Microsoft s’attaque aux logiciels de nettoyage et réparation gratuits des PC - Arobasenet.com



Microsoft s’attaque aux logiciels de nettoyage et réparation gratuits des PC

Microsoft hausse désormais le ton contre les utilitaires de système et les nettoyeurs et optimiseurs trompeurs de PC qui tentent d'effrayer les utilisateurs pour les inciter à acheter leurs logiciels pourtant gratuits au départ.

Microsoft s’attaque aux logiciels de nettoyage et réparation gratuits des PC

Microsoft lance donc une mise à jour de Windows Defender pour s'attaquer à ce fléau. Ce qui signifie donc que le logiciel jugé “coercitif” pourrait être purement et simplement supprimé de Windows

Microsoft estime qu’il y a une augmentation des versions gratuites des programmes qui visent à analyser et réparer les ordinateurs pour diverses erreurs, puis utilisent des messages alarmants et coercitifs pour effrayer les clients dans l'achat d'une version Premium du même programme.



Selon Microsoft, la version payante de ces programmes, généralement appelés applications ou logiciels de nettoyage ou de réparation ou d’optimisation d’ordinateur, prétendent corriger les problèmes découverts par la version gratuite.

Il juge cette pratique problématique car elle peut faire pression sur les utilisateurs gratuits pour qu'ils prennent des décisions d'achat inutiles.

Pour aider à protéger les utilisateurs contre la réception d'un tel message coercitif, Microsoft vient de mettre à jour ses critères d'évaluation pour préciser que les programmes ne doivent pas utiliser des messages alarmants ou contraignants qui peuvent faire pression sur les utilisateurs pour effectuer un achat ou faire d'autres actions.

Microsoft dit utiliser les critères d'évaluation pour déterminer quels programmes sont identifiés comme malwares et logiciels indésirables. À l'avenir, les programmes qui affichent des messages alarmants et coercitifs seront classés comme logiciels non désirés, et seront détectés et supprimés.

Bref, de nouvelles politiques entrent en jeu en Mars prochain, car Microsoft tente de bannir les logiciels qui font des revendications trompeuses ou nuisent aux performances du système. Les outils qui exagèrent les problèmes ou recourent à des tactiques de peur sont désormais dans la ligne de mire de Microsoft.

Dans ses nouveaux nos critères d'évaluation, Microsoft indique ainsi les comportements indésirables venant des logiciels de nettoyage, d’optimisation et de réparation des PC :

Les outils ne doivent pas afficher des messages alarmants ou contraignants ou des contenus trompeurs pour vous inciter à payer des services supplémentaires ou à effectuer des actions superflues.

Les logiciels qui contraignent les utilisateurs afficheraient les caractéristiques suivantes, entre autres :
  1. Signaler les erreurs d'une manière exagérée ou alarmante sur le système de l'utilisateur et exige de l'utilisateur de payer pour corriger les erreurs ou les problèmes monétairement ou en effectuant d'autres actions telles que répondre à un sondage, télécharger un fichier, s’inscrire à une newsletter, etc.

  2. Suggérer qu'aucune autre action ne corrige les erreurs ou les problèmes signalés

  3. Exiger que l'utilisateur agisse dans un délai limité pour que la question prétendue soit résolue

Pour sévir contre de type de pratiques, Microsoft déclare dans son post :

À partir du 1er Mars 2018, Windows Defender Antivirus et d'autres produits de sécurité Microsoft classifieront les programmes qui affichent des messages de coercition comme des logiciels indésirables, qui seront détectés et supprimés.

Si vous êtes développeurs de logiciels et que vous souhaitez valider la détection de vos programmes, visitez le portail Windows Defender Security Intelligence.

La protection des utilisateurs est notre priorité absolue. Nous ajustons, développons et actualisons nos critères d'évaluation en fonction des commentaires des utilisateurs afin de capturer les derniers développements dans les logiciels indésirables et autres menaces.

Nous encourageons nos clients à soumettre des programmes qui présentent des comportements indésirables liés à des messages contraignants, ou d'autres comportements indésirables ou malveillants en général.

Aucun commentaire