Quand le trafic de Google AMP explose - Arobasenet.com


Quand le trafic de Google AMP explose

Google et Facebook peuvent exercer leur pouvoir sur les éditeurs de diverses manières. Prenez l'effort de Google pour obtenir des éditeurs qu’ils adoptent massivement sa technologie AMP pour le chargement accéléré de la page d'article sur mobile.

Quand le trafic de Google AMP explose...

En théorie, l'adoption de l'AMP est volontaire. En réalité, les éditeurs qui ne veulent pas voir leur trafic de recherche s'évaporer au fil du temps auront peu de choix.

De nouvelles données de ChartBeat montrent à quel point Google exerce une certaine attraction sur les éditeurs grâce à son moteur de recherche dominant. Ce qu’avait déjà révélé une récente étude de Décembre 2017.



En effet, le trafic total de Google pour la clientèle de base de ChartBeat est en hausse de 25% depuis début Janvier 2017, mais les éditeurs d'AMP ont eu une augmentation de 100% via le trafic de la recherche mobile via Google.

En revanche, le trafic mobile des éditeurs non-AMP de Google a stagné au cours de la même période de temps.

Pourquoi le trafic via Google Search mobile explose-t-il ?


Comme Facebook a décidé qu’il réduirait la portée des posts organiques des éditeurs du fil d’actualité, alors, bien évidemment, les éditeurs se tournent de plus en plus vers le moteur de recherche Google.

En particulier, en adoptant sa technologie AMP. Il y a d’ailleurs désormais 31 millions de noms de domaine qui ont implémenté AMP.

Image via Digiday.com


Et on arrive aujourd’hui à 801 millions de pages AMP vues par semaine pour les clients de Charbeat (dont Le Monde, CNN, New York Times, Washington Post, etc) depuis Google Search mobile contre 290 millions pour ceux qui n’ont pas de pages AMP.

Pour tous les éditeurs, qui utilisent ou pas AMP, le trafic global depuis Google desktop restait inchangé. Google constituant environ 40% du trafic référent des éditeurs de ChartBeat contre 30% pour Facebook.

Les chiffres ont des implications pour les sites qui n’utilisent pas l’AMP et ils sont nombreux.

Car, seuls 25% des 50.000 éditeurs clients de Charbeat ont des pages AMP. Les éditeurs AMP ont tendance à être de plus grands éditeurs, mais pas toujours, selon Charbeat.

En ce qui concerne le trafic, les utilisateurs d'AMP obtiennent maintenant 18% de leur trafic mobile de Google AMP, en hausse de 16% par rapport à l'été dernier.

Pour comparaison, seuls 10% des clients de Charbeat utilisent le modèle Instant Articles de Facebook. Et parmi ces 10%, seuls 11% obtiennent du trafic, en baisse de 15% par rapport à l'été dernier.

La croissance du trafic AMP est un autre signe du pouvoir que Google exerce sur le Web.

Les éditeurs font confiance ces jours-ci à Google pour leur envoyer plus de trafic et considèrent désormais qu’il est plus facile de travailler avec lui, au fur et à mesure que Facebook change son algorithme du fil d’actualité et que leurs relations avec Facebook se détériorent.

Bref, Le trafic de Google AMP explose, entre autres, parce que Facebook réduit la portée des posts organiques du fil d’actualité de ses utilisateurs.