Twitter : Ce qui change désormais pour les Tweets - Arobasenet.com



Twitter : Ce qui change désormais pour les Tweets

Ne publiez plus de Tweets de façon automatisée. C’est en résumé ce que vient de déclarer Twitter afin de réduire la prolifération des activités (sans jamais visiter Twitter app ou son site) menées par les bots, les spammeurs, la grande majorité des community managers avec l'aide de logiciels dédiés.


Twitter : Ce qui change pour les Tweets à partir du 23 Mars 2018




L’objectif de cette mise à jour qui entrera en vigueur à compter du 23 Mars 2018, c’est d’empêcher la publication automatisée en mass-cross-posting, une technique qu’utilisent le plus souvent les bots, les influenceurs, et ceux qui en font usage pour accélérer la viralité de certaines informations (commerciales, fake news, de propagande, harcèlement, etc) via leurs Tweets.

Avant cette annonce, il nous avait été révélés que Twitter avait commencé à cibler et bloquer les faux followers de certains profils.

Et dans le dernier post de Twitter, il se dégage 2 informations principales que vous devez dorénavant avoir à l’esprit chaque fois que vous utilisez l'API Twitter pour publier, partager, ou engager avec le contenu sur Twitter :

  1. La publication de contenus dupliqués ou sensiblement similaires, de réponses ou de mentions sur plusieurs comptes que vous contrôlez, ou la création de comptes dupliqués ou sensiblement similaires, avec ou sans l'utilisation de l’automatisation, ne sont jamais autorisées.

  2. L’affichage de plusieurs mises à jour (sur un seul compte ou sur plusieurs comptes que vous contrôlez) vers un sujet tendance ou populaire (par exemple, par l'utilisation d'un hashtag spécifique) avec l'intention de controverser ou de manipuler le sujet, ou de gonfler artificiellement la proéminence d'un hashtag ou d’un sujet, n'est jamais autorisé.



Par conséquent, Twitter interdit désormais d’afficher (et de ne pas permettre à vos utilisateurs, en ce qui concerne les créateurs de logiciels utilisant l’API Twitter) simultanément un contenu identique ou sensiblement similaire via plusieurs comptes gérés par vous.

Par exemple, votre service (logiciel ou application) ne doit pas permettre à un utilisateur de sélectionner plusieurs comptes qu'il contrôle à partir desquels publier simultanément un Tweet donné.

  1. Cela s'applique indépendamment du fait que les Tweets sont publiés sur Twitter en même temps, ou sont programmés ou en file d'attente pour la publication à une date ultérieure.

  2. Comme alternative à l'affichage de contenu identique, vous pouvez retweeter le premier contenu partagé par un premier compte à partir des autres comptes (que vous contrôlez) à partir desquels vous souhaitez partager ce message.

    Cela ne doit se faire qu'à partir d'un petit nombre de comptes distincts que vous contrôlez directement.

    Veuillez noter que les retweets automatisés en vrac, agressifs ou à très haut volume ne sont pas autorisés en vertu des règles d'automatisation et peuvent faire l'objet d'actions de pénalité pouvant entraîner l’exclusion.


Suite à ce post de Twitter, la Communauté Twitter a voulu en savoir davantage et a posé des questions à l’équipe Twitter via son forum pour essayer d’obtenir des précisions.


Voici une sélection de questions et réponses.

  1. Question 1 : Nous avons récemment acquis une autre société. Si le Tweet est d'un autre compte avec un logo différent et le nom de la société avec un contenu identique, est-ce autorisé ?

    Si le Tweet est d’un même compte, pouvons-nous publier un Tweet donné plusieurs fois (dans le temps, ndlr) à partir du même compte ?

    • Réponse de Twitter : Dans les 2 cas de figure, la réponse c'est non !


  2. Question 2 : Cette nouvelle politique sera-t-elle strictement appliquée même à un très petit niveau ?

    Par exemple, si quelqu'un affiche le même Tweet à 2 de ses profils Twitter ? C’est à dire, pourrions-nous permettre l'affichage croisé à 2 profils, tout en empêchant l'affichage croisé aux autres profils gérés ?

