Facebook teste un outil pour aider à booster la portée des posts organiques - Arobasenet.com




Facebook teste un outil pour aider à booster la portée des posts organiques

Poursuivant son offensive de charme à destination des éditeurs de news, Facebook teste actuellement un nouvel outil avec 5 éditeurs, y compris BuzzFeed, pour les aider à améliorer la portée de leurs contenus organiques sur Facebook.

Facebook teste un outil pour aider à booster la portée des posts organiques

Alors qu’il y a quelques mois déjà, il avait mis à jour son algorithme du fil d’actualité de Facebook qui a contribué à une chute importante de la portée organique des articles des marques et entreprises sur sa plate-forme.



L'outil de test du contenu organique permet aux éditeurs de tester jusqu'à 4 versions d'un même contenu organique, avec des variations dans les éléments comme le titre, la description et l’image d’illustration. Et ce, en temps réel.

Toutefois, cet outil ne sera pas gratuit mais devrait permettre, selon Facebook, d’améliorer efficacement la visibilité des publications organiques (contenu non publicitaire) des Pages Facebook.

À l'aide de l'outil de test du contenu organique, l'éditeur peut voir des données telles que les interactions et le taux de clics et des prédictions de ces métriques en temps réel afin qu'il puisse choisir la version la plus performante pour la montrer à tous ses abonnés ou fans.

Facebook a dit qu'il était trop tôt pour partager les résultats des tests, mais Mollie Vandor, chef de produit Facebook sous Alex Hardi, chef des produits de news, a déclaré :



Plus de la moitié du temps, les éditeurs dans le test ont fini par sélectionner une version de story qui était différente de celle qu'ils auraient voulu utiliser à l'origine.

Ce qui suggère que l'outil aide les éditeurs à ramener plus de trafic vers leurs sites. En raison du fait que, pour l'instant, l'outil est limité à tester les messages, avec un lien organique, qui redirigent les utilisateurs vers les sites des éditeurs plutôt que des articles instantanés Facebook, qui maintiennent le lecteur dans la plate-forme.

Facebook a montré aux éditeurs de news qu’il leur portait beaucoup d'attention au cours de la dernière année ou plus.

Il a ainsi a créé un tag Breaking-News afin que les éditeurs puissent mettre des stories pour les aider à se démarquer dans le fil d’actualité et il expérimente encore un outil d'abonnement payant pour aider les éditeurs d’Instant Articles, il lutte contre les fake news et paie certains éditeurs pour créer des émissions de news pour sa section vidéo, Facebook Watch.

Bref, un outil pour aider les éditeurs à optimiser leur contenu organique pour l'algorithme Facebook pourrait paraître comme ironique, si elle n'était pas suspecte. Car, on pourrait légitimement se poser la question de savoir : “Où est le piège ?”

Interrogé sur les motivations de Facebook dans la création de l'outil de test de contenu organique, Mollie Vandor de chez facebook a déclaré que c’est uniquement pour aider les éditeurs :

Cet outil est un moyen de maximiser la façon dont les éditeurs publient leur contenu pour les utilisateurs sur Facebook.

Au lieu de nous dire, voici une liste des meilleures pratiques universelles, nous essayons de donner aux éditeurs les outils qu'ils peuvent utiliser pour développer leurs propres pratiques exemplaires.

Notre espoir est que cet outil donne aux éditeurs un meilleur sens du contrôle et de la capacité de faire le meilleur usage possible de leur investissement sur Facebook.

Idéalement, cet outil est flexible, facile à utiliser et est une vraie valeur ajoutée.



D’après Digiday, Facebook ne publie pas le nom des autres éditeurs participant au test, en disant que BuzzFeed a donné la permission de divulguer son nom.

Et Fran Berkman, directeur adjoint de la curation des actualités pour BuzzFeed News, a déclaré :

L'outil a aidé BuzzFeed News à valider ses hypothèses sur la façon d'optimiser les stories sur Facebook.

Et sur la base des résultats des tests, nous avons fait quelques ajustements dans la façon dont nous publions du contenu.

Mais, ce n'était pas vraiment un changeur de jeu.

Cela tombe à pic comme le trafic de tout le monde sur Facebook a beaucoup baissé. Il est donc bon d'être en mesure de tirer le meilleur parti de nos publications, mais nous gagnons encore beaucoup moins de trafic.

Sous entendu par rapport à avant.

Il n'y a pas de calendrier pour l'extension de l'outil à d'autres éditeurs, mais Facebook dit qu’il explore activement cela, pendant qu’il travaille pour rendre l'outil plus facile à utiliser et moins gourmand en ressources.

Aucun commentaire