Les tout derniers conseils SEO de Google sur l'index Mobile-First - Arobasenet.com


Les tout derniers conseils SEO de Google sur l'index Mobile-First

Google avait annoncé l’année dernière être en train d’expérimenter l’index Mobile-First afin d’utiliser, désormais, les performances de la version mobile du contenu pour le classement de ce contenu tant sur mobile que sur ordinateur.

Les tous derniers conseils SEO de Google sur l'index Mobile-First

Pour Google, actuellement, les systèmes d’exploration, d’indexation et de classement de Google regardent exclusivement la version ordinateur (desktop) du contenu d'une page, qui peut causer des problèmes pour des chercheurs mobiles quand cette version est considérablement différente de la version mobile.

Le Mobile-First Index signifie alors, d’après Google, qu’il va maintenant utiliser la version mobile du contenu pour l'indexation et le classement, pour mieux aider, en priorité, les utilisateurs du mobile à trouver ce qu’ils cherchent.

Google déclare par la suite :


Les webmasters verront une augmentation significative de l’exploration par le robot “Smartphone Googlebot”, et les extraits dans les résultats, ainsi que le contenu sur les pages de cache Google, seront issus de la version mobile des pages.

Comme Google l’avait dit, les sites qui utilisent le responsive design ou conception adaptable avec le mobile et implémentent correctement la diffusion dynamique (qui inclut tout le contenu desktop et le balisage) n'ont généralement pas à faire quoi que ce soit.

Voici quelques conseils supplémentaires de la part de Google qui aident à s'assurer qu'un site est prêt pour l ‘index mobile-first :

  1. Assurez-vous que la version mobile du site a également du contenu important, de haute qualité. Cela inclut le texte, les images (avec les attributs alt) et les vidéos dans les formats habituels et indexables.

  2. Les données structurées sont importantes pour l'indexation et les fonctionnalités de recherche que les utilisateurs aiment.

    Elles devraient être à la fois sur la version mobile et la version desktop du site. Assurez-vous que les URL dans les données structurées sont mises à jour vers la version mobile sur les pages mobiles.

  3. Les métadonnées doivent être présentes sur les 2 versions du site.

    Elles fournissent des informations sur le contenu d'une page lors de l’indexation et l’affichage. Par exemple, assurez-vous que les titres et les méta-descriptions sont équivalents dans les 2 versions de toutes les pages du site.

  4. Aucune modification n'est nécessaire pour l'interconnexion avec des URL mobiles distinctes (sites m.-dot).

    Pour les sites utilisant des URL mobiles distinctes, conservez les éléments du lien existant rel = “canonical” et link rel = “alterner” entre ces versions.

  5. Vérifiez les liens hreflang sur des URL mobiles distinctes. Lors de l'utilisation des éléments de link rel = “hreflang” pour l'internationalisation, liez séparément les URL mobiles et les URL desktop.

    Le hreflang de votre URL mobile doit pointer vers les autres versions de langue/région sur d'autres URL mobiles, et de même, les URL desktop doivent pointer vers d'autres URL desktop en utilisant des éléments du lien hreflang.

  6. Assurez-vous que les serveurs hébergeant le site disposent d'une capacité suffisante pour gérer le taux de crawling (exploration) potentiellement accru.

    Cela n'affecte pas les sites qui utilisent le responsive design et la diffusion dynamique. Sauf les sites où la version mobile est sur un hôte distinct, tels que m.example.com.

Google évaluera les sites indépendamment de leur disponibilité pour l'indexation Mobile-First basée sur les critères ci-dessus, avant de les basculer dès qu’ils seront prêts. D’après Google, ce processus a déjà commencé pour une poignée de sites et est étroitement surveillé par l'équipe du Search.

Google avoue cependant être prudent avec le déploiement de l'index mobile-First.

C’est pourquoi, il pense que faire cela lentement aidera les webmasters à obtenir que leurs sites soient prêts pour les utilisateurs mobiles. Raison pour laquelle, il confirme à nouveau, qu’il ne dispose d’aucun calendrier pour quand tout cela va se terminer.