Google réduit à nouveau la longueur des descriptions dans les résultats - Arobasenet.com
Rechercher :


Google réduit à nouveau la longueur des descriptions dans les résultats

Deux ans après que Google a augmenté la longueur des descriptions dans les résultats de recherche, Google semble être revenu à l'ancienne longueur plus courte.

https://www.arobasenet.com/2017/10/danny-sullivan-chez-google-search-4179.html

Pour certains SEOs, cela signifie que beaucoup de travail sera nécessaire pour changer à nouveau les balises Meta Description de la version plus longue à la version plus courte.

Comme le rapporte Thesempost qui se base sur la veille de RankRanger, les résultats de recherche ont d'abord commencé à montrer beaucoup plus de résultats de recherche avec des descriptions plus courtes, c’est à dire 160 caractères, dans le milieu de la semaine dernière.

RankRanger montre dans ses graphiques (voir images ci-dessous) que le nombre de caractères des descriptions des liens dans les résultats est en baisse, au cours des derniers jours, et est désormais limité en moyenne à 163 caractères contre en moyenne 230 caractères après le changement d’il y a 2 ans.

163 caractères en moyenne pour la description dans les SERPs - Images via Thesempost.com


Pour le mobile, la taille de la description a baissé à 132 caractères.
Pour le mobile, la taille de la description a baissé à 132 caractères.


Il est à noter que la longueur du titre est restée la même sur desktop et mobile.

Descriptions et problèmes de troncation


Ce qui est particulièrement intéressant avec cette nouvelle longueur de caractères est que sur ordinateur, on ne voit plus entièrement la totalité de la deuxième ligne de la description, pour ceux qui ont changé ou qui, depuis deux ans, ont utilisé les 320 caractères.

Vous pouvez le vérifier aujourd’hui en lançant des requêtes sur Google.

Le mobile ne semble pas avoir les mêmes problèmes de troncation. Les résultats mobiles ont maintenant en moyenne 3 lignes de description.

Mais la largeur n'a pas changé avec le changement.

Que faire si la balise meta description est trop longue ?


Si vos balises metas description sont trop longues, Google les tronquera ou tirera du contenu de la page pour l'utiliser comme Description.

Sachez que Google montrera toujours une description pour votre page, mais cette description pourrait être celui de son propre choix. Et rappelez-vous, même si la balise meta description est plus courte, il n'y a toujours aucune garantie que Google va l'utiliser.



Il est à noter que Google ne donne pas de recommandation précise sur la longueur de la description dans aucune de ses pages d’aide.

Et quand les descriptions ont été allongées il y a deux ans, Google n'a jamais recommandé de changer pour des descriptions plus longues.

D’ailleurs, John Mueller vient de confirmer aujourd'hui que Google ne recommande toujours pas de longueur spécifique pour les descriptions.



Ces choses-là peuvent toujours changer au fil du temps (et par appareil, requête, etc), nous n'annonçons pas de nombre fixe comme objectif.



Oui, je comprends. Les résultats de recherche de l'interface utilisateur sont assez en constante évolution. Donc, pour moi, il est normal de voir ces choses évoluer au fil du temps, peut-être même revenir en arrière ou peut-être devenir plus variable où il pourrait être logique.

Danny Sullivan a également fait remarquer que Google n'a jamais recommandé de changer non plus.


Finalement, vaut mieux limiter le nombre des caractères de votre balise meta description à 160 en moyenne pour ne plus être impactés par ce yo-yo de Google dans les pages de résultats.

Mise à jour du 1505/2018 :

Google a confirmé avoir réduit la longueur des descriptions dans ses résultats de recherche :



En d'autres termes, Danny Sullivan dit :

Nos extraits de recherche sont maintenant plus courts en moyenne par rapport à ces dernières semaines, mais un peu plus longs qu'avant un changement que nous avons fait en Décembre dernier.

Il n'y a pas de longueur fixe pour les descriptions. La longueur varie en fonction de ce que nos systèmes estiment être le plus utile.