    D’autre part, est-ce à dire qu'un utilisateur ne peut pas publier un Tweet via profil A à midi, puis le même/Tweet similaire sera publié par son profil B 6 heures plus tard ? Si c'est le cas, pour faire respecter cette règle, nous devons savoir le laps de temps nécessaire avant de faire publier un Tweet par un autre profil qu’on gère.

    Enfin, y aura-t-il une notification (alerte) fournie dans la réponse de l'API si un Tweet est détecté comme étant “dupliqué sur plusieurs comptes postés via le même outil” (avec un statut “doublon” comme message d'erreur) ou est-ce quelque chose que les créateurs de bots peuvent détecter sur le champ et émettre un avertissement ?

    • Réponse de Twitter :

      Cette politique s'applique à tous les niveaux de seuil et du compte.

      Cela s'applique indépendamment du fait que les Tweets sont publiés simultanément sur Twitter ou sont programmés ou en file d'attente pour la publication future. Par l'annonce, nous suggérons d'utiliser les Retweets (donc manuellement) comme une alternative.

      Il n'y aura pas de notification ou d’alerte. Par les règles Twitter, le contenu en doublon peut entraîner une action d’exclusion.

      NDLR : De toute façon, maintenant, si vous essayez de retweeter l'un de vos Tweets, Twitter refuse et vous affiche cette alerte : "Vous avez déjà envoyé ce Tweet !". La solution, c'est d'ajouter un commentaire (citer le Tweet) différent avant de retweeter votre Tweet.


  3. Question 3 : Je voulais juste des éclaircissements concernant l'outil Thunderclap10. Sera-t-il interdit en vertu des lignes directrices mises à jour ?

    • Réponse de Twitter :

      Merci pour la question. Pour des raisons de confidentialité, nous ne pouvons pas parler des applications spécifiques sur les forums.

      NDLR : De nombreuses applis pourraient donc être concernées.


  4. Question 4 : Actuellement, nous permettons à nos utilisateurs de relier plusieurs comptes à la plate-forme, et de tweeter leur création à travers un sous-ensemble de ces comptes simultanément.

    À titre d'exemple, si un collège a un compte d'athlétisme général Twitter, et un compte de football, ils peuvent poster à la fois simultanément. Ils créent ce contenu unique dans notre moteur, et l'affichage est juste utilisé comme une méthode de commodité et de suivi d'analyse.

    Si ce qui précède est autorisé, quelle est la limite, le cas échéant, que nous devrions attendre avant qu'il soit signalé comme Retweet automatique ? Nous ne mettons actuellement aucune limite sur le nombre de comptes, et n'avons jamais vu personne avec plus de 10 comptes à la fois.

    • Réponse de Twitter :

      Par la mise à jour de la stratégie, vous et vos utilisateurs n’êtes pas autorisés à poster simultanément un contenu identique sur plusieurs comptes. Cette politique interdit également l'affichage de contenu sensiblement similaire à plusieurs comptes.

      Comme alternative à l'affichage de contenu identique, vous
      pouvez retweeter le contenu d'un compte à partir des autres comptes à partir desquels vous souhaitez partager ce message.

Bref, Twitter spécifie in fine que les développeurs avec des applications ou des services qui permettent actuellement aux utilisateurs d'effectuer des actions simultanées sur plusieurs comptes gérés doivent apporter des modifications pour les mettre en conformité avec cette politique d'ici le 23 Mars 2018.


Mise à jour concernant les messages privés sur Twitter


Twitter a en effet introduit les taux de limite adaptatifs, une nouvelle fonctionnalité pour les développeurs qui envoient des messages privés via son API. Les taux de limites adaptatifs permettent de s'assurer que les entreprises peuvent toujours répondre aux clients qui les contactent en privé, même lorsque les volumes entrants sont élevés.

