Header Ads





Facebook, Twitter et Google recrutent des modérateurs pour éviter des amendes

D'après un article du Wall Street Journal, Facebook, Google et Twitter ont récemment embauché des équipes de modérateurs pour supprimer le contenu publié par l'utilisateur que la loi allemande interdit dorénavant.

Facebook, Twitter et Google recrutent des modérateurs pour éviter des amendes

En effet, depuis le 1er Janvier 2018, une nouvelle loi en Allemagne rend responsables les plates-formes qui permettent aux utilisateurs de publier du contenu, au risque de se voir infliger des amendes pouvant aller jusqu'à 60 millions de dollars par infraction constatée si elles ne parviennent pas à supprimer les messages jugés illégaux.

Les entreprises se doivent désormais de supprimer les propos haineux, terroristes ou de propagande dans les 24 heures dans des cas simples ou dans les 7 jours si l'évaluation du contenu est difficile, voire complexe.

Les nouvelles amendes allemandes peuvent s'appliquer à toute société de médias sociaux qui autorise le contenu public des utilisateurs tels que Reddit, Gab, Tumblr, Snapchat, Instagram et consorts

D’après le WSJ, alors que les allemands ne constituent que 1,5% de la base des utilisateurs de Facebook, les modérateurs recrutés en Allemagne représenteraient 16% de l’ensemble de l’équipe de Facebook dédiée à cette tâche de vérification des contenus à travers le monde.

Facebook a déjà embauché 1200 modérateurs en Allemagne pour traiter les contenus utilisateurs signalés.

Je pense qu’il en sera bientôt de même en France, tout comme au Royaume-Uni, où le gouvernement prépare une loi anti-fake news, avec des amendes à la clé.

Alors, où commence et s’arrête la liberté d’expression ?

Toujours est-il qu'on comprend là aussi pourquoi Facebook s'en prend aux contenus et vidéos des médias et marques dans le fil d'actualité de ses utilisateurs.

Et l'argent reste le nerf de la guerre et ce genre d'amendes pourrait obliger les plates-formes, y compris les moteurs de recherche, à modérer les contenus afficher aux yeux des internautes.

Quid des blogs ?




Aucun commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.