Google introduit les Media Actions dans le balisage Schema - Arobasenet.com
Rechercher :


Google introduit les Media Actions dans le balisage Schema

Google utilise maintenant des données structurées pour faciliter la lecture des médias initiée par l'utilisateur à partir des résultats de recherche ou de l'Assistant Google.

Google introduit les Media Actions dans le balisage Schema



Google a introduit une nouvelle section, les Media Actions, sur son site des développeurs. Ces actions permettent aux utilisateurs d'initier du contenu multimédia (par exemple, des chansons, des albums, des films) sur des applications des fournisseurs de contenu via Google Search et l'Assistant Google.

Cette page des Media Actions, qui remplace à la fois les pages Music, TV et Movies du guide Google Search des fonctionnalités, est principalement un pointeur vers une nouvelle section sur les Actions Google.

Il s'agit d'un changement important à la façon dont Google utilise des données structurées pour le contenu audio et vidéo, qui a principalement été utilisé pour générer des résultats enrichis dans les pages de résultats du moteur de recherche.

Maintenant, Google exploite les données structurées pour faciliter la capacité des utilisateurs à lancer le contenu multimédia directement, à la fois à partir des résultats de recherche traditionnels et de Google Assistant (ce dernier étant fonctionnel sur Google Home et la recherche vocale sur les appareils mobiles Android).

Par exemple:

  • Lorsqu'un utilisateur émet une requête pour un film sur Google Search, les Media Actions sont affichées dans la carte du Knowledge Graph pour le film qui apparaît dans les résultats.

    Un clic sur l'une de ces Media Actions redirigera l'utilisateur vers le site ou l’application du fournisseur pour regarder le contenu.

  • Lorsqu'un utilisateur demande à l'Assistant de "Jouer Lady Gaga", l'Assistant va lancer la lecture de ce contenu directement sur l'application du fournisseur.


Comment cela fonctionne-t-il ?


Pour prendre en charge les actions des médias, vous devez :

  1. Créer des liens profonds (ou Media actions) pour votre contenu

  2. Générer des balises de données structurées pour votre catalogue de contenu et les liens profonds

  3. Fournir la balise de données structurée à Google dans un flux


Mais attention, ces solutions de Media Actions sont réservées aux partenaires.

Si vous souhaitez créer des actions à l'aide de ces solutions, vous devrez contacter le support pour demander un accès.

Avec les Media Actions, Google est principalement en train de faire évoluer le vocabulaire Schema.org existant, et en particulier la hiérarchie des Actions, pour étendre la fonctionnalité du contenu audio et vidéo sur le Web.

Il étend également la fonctionnalité d'une syntaxe de données structurées maintenant bien établie, JSON-LD, en introduisant un "flux de données pour les données structurées ". Cela marque, d’après Seoskeptic, la première fois que Google a pris en charge un flux autonome de données structurées, ayant jusqu'à ce point seulement ingéré des données structurées intégrées sur une page Web.

Il y a, comme indiqué par Google, 3 parties dans les Media Actions :

  1. La création de liens profonds au contenu (deeplink);

  2. La génération de balises de données structurées pour le catalogue de contenu d'un éditeur et des liens profonds;

  3. La fourniture de balises de données structurées à Google sous la forme d'un flux de données.


Les Deeplinks pour le contenu multimédia


Les liens profonds (deeplinks) sont généralement attendus par Google pour lancer la lecture du contenu d'un éditeur.



Il existe une certaine différence entre le comportement prescrit par Google pour les "Listen Actions" ou actions d'écoute (pour le contenu audio) et les "Watch Actions" ou actions de visualisation (pour le contenu vidéo) et les sous-ensembles de différents types de contenu audio et vidéo.

Mais la grande partie des attentes de Google pour le comportement du deeplink est similaire dans les  différents scénarios :

  1. Le contenu devrait être en AutoPlay (lecture automatique) sur la plupart des plates-formes.

  2. Si le contenu réside derrière une connexion (login), l'action initiée doit commencer dès que l'utilisateur s'est authentifié.

  3. Lorsqu'un utilisateur lance une action sur une plate-forme mobile pour laquelle il n'a pas d'application, il est redirigé vers une page Web où l'action peut être exécutée ou redirigé vers un emplacement où il peut installer l'application.

Le comportement spécifique des liens profonds ou deeplinks est régi par l'utilisation de propriétés de balisage Action.