Autorité de Domaine : un mythe SEO selon Google ! - Arobasenet.com




Autorité de Domaine : un mythe SEO selon Google !

Il y a eu pendant longtemps un débat sur la question de savoir si un site ou un nom de domaine peut avoir de l'Autorité.

Autorité de Domaine : un mythe SEO pour Google ?




Certains SEO estiment que Google a une métrique qui permet à un site de bien classer ses pages plus facilement que d'autres sites.

Tandis que d'autres estiment qu’une métrique d'autorité de site crée un biais favorisant les sites les plus anciens. Qui a raison? John Mueller donne une réponse.

Une question sur un signal de classement par rapport à l'autorité de domaine a donc été posée à John Mueller, Webmaster Trends Analyst chez Google.

La réponse de John Mueller fut celle-ci :

Bien sûr que l'autorité de domaine existe, c’est un outil de Moz.

Une réponse qui est en droite ligne avec toutes les réponses précédentes de Googlers qui ont déjà déclaré qu'aucun signal de classement d'autorité de domaine n'est utilisé chez Google.

Il y a une idée dans le monde du référencement selon laquelle les sites qui accumulent de l'âge et des liens accumulent aussi ce qu'on appelle l'Autorité de domaine et qui serait plus étroitement associée aux noms de domaine.

Selon Searchenginejournal, le concept d'autorité de domaine a été révélé au monde du SEO depuis au moins 1999, avec la publication d'un document rédigé par Jon Kleinberg appelé, “Sources faisant autorité dans un environnement hyperlié”.

C'est ce concept d'autorité de domaine, qui est derrière le choix de l'autorité de domaine comme terminologie pour la métrique de Moz, qui est également appelée “Autorité du site”.

La métrique de Moz est donc leur propre calcul secret basé sur leur idée de ce que sont les signaux de classement nécessaires pour se classer dans Google. L'autorité de domaine de Moz est strictement leur propre décision éditoriale basée sur leur compréhension des signaux de classement.

Et ce n'est pas ce qui est en discussion ici.


Historique de l'autorité du site/domaine


Il y a 15 ans, le score global PageRank d'un site pourrait avoir provoqué un biais (moyen détourné) dans les résultats de recherche Google qui favorisait alors les sites avec un score important de PageRank (entre 0 et 10).

Il n'était pas rare de voir le même site se classer pour des phrases telles que le “Web Design San Francisco” ainsi que “Web Design Nashville”, basé uniquement sur le score élevé du PageRank de la page principale du site.

Il y a une histoire à cette idée et elle commence avec un algorithme célèbre appelé HITS.

L'algorithme HITS a divisé la structure du lien Internet (ou graphe de lien) en hubs et autorités. Les Hubs étaient de bons sites qui ont pointé des liens vers de bons sites.

Les sites d'autorité étaient des sites qui ont reçu le plus de liens provenant des Hubs. C’est comme si vous cherchiez à acheter une voiture et plusieurs de vos amis recommandent le même concessionnaire situé vers le centre commercial local.

Les amis qui font les recommandations seraient les Hubs et les concessionnaires seraient les sites d'Autorité. Voici le document de recherche de 1999.

L'algorithme HITS met ainsi en avant que le concept de l'Autorité du site a été “l'état de l'art…” en 1999.

Le PageRank est venu après et il a été constaté que les sites avec un PageRank élevé ont tendance à mieux se classer. L'algorithme de Google a donc pu ainsi favoriser les sites avec un PageRank élevé. C'est pourquoi, dans cet exemple de proposition SEO publiée en 2003, l'un des objectifs du projet SEO a été d'augmenter le PageRank :

Campagne de construction de la popularité du lien:

Pour atteindre le PageRank élevé (popularité du lien) ... les sites de haute qualité reçoivent un PageRank plus élevé, dont Google se souvient chaque fois qu'il effectue un classement.


C'est la racine de l'idée de l'Autorité de domaine. Il a commencé avec les Hubs et les autorités de l’algorithme de Jon Kleinberg en 1999 (cité plus haut) et l'idée a été renforcée par Google PageRank.

Selon Searchenginejournal, l’Autorité du site ou Autorité de domaine était une idée valide basée sur des observations dans les résultats de recherche de Google. L'idée de l'autorité de domaine a été créée pour un temps avant l'analyse statistique et avant que le test de CTR (Taux de clics) à grande échelle ne soient introduits.

Les observations basées sur les pages de résultats de recherche de Google au début des années 2000 sont l'une des origines du concept d'Autorité du site ou Autorité de domaine.


Preuve de l'Autorité du site


Une hypothèse est une explication à partir de quelque chose que vous pouvez observer. Des exemples d'hypothèses sont que le soleil tourne autour de la terre et que la terre est plate.

Une théorie est une idée qui a été testée, qui a une preuve corroborante. Des exemples d'une théorie sont des explications basées sur les déclarations officielles de Google, les documents de recherche que vous pouvez lire, les brevets que vous pouvez lire.

