, et nos forums du produit sont disponibles pour aider à répondre à toutes les questions ou commentaires.

Le rapport relatif à l’expérience publicitaire


Les propriétaires de site peuvent accéder à un examen des expériences de leur site de publicité via le rapport relatif à l’expérience publicitaire, qui va vérifier et répertorier toutes les annonces qu’il qualifie d’ennuyeuses ou trompeuses.

Les annonces seront marquées comme «avertissement» ou «échec».

Les évaluations défaillantes ne concerneront pas qu’un nombre d'annonces, mais se composeront plutôt d'un pourcentage du total des vues de la page qui contiennent ces expériences défaillantes.

La Coalition les décrit comme suit :

  1. 7,5% au cours des deux premiers mois du programme

  2. 5% dans les quatre mois suivant

  3. 2,5% par la suite

Si les violations ne sont pas résolues et restent persistantes, Chrome bloquera alors toutes les annonces sur le site en question.

Lorsque des violations sont corrigées, les propriétaires de site peuvent soumettre leur site pour examen dans le rapport relatif à l’expérience publicitaire.


Une alternative aux bloqueurs de publicités


L'entrée de Chrome dans les expériences publicitaires offre une alternative aux outils de blocage de publicités tiers qui existent déjà.

En bloquant de manière proactive les publicités et en travaillant avec les propriétaires de sites pour améliorer l'expérience des utilisateurs, il maintient les impressions publicitaires disponibles, et les milliards de dollars de l'écosystème vont aller dans la bonne direction.

La croissance des bloqueurs de pubs a donné aux utilisateurs la possibilité de faire la police eux-mêmes dans le passé, mais la participation de Chrome cherche à essayer de faire fonctionner le système à la fois pour les utilisateurs et les annonceurs en même temps.

Avec plus de 50% de part du marché des navigateurs internet, l’impact de ce bloqueur de publicités intégré à Chrome va certainement durement impacter les revenus publicitaires des éditeurs qui ne se conformeront pas aux normes publicitaires de la Coalition for Better Ads.

Aucun commentaire