Le Top 10 des erreurs du SEO Mobile-First à éviter - Arobasenet.com


Le Top 10 des erreurs du SEO Mobile-First à éviter

Depuis le lancement officiel du Mobile-Friendly jusqu’à l’annonce du commencement du déploiement de l’index Mobile-First très récemment, Google n’a de cesse de délivrer un message constant : vous devez être maintenant mobile first.

Les 10 erreurs du SEO Mobile-First les plus pénalisantes

Ce qui veut dire que le référencement mobile est plus que jamais important pour plus de visibilité en ligne.

En d’autres termes, il est primordial que votre site Web fonctionne bien sur les appareils mobiles. Par conséquent, si vous n'avez pas encore consacré les ressources nécessaires pour l'adapter aux mobiles, n'attendez plus pour agir.

Voici d’ailleurs quelques raisons pour lesquelles votre présence sur les mobiles est vitale pour votre activité :

  1. Les sites adaptés aux mobiles sont mieux placés dans les résultats de recherche, dixit Google himself.

  2. Plus de 50% des recherches sur Google.com sont effectuées à partir des mobiles.

  3. De nombreux annonceurs constatent que la majeure partie de leur trafic provient des mobinautes (voir aussi les chiffres du mobile seo).

  4. Si votre site n'est pas adapté aux mobiles, les visiteurs sont 5 fois plus susceptibles de le quitter.




Alors, voici le Top 10 des erreurs du référencement mobile first que vous devez éviter si vous voulez gagner de meilleures positions dans le SERPS, générer plus de trafic vers votre site mobile, et garder vos visiteurs mobiles satisfaits :

  1. Vitesse de chargement lente du site

    La vitesse de chargement de la page est un facteur important de positionnement sur Google. Mais il est également important pour les personnes qui vont visiter votre site. Selon Google Research, 53% des gens vont abandonner une page si elle prend plus de 3 secondes pour se charger.

    Votre objectif devrait être de faire en sorte que chaque page mobile s’affiche avant ce délai de 3 secondes. L’AMP peut vous aider à y parvenir.

    Alors, comment améliorer le temps de chargement d’une page mobile ? Les conseils d'optimisation ci-dessous devrait vous aider à accélérer votre site mobile :

    • Réduisez les demandes et les redirections : gardez les pages propres et simples. Éliminez autant de redirections 301 que possibles, supprimez les éléments inutiles de votre page, optimisez votre code HTML, et minimisez tout ce qui pourrait ralentir la vitesse du site comme les CSS et JavaScript.

    • Redimensionnez et compressez les images : vous pouvez utiliser des outils intégrés dans WordPress pour redimensionner automatiquement les images pour vous, ou des outils comme Compressor.IO pour compresser la taille de vos fichiers images..

    • Vérifiez votre solution d'hébergement : Des options d'hébergement bon marché ne vous donneront pas la vitesse de chargement du site dont vous avez besoin pour accueillir d'énormes volumes de trafic.

      Cela est particulièrement vrai pour le commerce électronique.

    • Vérifiez vos temps de chargement : Utilisez PageSpeed Insights de Google comme un outil pour contrôler et améliorer la vitesse de chargement de vos pages sur tous les appareils.

      Vous pouvez aussi utiliser l’outil TestMySite de Google.


    Vous pouvez également envisager de créer des pages AMP optimisées. Ces pages se chargent 4 fois plus rapidement que les pages mobiles régulières grâce à leur codage HTML dépouillé, et il est facile d'adapter votre contenu existant à la page AMP.


  2. Des fichiers bloqués

    Googlebot devrait être en mesure d'explorer votre site Web comme tout utilisateur lambda. Ce qui signifie que restreindre l'accès à JavaScript, CSS, et les fichiers images sur votre site Web peut potentiellement nuire à votre référencement mobile et desktop.

    Consultez le fichier robots.txt de votre site Web pour voir si des éléments essentiels sont interdits d'accès.

    Accédez à la Search Console de Google et testez votre fichier robots. txt. Utilisez l’outil Fetch ou “Explorer comme Google” pour vous assurer que vous n'avez pas d'autres problèmes d'indexation.

    N'oubliez pas de tester toutes vos URLs, surtout si votre site utilise des URLs mobiles distinctes des URLs desktop.


