Twitter a bloqué 143.000 applis en 3 mois - Arobasenet.com




Twitter a bloqué 143.000 applis en 3 mois

Twitter essaie de bloquer les plus “mauvaises” applications afin qu’elles n’aient plus accès à sa plate-forme, dans le cadre de sa lutte contre ce qu'il appelle “l'automatisation malveillante” de certaines applis tierces.

Twitter a bloqué 143.000 applis en 3 mois

Twitter vient donc d’annoncer, qu’à partir d'aujourd'hui, tous les développeurs qui demandent l'accès aux API standards de Twitter pour la première fois devront s’engager dans un nouveau processus d'enregistrement des applications.



Twitter a d'abord déployé le processus d'inscription en Novembre dernier, mais auparavant, c’était seulement pour les développeurs demandant l'accès pour la première fois aux API Premium de Twitter.

Finalement, tous les développeurs ayant un accès existant aux API devront passer par le processus d'enregistrement, mais Twitter ne dit pas exactement quand, mais a seulement dit qu'il fournira un préavis de 90 jours avant d'appliquer cette exigence.

Dans le cadre de l'annonce d'aujourd'hui, Twitter a également révélé qu'il a supprimé l'accès à la plate-forme à plus de 143.000 applications qui ont violé ses politiques entre Avril et Juin 2018.

Et il donne maintenant aux utilisateurs la possibilité de "signaler une mauvaise application" via le centre d'aide.

Twitter n'a pas spécifiquement dit quelles politiques les applications supprimées ont violé, mais l'annonce d'aujourd'hui semble concerner les applications qui produisent du spam ou interfèrent dans la vie privée des utilisateurs. Ce dont Twitter ne veut plus.

Limitation de l’accès à l’API Twitter


En plus d'un processus de filtrage plus vigoureux, Twitter introduit également de nouveaux taux de limitation à ses points de terminaison, ce qui limitera la quantité de contenus que la plupart des applications existantes peuvent publier.

Ainsi, à partir du 10 Septembre 2018, les applications tierces feront face aux limitations suivantes :



  1. Un maximum de 300 Tweets et Retweets (combinés) toutes les 3 heures.

  2. 1.000 “Likes” (J’aime) par 24 heures.

  3. 15.000 messages privés (DM) par 24 heures.

Les applications avec un besoin légitime d'un accès plus élevé seront en mesure de le demander.

En outre, le site envisage de prévenir de manière proactive les développeurs qui peuvent avoir besoin de limites plus importantes, afin d'éviter les perturbations des applications légitimes.

Enfin, Twitter prévoit d'introduire une nouvelle fonctionnalité qui permettra aux utilisateurs de signaler ce que le site appelle les “mauvaises applications”. Ce sont des applications qui violent les conditions de service de Twitter, en particulier celles qui se rapportent au spam et à la vie privée.

Reste maintenant à voir quelle sera l'efficacité de ces nouvelles restrictions dans la pratique, et si elles vont freiner la prolifération des bots et le problème des abus, sans frustrer en même temps les développeurs qui ont créé des applications et des services autour de la plate-forme.

Le nouveau processus d’inscription à l’API Twitter


Le nouveau processus d'enregistrement exige désormais que les développeurs fournissent des informations détaillées sur la façon dont ils ont l'intention d'utiliser les API de Twitter, et comment le cas d'utilisation proposé sera une meilleure expérience pour les utilisateurs sur Twitter.



Les développeurs doivent noter qu'ils devront demander un compte de développeur en passant par le nouveau portail Developer.twitter.com, alors qu'ils peuvent encore gérer toutes leurs applications existantes sur apps.twitter.com.

Image via Twitter

Twitter n'a pas spécifiquement dit combien de temps les développeurs devront attendre pour que le processus d'inscription de l’application soit examiné :

Notre but est de continuer à construire une plate-forme où les développeurs de Twitter qui respectent nos politiques puissent commencer rapidement et à l'échelle, avec peu ou pas de friction.

Et Twitter de poursuivre :

Ces changements aideront à réduire la capacité des mauvais acteurs à créer du spam sur Twitter via nos APIs, tout en continuant à fournir l'occasion de construire et de développer une application ou un business significatif à l'échelle.

Aucun commentaire