L'index Mobile-First de Google est officiellement déployé - Arobasenet.com


L'index Mobile-First de Google est officiellement déployé

Google annonce officiellement qu'après un an et demi d'expérimentation minutieuse et de tests, il a commencé à migrer des sites qui suivent les meilleures pratiques pour l'index mobile-First. Alors qu'il avait auparavant dit qu'il n'y aurait pas d'annonce officielle.

L'index Mobile-First est officiellement déployé

La veille de cette annonce, nous avions fourni des informations supplémentaires sur l’index mobile-first que Google a bien voulu livrer au public SEO.

Et à ce stade, il serait intéressant de consulter le top 10 des erreurs du référencement mobile à éviter.

Jusqu'à maintenant, les systèmes d'analyse, d'indexation et de classement de Google ont généralement utilisé la version Desktop (ordinateur) du contenu d'une page. Ce qui pouvait provoquer des problèmes pour les chercheurs mobiles lorsque cette version est très différente de la version mobile.

L'Index Mobile First signifie que Google va utiliser la version mobile de la page pour l'indexation et le classement, pour mieux aider, principalement les utilisateurs de mobile, à trouver ce qu'ils recherchent.



Google précise toutefois qu’il continue à avoir un seul index (base de données du moteur de recherche) qu’il utilise pour servir les résultats de recherche.

Ainsi, il ne dispose pas d’un index pour le mobile-first qui est séparé de son index principal. Il n'y a donc pas deux moteurs de recherche.

Historiquement, la version desktop a été indexée, mais de plus en plus, Google va utiliser les versions mobiles du contenu, qui s’imposent dorénavant aux versions desktop.

Google annonce aussi qu’il notifie désormais les sites qui migrent vers l'index Mobile-First via la Search Console. Les propriétaires de site verront une augmentation significative du taux d'analyse de Smartphone Googlebot.

En outre, Google montrera la version mobile des pages dans les résultats de recherche et les pages mises dans le cache de Google.

Pour en savoir plus sur la façon dont il détermine le contenu mobile à partir d'un site, Google invite à consulter sa documentation pour les développeurs.

Cette documentation couvre la façon dont les sites utilisant le responsive design Web ou le Dynamic Serving sont généralement prêts pour l'index Mobile-First.



Pour les sites qui ont des pages AMP et non-AMP, Google préfère indexer la version mobile de la page non-AMP.

Les sites qui ne sont pas dans cette vague initiale n'ont pas à s'inquiéter, dixit Google.

L’index Mobile-First repose sur la façon dont Google recueille le contenu, et non pas sur la façon dont le contenu est classé.

Le contenu recueilli par l’index Mobile-First n'a aucun avantage de classement (aucune priorité) sur le contenu mobile qui n'a pas encore été exploré de cette façon ou le contenu desktop.

De plus, si vous n'avez que du contenu desktop, vous continuerez à être représenté dans l’index de Google.

Ceci étant dit, Google dit continuer à encourager les webmasters à rendre leur contenu mobile-friendly, c’est à dire compatible avec le mobile. Il continue à évaluer le contenu de son index, qu'il soit desktop (ordinateur) ou mobile, pour déterminer comment celui-ci est mobile-friendly.

Depuis 2015, cette mesure de la compatibilité avec le mobile a pu aider les contenus mobiles à mieux performer pour ceux qui recherchent sur mobile.

A ce propos, Google a récemment annoncé qu'à partir de Juillet 2018, la vitesse de chargement deviendra un critère de référencement.


Récapitulatif


  1. L'indexation mobile se déploie plus largement. Être indexé de cette façon n'a aucun avantage de classement et fonctionne indépendamment de l’évaluation mobile-friendly.

  2. Avoir du contenu mobile-friendly est toujours utile pour ceux qui cherchent des façons de mieux se classer dans des résultats de recherche mobile.

  3. Avoir un contenu qui se charge rapidement est toujours utile pour ceux qui cherchent des moyens de mieux performer pour les utilisateurs mobiles et ordinateur.

  4. Comme toujours, le classement utilise de nombreux facteurs. Google peut ainsi montrer du contenu aux utilisateurs qui n'est pas Mobile-Friendly ou qui se charge lentement si ses nombreux autres signaux déterminent qu'il est le contenu le plus pertinent à montrer.