Les comptes pros peuvent envoyer jusqu'à 5 messages via l'API en réponse à un message qu'ils ont reçu au cours des dernières 24 heures.



Chaque message reçu réinitialise ce seuil.

Cette modification est désormais disponible pour tous les comptes qui envoient des messages privés via un outil tiers à l'aide de la nouvelle fonction POST direct_messages/Event/New Endpoint.

L’ancienne version sera désactivée à compter du 19 Juin 2018.


D’autre part, pour information :


Une nouvelle décision de justice pourrait changer la donne à propos des Tweets intégrables dans les contenus Web.

En effet, une décision récente par un juge fédéral de New York pourrait avoir un impact significatif sur la façon dont les médias utilisent Twitter pour accéder et diffuser des informations et pourrait entraîner pour tous un réexamen des pratiques de l'incorporation des Tweets avec images dans les articles et les sites Web.



En effet, l’intégration d'un Tweet pourrait être une violation du droit d'auteur, dit la nouvelle décision de la Cour US.

La juge Katherine B. Forrest a rejeté la défense de plusieurs sites de news qui embarquaient des Tweets contenant une photographie de Tom Brady sous copyright, disant qu'ils pourraient être responsables de la contrefaçon même s'ils n'hébergeaient pas l'image sur leur site.

Sa décision peut faire l’objet d’un appel, mais le raisonnement pourrait s'appliquer à de nombreux types de contenu intégré dans les pages Web, ce qui rend une fonction de base de la publication Web plus risquée à utiliser.

Cette décision fournit des lignes directrices claires pour la responsabilité et veut dire que les sites ne peuvent pas être punis pour le contenu qui est hors de leur contrôle, notamment si, par exemple, un hôte change un lien incorporé pour afficher une image différente.

Mais la juge Forrest a interprété cette règle de façon plus stricte.

Elle a établi une distinction entre un moteur de recherche, où les utilisateurs recherchent volontairement et cliquent sur une image, et un site de news, où “l'utilisateur ne prend aucune action” pour voir l’image :

Le moteur de recherche de Google fournit un service par lequel l'utilisateur a navigué de la page Web à la page Web, avec l'aide de Google. Ce n'est manifestement pas la même chose que l'ouverture d'un blog préféré ou un site Web pour trouver une image en couleur qui attend l’utilisateur, qu'il ou elle ait ou non demandé, cherché, ou cliqué là dessus.

Alors, faut-il s'attendre encore à une décision ou une mise à jour de Twitter de ce côté là ? Rien n'est moins sûr.


Monétiser son blog via le trafic des réseaux sociaux ?


Une chose à préciser aussi, pour ceux qui pensent monétiser leurs sites AdSense avec du trafic en provenance des réseaux sociaux tels que Twitter ou Facebook, Google AdSense n’accorde aucune importance à ce genre de trafic.

Au contraire, il aurait tendance à les suspecter dès lors qu’il s’agit de monétisation, en raison notamment de toutes ces histoires de bots à même de manipuler les clics sur ces plates-formes sociales pour générer du trafic.

Conséquence, le trafic provenant de Facebook et Twitter, par exemple, ne vous rapporterait pratiquement rien. A peine entre 1 centime et 5 centimes d’euro le mille. D’ailleurs, il ferait beaucoup baisser votre RPM (revenu par mille) et pourrait maintenir votre CPC (coût par mille) très bas.

Alors, il ne sert à rien de publier 1000 fois et de façon automatisée un même contenu sur Twitter ou Facebook et espérer améliorer ses revenus AdSense.

Et cette mise à jour de Twitter pourrait justement vous aider à comprendre que le mieux serait d’optimiser le référencement de vos contenus pour mieux vous positionner dans les résultats de recherche de Google.

Vous avez donc jusqu’au 22 Mars 2018 inclus pour vous habituer à ne plus tweeter, en dehors de votre flux RSS, de façon automatisée.

Sinon, gare à la suspension, voire la suppression de votre compte Twitter.

Aucun commentaire