7 Facteurs utilisés par Google pour évaluer les backlinks - Arobasenet.com



7 Facteurs utilisés par Google pour évaluer les backlinks

Les liens entrants ou backlinks sont, encore à ce jour, l'un des atouts les plus puissants dans le monde du marketing en ligne, comme le démontre cette étude

7 Facteurs utilisés par Google pour évaluer les backlinks

En effet, chaque lien pointant vers votre site Web transmet de l'autorité à votre site, le rendant plus autoritaire et digne de confiance, et donc fiable, aux yeux de Google.

Plus l'autorité perçue de votre site Web est élevée, plus celui-ci devrait bien se classer dans les résultats de recherche. Ce qui signifie plus de trafic et de visibilité pour vous.

Toutefois, Google dispose de garanties pour s'assurer que tous les liens ne sont pas traités équitablement.

C'est une bonne chose parce que cela signifie que vous ne pouvez pas impunément spammer et poser des liens spammy à travers le Web pour manipuler des classements sans subir une pénalité de Google.

La plupart d'entre les SEO peuvent rapidement juger si un backlink est “naturel” ou s’il est spammy (et donc factice), mais le processus d'évaluation de Google est plus nuancée que cela.

Alors, comment Google évalue-t-il les backlinks dans son algorithme de classement ? Voici les 7 principaux critères utilisés.

  1. Source d’Autorité :

    En règle générale, plus le domaine source qui pointe le lien est d’autorité, plus le lien transmettra de l’autorité vers le site qu'il pointe.

    Par exemple, si un site nouvellement créé n'a pas beaucoup de lecteurs et n'a pas de nombreux liens entrants, il va être un site de faible autorité. Ainsi, tout lien que vous obtenez de celui-ci procurera, au mieux, un avantage marginal.

    Mais, si vous pouvez obtenir un backlink à partir d'une publication en ligne bien établie, de bonne réputation, bien connue, vous obtiendrez beaucoup plus de bénéfice (de jus) du lien.

    Évidemment, plus le lien est d’autorité, plus il est difficile d'en acquérir, de sorte que vous aurez besoin d'équilibrer vos efforts entre ceux qui sont les plus gratifiants et ceux qui sont réellement disponibles pour vous (à votre portée).


  2. L’attribut Nofollow :

    Il existe une exception spécifique à la règle d'autorité : l’attribut nofollow de la balise <a>. Google vous permet de baliser certains liens dans le code HTML avec "rel = nofollow" pour indiquer qu'ils ne devraient pas être analysés, suivis, ou utilisés comme un moyen de faire passer du jus, et donc de l’autorité.

    Le Nofollow est principalement utilisé par les éditeurs pour s'assurer que leur autorité n'est pas endommagé par les liens sortants qui mènent vers des sources douteuses.

    Après tout, les backlinks ressemblent à une rue à deux voies. Vous pouvez également marquer vos propres liens internes ou sortants avec un attribut nofollow si vous voulez que le lien existe sans passer d’autorité vers d'autres pages.

    On se dit communément que si un lien est marqué avec un attribut nofollow, Google va l'ignorer.

    Cependant, diverses études ont suggéré que les liens en nofollow ne sont pas toujours ignorés par Google, et qu'avoir assez de liens nofollow peut effectivement être problématique pour le bon référencement (en anglais).


  3. Pertinence de la source :

    Il y a maintenant des preuves qui suggèrent que la pertinence de votre source de backlink ou lien entrant est également important dans l'évaluation de Google.

    Si vous affichez sur un blog sur la fabrication de grands hamburgers, et vous le liez à la page d'un avocat de la défense criminelle, il vaudrait mieux avoir une bonne raison pour faire cela. Par contre, si vous pointez un lien vers un site traitant de comment avoir les meilleurs ingrédients pour votre restaurant, cela pourrait être plus logique.

    Les éditeurs qui publient des articles sur une grande variété de sujets ont souvent des pages de catégories qui segmentent ces sujets. Et dans de tels cas, il est important que le lien réside sur une page incluse dans la bonne catégorie thématique.

    La règle de base ici est de s'assurer que le lien est logique et fait sens pour vos lecteurs.


  4. Pertinence contextuelle :

    Le contenu entourant votre lien est également important. On parle alors du contexte.

    Le texte avant et après un lien sert de pertinence contextuelle pour la page de destination du lien. Ce qui va aider Google à déterminer comment le lien se rapporte au contenu dans lequel il est placé.

    Cet effet est le plus important et le plus proéminent dans la phrase dans laquelle le lien réside, suivi du paragraphe dans lequel il réside, suivi par le corps de l'article en entier dans lequel il réside.


  5. Texte d'ancre :

    Le texte d'ancrage (ou texte des liens pointant vers un site web) de votre lien est également pris en considération.

    Il s'agit du texte cliquable dans lequel votre lien est “hébergé”. Il y a plusieurs années, avant le lancement de l'algorithme Google Penguin, c’était considéré comme une meilleure pratique que d’utiliser le texte d'ancrage reflétant le mot-clé exact pour lequel vous vouliez que la page liée se classe dans les résultats de recherche.

    Ces jours-ci, le texte d'ancre joue encore un rôle dans la détermination de la pertinence de la page liée.

    Mais c’est aussi le signal le plus facile utilisé par Google pour détecter la manipulation de toute personne qui se risque à utiliser de façon excessive le texte d'ancrage intégrant des mots clés concurrentiels.

    De nos jours, il est moins important d'utiliser le texte d'ancre riche en mots-clés et plus important de s'assurer que le texte d'ancre des liens est naturel et journalistique. Au lieu de s'appuyer sur le texte d'ancrage pour établir la pertinence de votre page liée, reposez-vous plutôt sur la pertinence contextuelle et la source.


  6. Destination du lien :

    Lors de l'évaluation des liens, Google examinera également la page de destination, c'est à dire la page vers laquelle pointe le lien. Tout d'abord, elle devrait être un élément fort du contenu qui ajoute de la valeur pour les lecteurs provenant de l'article source.

    Google examinera le titre et le corps du contenu de destination, et évaluera son utilité en fonction de sa pertinence et d'autres facteurs indicateurs de qualité.

    Les liens entrants passent de l'autorité à la fois vers le domaine global et les pages individuelles vers lesquelles vous pointez. Donc l'entonnoir des liens vers une ou deux pages de base peut permettre à ces pages de se classer plus haut qu’éventuellement vos autres contenus.


  7. Diversité :

    Enfin, Google va évaluer la diversité de votre profil de liens entrants. Il est bien documenté qu'un facteur majeur que Google regarde est la diversité du domaine, qui est le nombre de noms de domaine uniques à partir desquels votre site obtient des backlinks.

    Pour cette raison, il est plus utile, en général, d'obtenir des liens de 5 éditeurs différents que d'obtenir 5 backlinks d'un seul et même éditeur.

    L'acquisition de plusieurs liens différents vers la même page de destination contribue certainement à renforcer son autorité de page, et est nécessaire si vous essayez de booster une page particulière sur votre site dans le classement.

    Mais, en avoir trop de la part d'un même nom de domaine ou beaucoup en peu de temps de la part de différents domaines, peut faire vos liens ressembler à des liens artificiels et spammy.

    C'est pourquoi, dès lors qu'il s'agit de faire du link building, la diversité de tous les aspects (texte d'ancrage, source de liaison, URL de destination, etc) est très importante.
Via

Aucun commentaire