  3. Afficher des publicités interstitielles

    Depuis Août 2017, Google pénalise les pages où le contenu n'est pas facilement et directement accessible à un utilisateur provenant de ses résultats de recherche mobile.

    Ceci étant dit, ce n'est pas une mauvaise idée que de vérifier si votre site mobile n’affiche pas de publicité interstitielle et autres publicités Popup. Si vous affichez n'importe quel Popup qui couvre tout l'écran mobile, vous voudrez peut-être repenser votre conception mobile, même si votre taux de clics est pourtant convaincant.

    Toute page qui fournit une mauvaise expérience utilisateur pourrait se classer plus loin dans les résultats organiques. Cela concerne :

    • Les popups qui couvrent le contenu principal d'une page, peu importe si cela se produit dès qu'un utilisateur tape sur les résultats de recherche Google ou se produit lorsque les utilisateurs font défiler la page (affichage différé).

    • Les interstitiels autonomes qui sont difficiles à supprimer, surtout si vous cliquez accidentellement sur des interstitiels qui vous redirigent vers une nouvelle page.

    • Les mises en page trompeuses, où la partie supérieure, au-dessus de la ligne de flottaison, laisse les utilisateurs penser qu’ils regardent un interstitiel.


    Notez qu'il y a quelques exceptions à cette règle. Les affichages d'interstitielles qui ne sont pas affectés par le nouveau signal de classement sont les suivants :

    • Interstitiels légalement nécessaires, y compris ceux pour la vérification de l'âge et l'utilisation des cookies.

    • Boîte de connexion pour le contenu non indexé (par exemple, le contenu privé comme les e-mails et le contenu derrière des paywalls).

    • Bannières de taille raisonnable (par exemple, les bannières d’installation de l'application fournies par Safari et Chrome). Généralement, ceux-ci ne prennent pas plus de 20% d'un écran.



  4. Contenu illisible

    Avant d'inclure la vidéo ou le multimédia sur votre page, réfléchissez à la façon dont elle affectera la vitesse de chargement de votre site et si votre vidéo intégrée est lisible sur tous les appareils.

    Aussi, incluez une transcription tant que faire se peut. Ceci aidera à la fois Google (pour l'indexation) et les utilisateurs qui ont besoin du sous-titrage dans leur langue.



    Si vous souhaitez inclure du contenu animé sur votre site Web, Google recommande l'utilisation du langage HTML5. Vous pouvez facilement créer ces animations dans Google Web Designer, et elles doivent être prises en charge par tous les navigateurs Web.


  5. Les mauvaises redirections et les liens croisés

    Les redirections défectueuses sont un problème majeur dans les sites Web qui n'ont pas été optimisés pour le mobile. Ceci est particulièrement vrai sur les sites Web avec des URLs desktop distinctes des URLs mobile.

    Les domaines communs d'amélioration comprennent :

    • Si un utilisateur mobile atterrit à tort sur la version Desktop de votre site Web, redirigez-le vers la version mobile de la page qu'il cherchait. Il ne doit pas être redirigé vers la page d'accueil de votre site mobile.

    • Si vous n'avez pas un équivalent smartphone de vos pages desktop, remédier à cela rapidement. Tant que ces pages ne sont pas en ligne, vous devez laisser les utilisateurs sur votre page desktop plutôt que de les rediriger vers votre site mobile inachevé.

    • Les utilisateurs mobiles qui demandent une URL générée dynamiquement doivent être redirigés vers une URL mobile équivalente qui affichera correctement les informations qu'ils recherchent.
    • Les utilisateurs mobiles doivent être servis avec le même contenu sur tous les appareils.

    • Évitez de pointer à tort des liens vers les versions optimisées de vos pages desktop à partir de vos URL mobiles (bouton "Lire la suite" dans une page AMP).

    • Si vous souhaitez être alertés automatiquement sur les redirections défectueuses, vous devez vérifier votre site mobile avec Google. Cela vous aidera à isoler les problèmes de mappage et à détecter les erreurs d'analyse que vous pouvez corriger ultérieurement dans la Search Console de Google.



  6. Erreurs 404 uniquement sur mobile

    Les utilisateurs sur ordinateur et les versions mobiles de votre site doivent pouvoir accéder au même contenu.

