Google confirme une mise à jour récente de son algorithme de classement - Arobasenet.com




Google confirme une mise à jour récente de son algorithme de classement

Des fluctuations ont été récemment observées dans les pages de résultats de Google aux alentours du 12 Décembre dernier.

Google confirme la mise à jour récente de son algorithme de classement

Et Google a confirmé qu’une mise à jour de son algorithme a bien eu lieu durant cette période :



En d'autres termes :

Nous avons réalisé plusieurs améliorations mineures au cours de cette période, une partie de nos efforts réguliers et de routine, pour améliorer la pertinence.

Ceci étant dit, selon Searchengineland, cette update de l’algo de classement de Google est globale et ne concerne pas que les Etats-Unis. Et cela ne concerne pas non plus une seule thématique précise, mais pratiquement toutes.

Toutefois, les sites de loisirs, sciences, emploi et éducation, maison et jardin, Internet et Telecom auraient été les plus impactés.



D’après les analyses de Seroundtable, on peut constater ce qui suit.

Permutations de mots clés


De loin, la plus grande partie des sites que Barry Schwartz a pu analyser, a impacté des tonnes de landing pages ciblant des tableaux massifs de permutations de mots-clés.

Il s'agit de ceux, par exemple, s'ils sont un site de voyage, ciblent toutes les destinations qu'ils desservent et ajoutent également des pages d'atterrissage pour [destination après le nom] + [nom de l'activité] et parfois même vont au-delà.

S'il s'agissait d'une entreprise de services, elle ciblerait [nom de la ville] + [service A], puis [nom de la ville] + [service B] et ainsi de suite.

Il y aurait eu beaucoup de styles et de types de sites faisant cela à travers les blogs, voyage, e-commerce, répertoires, et plus encore.

Les symptômes de Fred


Il y aurait aussi quelques sites impactés qui pourraient être liés à Fred en raison de la faible valeur ajoutée du contenu et du nombre important de liens d’affiliation intégrés au contenu.

Et puis, il y aurait des sites qui semblaient très bien conçus, avec un excellent contenu pour les utilisateurs, des fonctionnalités impressionnantes, une interface utilisateur facile, rapide, utile, etc, et qui ont pourtant été impactés sans aucune raison apparente.



Y aurait-il un rapport avec le profils de leurs backlinks ou le mobile first en cours de déploiement aussi ?

D’autres signes d’impact concerneraient le mobile et Schema


Pour sa part, Searchengineland a contacté quelques-uns des fournisseurs d'outils SEO qui font le suivi (tracking) à grande échelle des fluctuations des classements pour savoir ce qui a été ciblé par cette mise à,jour.

Parmi eux, il y a Onskul, le propriétaire du produit de Sensor de SEMRush qui a livré cette analyse :

SEMRush Sensor suit tous les changements qui se produisent sur les Serps Google dans 6 pays pour le mobile et le desktop séparément.

En plus du score de volatilité général par pays, Sensor suit les scores pour diverses industries et indique le changement dans 15 fonctions SERP et % de HTTPS et AMP.

Certaines industries connaissent plus de changements que les autres sur une base quotidienne (par exemple, en raison d'une plus grande concurrence). Ainsi, Sensor a introduit le score de Déviation qui analyse quelles industries ont eu les plus grands pics de volatilité par rapport à leur score habituel.
Ce qui donne le tableau ci-dessous (cliquez sur l'image pour l'agrandir) :

Image de SEMRush publiée sur Searchengineland.com


Sur la base de ces données, Onskul conclut :

Normalement, Décembre est l'un des mois les plus calmes quand il s'agit de la volatilité des SERPs comme Google essaie de minimiser l'impact potentiel avant la période de fêtes de fin d’année.

Mais quelque chose s'est passé vers le 14 Décembre, quelque chose que Barry Schwartz a appelé la Maccabées Update, ou la mise à jour pré-fêtes. L’outil Sensor a repéré la volatilité la plus élevée sur la SERP sur mobile (un peu moins sur ordinateur) dans la plupart des catégories.

En fait, en ce moment, le 19 Décembre, Sensor signale un autre pic extrême dans la volatilité.

Maintenant, les sites de loisirs, science, emploi et éducation, maison et jardin, internet et Télécom, ont été les plus touchés. Et les plus grandes fluctuations se déroulent à nouveau sur mobile.

Bien sûr, il est trop tôt pour arriver à des conclusions sur ce qui se passe et comment s'adapter aux changements (comme nous ne pouvons pas vraiment savoir ce qui a changé exactement), mais ce que nous savons pour l'instant, c'est que certains nouveaux changements ou mises à jour ont été déployés le 19 décembre pour les États-Unis , et avec un effet domino, la hausse spectaculaire de la volatilité s’est propagée au Royaume-Uni, l'Allemagne, la France, l'Australie et l'Espagne le lendemain (soit depuis le 20 Décembre, ndlr)

Ce qui signifie que la mise à jour qui a été testée sur Google US le 19 décembre est maintenant déployée ou en train de l'être à travers le monde.

Bref, comme à chaque mise à jour majeure de l’algorithme de classement de Google, il y aura encore et toujours des gagnants et des perdants, et des perdus aussi.

Aucun commentaire