Mais, jamais, aucun SEO ne pointera un lien vers un brevet de Google ou un document de recherche pour justifier l'idée qu'une Autorité de site ou de Domaine existe.

Wikipedia a publié une page sur l'autorité de domaine et les liens de note ne citent pas un seul document de recherche ou de brevet de Google. Pas un seul.

Selon les notes, les informations de Wikipedia sont largement basées sur les posts de quelques blogueurs SEO. Il n'y a pas de liens vers quoi que ce soit d’officiel de Google.


De nouvelles pages sur les anciens sites fonctionnent mieux


L'hypothèse classique pour l'autorité du site est basée sur l'observation selon laquelle un nouveau contenu sur un nom de domaine existant performe mieux que le même contenu sur un nouveau nom de domaine.

Est-ce la preuve qu'un ancien site a plus d'autorité ? Ou est-ce la preuve qu'un nouveau site essaie de se classer pour des mots-clés qui sont au-delà de sa capacité naturelle ?

Un tout nouveau site d’une marque peut se classer pour des phrases. Dans des circonstances compétitives, d’après SEJ, aucun site, qu'il soit nouveau ou ancien, n'a une grande probabilité de classer une nouvelle page Web.

Plus un mot-clé est concurrentiel, plus il est difficile de se classer.

On pourrait alors en déduire qu'une incapacité des nouveaux sites à se classer est plus liée au fait qu'il manque les signaux nécessaires pour le classement dans les espaces compétitifs.

Ces signaux peuvent être des mentions de médias sociaux, des liens, des mentions de marque, la nature globale du contenu lui-même, les évaluations, le contenu généré par l'utilisateur sur le site qui indique que les visiteurs du site sont engagés avec le site, et ainsi de suite.

Il y a donc beaucoup de signaux qui aident un site à mieux se classer. Mis ensemble, ils peuvent indiquer qu'un site fait Autorité. Mais ils ne sont pas une mesure d'Autorité du site ou d’Autorité de Domaine.

Ils sont une grande quantité de signaux communs au core de l'algorithme de classement de Google.


La véritable définition de l'autorité du site ?


Certains SEOS disent qu'ils utilisent l’expression “L'autorité du site” pour se référer vaguement à ces signaux qui indiquent qu'un site a une haute qualité. C'est une façon utile de décrire ce que l'autorité du site est vraiment.

L’autorité de domaine serait alors un facteur de confiance.

C'est une définition réaliste de l'autorité de domaine, comme un fourre-tout pour tous les signaux de qualité que Google utilise dans le core de son algorithme. Rien ne permet cependant d’affirmer que l'autorité du site est un signal réel ou une mesure en soi qui est en cours d'utilisation chez Google.

C’est tout simplement une compilation de tous les signaux qui sont en cours d'utilisation par Google.


Qu'est-ce qui rend une page pertinente ?


La réalité est que les sites avec un PageRank élevé ne dominent plus (comme auparavant) les pages de résultats.

Cela rend difficile d'insister sur le fait qu'une mesure comme l'autorité du site ou l'autorité de domaine influence les classements . C'est quelque chose que vous pouvez confirmer de vos propres yeux. Les sites avec le plus de liens ne sont pas toujours ceux qui se classent dans le top du classement.

Il est bien établi que Google est à la recherche de taux de clics (CTR) et les métriques de Viewport pour identifier quels types de sites satisfont le plus les utilisateurs.

La satisfaction de l’utilisateur ou l’expérience utilisateur est le décideur ultime pour qu’un site obtienne la position numéro un et non quel site a le plus de liens ou quel site a le plus de spam gratuit ou toute combinaison de ces types de métriques.


Pourquoi un signal d'autorité de site ne fonctionnerait pas


Une page Web n'a pas besoin d'avoir un PageRank élevé, autorité de site ou autorité de domaine, pour bien se classer. Une page doit être relativement sans spam et a généralement des qualités qui définissent une bonne expérience utilisateur.

Les liens entrants aident à établir la crédibilité qu'une page est utile. C'est suffisant pour en tenir compte lors d’un classement.

Maintenant, si vous composez l'influence des choses comme l'âge du site, le domaine TLD (. edu,. gov,. com), les liens entrants, les sites avec des liens de sites .gouv ou .edu, à votre choix, ce qui se passerait, c'est que les petits sites vont commencer à perdre leurs positions.

Ce serait un biais injuste envers les petits sites qui peuvent contenir la meilleure réponse à une requête de recherche. Ce qui compte aujourd'hui, c'est la pertinence pour un utilisateur, pas forcément combien de liens une page ou un site a.

La preuve ultime que Google n'utilise aucune forme d'Autorité du site ou métrique d’autorité de domaine se trouve dans l'énorme quantité de brevets et de recherches publiquement déposés.

Il n'y a absolument aucune preuve que Google a créé et utilisé n'importe quel type de métrique “Autorité de domaine”.

Mais, pour une raison quelconque, l'idée de l'autorité de domaine persiste toujours, à en croire les propos de John Mueller.

Aucun commentaire