Twitter s'attaque aux Trolls dans les conversations - Arobasenet.com

Twitter s'attaque aux Trolls dans les conversations

Twitter change ses politiques en ce qui concerne les tweets méchants (trolls), non pas en les interdisant ou en banissant les utilisateurs qui les ont créés, mais en les cachant de la vue des utilisateurs depuis le fil d’actualité ou les résultats de recherche.

Twitter s'attaque aux Trolls dans les conversations

Twitter a donc révisé sa stratégie pour la lutte contre les "trolls" abusifs, en disant qu'il utiliserait des signaux comportementaux pour identifier les harceleurs sur le réseau social et ensuite qu'il limitera la visibilité de leurs Tweets.

En Mars dernier, Twitter avait annoncé qu'il travaillerait plus dur pour encourager des conversations ouvertes, saines et civilisées sur sa plate-forme et il a demandé à des experts extérieurs de réfléchir sur la meilleure façon de le faire.

Aujourd'hui, Twitter a décrit quelques changements qu'il fait à la façon dont il gère le contenu qui pourrait fausser des conversations mais ne viole pas réellement ses politiques.

Une question importante sur laquelle nous avons travaillé est qu’est-ce que certains pourraient désigner comme “Trolls”.

Un comportement de troll-like est amusant, bon et humoristique.

Ce dont nous parlons aujourd'hui, ce sont des comportements trolls qui déforment et nuisent à la conversation publique sur Twitter, en particulier dans les domaines communautaires comme les conversations et la recherche.



En cas de violation de ses politiques, Twitter dit qu'il faut agir.

Mais pour les autres, des exemples obscurs où une violation n'a pas réellement eu lieu, Twitter décide maintenant de les cacher dans les recherches et les conversations.

Ces Tweets incriminés seront toujours disponibles sur Twitter, mais les utilisateurs devront cliquer sur le bouton “Afficher plus de réponses” dans une conversation ou affiner leurs recherches pour afficher tous les résultats.

Twitter utilise un nouvel ensemble de signaux comportementaux pour déterminer quels Tweets devraient être gérés de cette façon et ceux-ci incluent :



  1. Les adresses email non confirmées,

  2. Les profils s'inscrivant pour plusieurs comptes en même temps,

  3. Les profils mentionnant à plusieurs reprises des comptes Twitter qui ne les suivent pas dans leurs Tweets

  4. Et le comportement qui pourrait faire penser à une attaque coordonnée.


Twitter précise :

Nous sommes également à la recherche de la façon dont les comptes sont connectés à ceux qui enfreignent nos règles et comment ils interagissent les uns avec les autres.



En d’autres termes :

Aujourd'hui, nous introduisons de nouveaux signaux basés sur les comportements dans la façon dont les Tweets sont organisés et présentés dans des domaines comme les conversations et la recherche.

Il s'agit d'améliorer la qualité de la conversation et d'améliorer l'expérience Twitter de tout le monde.

Jusqu'à présent, les tests ont montré que cette configuration a conduit à une baisse de 4% dans les rapports d'abus de la recherche et une baisse de 8% dans les rapports d'abus de conversations.

C’est pourquoi Twitter reconnaît qu’il reste encore du travail à faire :

Cette technologie et notre équipe apprendront avec le temps et feront des erreurs.

Il y aura des faux positifs et des choses qui nous échappent. Notre objectif est d'apprendre rapidement et de rendre nos processus et outils plus intelligents.

Nous continuerons à être ouverts et honnêtes au sujet des erreurs que nous faisons et des progrès que nous faisons.

Au final, il s'agit d'un compromis efficace entre la suppression des comptes harceleurs et la réduction de la visibilité des Tweets de Trolls, même si l'efficacité de l'algorithme de détection des trolls doit être démontrée en premier.