Google lance Shopping Actions pour sa Marketplace - Arobasenet.com


Google lance Shopping Actions pour sa Marketplace

Google a lancé un nouveau programme appelé Google Shopping Actions, qui est une marketplace  qui permettra aux consommateurs d'acheter des articles (produits) depuis le moteur de recherche de Google et via Google Assistant.

Google lance la publicité au coût par vente avec Shopping Actions



Google confirme ainsi une information qui avait fuité en Mai 2017 et qui parlait d’un bouton Acheter dans les résultats de recherche Google.

Et puis, en Octobre 2017, Google a lancé les annonces locales display qui ressemblent trait pour trait à Google Shopping Actions qui vient d’être révélé.

Entre ces 2 dates mentionnées ci-dessus, une étude de Septembre 2017 confirmait que 52% des acheteurs commençaient leurs recherches sur Amazon en 2017 contre 38% en 2016.

Et ça, ça n’a plus du tout fait sourire Google dont la publicité sur ses pages de résultats et les sites AdSense représente près de 90% de ses revenus.

D’où cette offensive en partenariat avec de grandes surfaces pour attaquer de front Amazon sur son créneau de prédilection.


Google s’associe avec les détaillants qui paient par vente


Sur Google Search, le service Google Express Shopping, et Google Assistant sur les appareils connectés et mobiles, les acheteurs peuvent maintenant enregistrer leurs informations d'identification de paiement et faire des achats auprès des détaillants avec le paiement instantanée.


En échange, les détaillants vont reverser une commission sur chaque vente réalisée par l’intermédiaire de Google à Google (comme dans les programmes d'affiliation). Et là, c’est une vraie nouveauté chez Google.

Habituellement, les annonceurs de Google Ads et AdSense sont facturés au clic (coût par clic) ou à l’affichage (coût par mille).

Ainsi, les commerçant ne payent que si leurs annonces s’affichent ou si un utilisateur clique sur le lien de leurs annonces pour visiter leurs sites.

Or, avec le programme Google Shopping Actions, les détaillants ne payeront Google que lorsque des ventes seront réalisées. Tant qu’il n’y a pas de vente, Google ne touche aucune commision. Donc, aucun risque à ce niveau pour les détaillants.

Ainsi, par exemple, vous pouvez rechercher sur Google des “tongues rouges”, voir une liste de résultats pour une marque chez le détaillant “Target” (gros distributeur US), puis l'ajouter à votre panier Google Express.

Ensuite, vous pouvez décider de commander une lampe halogène via votre Google Home chez un autre détaillant.

Les deux éléments seront ajoutés au même panier et peuvent être achetés ensemble via une même page de paiement de Google.


Introduction de Google Shopping Actions


Google dit aussi avoir commencé son nouveau programme Shopping Actions, en fait une marketplace qui regroupe différents vendeurs, après avoir observé que les recherches mobiles demandant où acheter des produits avaient augmenté de 85% au cours des deux dernières années.

Pourtant, malgré l'augmentation des recherches, Google reconnaît dans son post que la plupart des acheteurs ont fini par choisir d'acheter à partir d'Amazon, comme le mentionnent les 2 études citées plus haut.

D’où sa réponse à Amazon avec ce nouveau programme de Google qui va étendre les relations existantes avec les détaillants et permettra la commande universelle via toutes les plates-formes et appareils.

C'est pourquoi Google dit avoir introduit son programme Google Shopping Actions. Il donne aux clients un moyen facile d’acheter des produits sur l'Assistant de Google et Google Search avec un panier universel, qu'ils soient sur mobile, Desktop ou même un appareil Google Home.

En participant au programme Shopping Actions, les détaillant seront en mesure de :

  1. Afficher leurs produits sur de nouvelles plates-formes comme Google Assistant avec l’achat par la voix.

    Ils pourront ainsi profiter des investissements profonds de Google dans le machine learning, l'intelligence artificielle et le traitement du langage naturel pour offrir à leurs clients une expérience d’achat mains libres et axée sur la voix.

  2. Aider leurs clients à acheter sans effort avec Google, et à travers Google. Une liste partageable, un panier d'achat universel et le paiement instantané avec les informations d'identification de paiement déjà enregistrées par Google et qui fonctionnent à travers Google.com et l'Assistant Google.

    Ce qui permet à leurs clients de transformer en douceur la navigation en achat.

  3. Fidéliser et engager avec leurs clients les plus valorisants. Et ce, grâce à des fonctions pour commander d’un clic un produit antérieurement acheté, afficher des recommandations personnalisées qui vont inciter les clients existants à acheter à nouveau.

Et Google de préciser dans son post :

En outre, les Shopping Actions utilisent un modèle de paiement par vente (ppv), ce qui signifie que vous ne payez que quand une vente a effectivement lieu.

Image via Google

Google travaille pour l’instant avec une gamme de grands détaillants US sur le nouvel effort, y compris Target, Walmart, Ulta Beauty, Costco, et Home Depot.