Google AdWords supprime 100 "mauvaises annonces" par seconde - Arobasenet.com




Google AdWords supprime 100 "mauvaises annonces" par seconde

Google a révélé aujourd'hui que l'équipe des annonces Google a bloqué 3,2 milliards de "mauvaises annonces" en 2017. 

Google AdWords supprime 100 "mauvaises annonces" par seconde

Soit une augmentation de 88% par rapport à l'année 2016 au cours de laquelle il avait supprimé 3,2 milliards de "mauvaises annonces".

En d’autres termes, Google a supprimé plus de 100 mauvaises annonces par seconde en 2017.

Google a expliqué :

Les “mauvaises annonces” sont des publicités qui enfreignent les règles AdWords de Google, notamment la fraude publicitaire, les escroqueries par hameçonnage et les logiciels malveillants.

Cela comprend tout, d'un accident unique à une action coordonnée par les escrocs qui tentent de gagner de l'argent.

Google déclare dans son post qu'il est capable de bloquer la majorité des mauvaises expériences d'annonce avant que les escrocs n'impactent les gens.

Google AdWords a aussi retiré 320.000 éditeurs AdSense de son réseau publicitaire pour avoir violé les politiques des éditeurs, et a blacklisté près de 90.000 sites Web et 700.000 applications mobiles.

Google a aussi bloqué 79 millions d'annonces qui tentaient d'envoyer des gens vers des sites infectés de logiciels malveillants.

Google a supprimé 400.000 de ces sites dangereux l'an dernier.

Y étaient inclus 66 millions d’annonces "Trick-to-click" en 2017 et 48 millions d’annonces qui tentaient d'obtenir des utilisateurs qu’ils installent des logiciels indésirables.

Google a également révélé qu'il a supprimé 2 millions de pages Web chaque mois en 2017, pour des violations de ses politiques.

Cela a été possible en partie grâce à la nouvelle technologie qui permet à l'équipe de supprimer les annonces AdSense à partir de pages individuelles sur un site Web qui enfreignent ses politiques, alors que ses politiques interdisent la monétisation de contenu inapproprié et controversé.

L'équipe Google Ads a souligné que les annonceurs ont besoin de la valeur "respect de l'expérience utilisateur plus que des annonces."

En 2017, Google a bloqué 650 sites diffusant des annonces aux côtés de contenu faux (fake news), 12.000 sites pour vol ou copie de contenu d'autres sites, et a suspendu 7.000 comptes AdWords pour des violations de camouflage de tabloïd (affichage des manchettes de news, mais redirigeant des utilisateurs vers des sites qui vendent des produits douteux).

L'année dernière, Google a ajouté 28 nouvelles politiques d'annonceur et 20 nouvelles politiques d'éditeur pour combattre les nouvelles menaces.

Cette année, la société a déjà mis à jour plusieurs politiques pour traiter les annonces dans des produits financiers non réglementés ou spéculatifs comme les options binaires, cryptomonnaies (les annonces pour ce type de produits seront interdites en Juin 2018), les marchés de change.

Google a payé 12,6 milliards de dollars à ses partenaires éditeurs participant à son réseau d'annonces AdSense, l'an dernier.

Google dit devoir continuer à lutter contre les “mauvaises annonces” pour s'assurer que sa plate-forme peut être fiable.

Si les utilisateurs commencent à associer les annonces sur le réseau de Google avec la fraude, les escroqueries, et les logiciels malveillants, ils cesseront de faire confiance à l'entreprise.

Aucun commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.