    Vous devez remédier à toute instance dans laquelle les utilisateurs mobiles reçoivent une erreur 404 alors qu’ils essaient d’accéder à une page que les utilisateurs desktop peuvent voir.

    En général, vous devez éliminer toutes les pages ayant des erreurs 404 et 404 soft le plus rapidement possible. Car, avec le mobile first, vous aurez besoin de toutes vos pages mobiles pour bien vous classer dans les résultats organiques tant sur mobile que sur ordinateur.

    N’importe quel logiciel d’audit SEO vous aidera à trouver facilement et corriger les liens brisés affichant des erreurs 404.


  7. Pas d'extraits optimisés

    Google se dirige toujours dans la direction des résultats enrichis, des réponses précises et instantanées aux requêtes.

    Utilisez Schema.org pour fournir ces réponses dont il a besoin vous donnera plus de chances de figurer dans les résultats de recherche mobile.

    Si vous n'utilisez pas encore Schema ou le balisage de données structurées pour catégoriser votre contenu, alors vous êtes en train de passer à côté d’un générateur de clics organiques.

    Google et ses utilisateurs ont tendance à répondre aux extraits optimisés qui présentent des résumés de l'information qu'ils recherchent.

    Vous pouvez tester les données structurées de votre site Web et vous assurer que vos versions mobile et Desktop sont équivalentes, à l'aide de cet outil de test de données structurées de Google.


  8. Ne pas spécifier de Viewport ou fenêtre mobile

    Les écrans mobiles sont de toutes les tailles. Par conséquent, si vous ne spécifiez pas les “viewports” ou fenêtres d’affichage correctes à l'aide de la balise Meta Viewport, vos utilisateurs peuvent rencontrer des pages mal ajustées sur leur appareil. Les erreurs courantes comprennent :

    • Utiliser des fenêtres avec une largeur fixe, qui ne seront optimisées que pour certains périphériques.

    • Trop petits paramètres de Viewport minimum qui laissent les utilisateurs avec de plus petits appareils sur leur faim.


    Heureusement, ce sont des problèmes relativement faciles à corriger :

    • Utilisez la balise Meta viewport pour contrôler la largeur et le dimensionnement de la fenêtre d'affichage du navigateur.

    • Insérez le code width=device-width pour établir une correspondance avec la largeur de l'écran en pixels indépendants de l'appareil.

    • Insérez le code initial-scale=1 pour établir une relation de type 1:1 entre les pixels CSS et les pixels indépendants de l'appareil.

    • Assurez-vous que l'accès à votre page est possible sans désactiver le redimensionnement utilisateur.




    Vous pouvez également utiliser des requêtes de média CSS pour styler votre page différemment pour les petits et grands écrans. Pour plus d'informations, visitez le blog des développeurs Google sur les Principes de base de la conception de sites Web adaptatifs.


  9. Conception mobile médiocre

    Votre conception doit également être mobile-friendly. Donc la conception doit être destinée ou adaptée aux smartphones et tablettes, et non pas pour l'expérience desktop.

    Évitez les polices illisibles, les petites tailles de police et l'encombrement de l'écran.

    Espacez les éléments de vos pages afin que les utilisateurs mobiles ne se trompent pas pour taper sur le mauvais lien ou bouton.


  10. Ne pas croiser les métriques auxquelles vous vous fiez 

    Apprenez à comprendre comment les outils que vous utilisez quotidiennement fonctionnent, et comment les métriques auxquelles vous vous fiez sont calculées.

    Lorsque vous optimisez, que ce soit pour le mobile ou le desktop, assurez-vous d'utiliser un bon outil d'audit SEO pour trouver vos lacunes. Vérifiez votre contenu, vos backlinks, vos balises metas et title, votre balisage schéma, etc., tout ce qui jouera un rôle dans le succès de votre site Web.

    Dans le même temps, comprenez que même lorsque différents outils se vantent des fonctions similaires (par exemple, l'audit de site), ils fournissent souvent des résultats sensiblement différents. Recoupez vos résultats par rapport aux résultats d'un autre outil, et vous pourriez être surpris par combien ils diffèrent.

    Ceci vous aidera à identifier les statistiques qui importent le plus pour votre entreprise, de sorte que vous puissiez compter sur les métriques qui comptent.
Via