50% des résultats Google proviennent de l’index Mobile-First - Arobasenet.com




50% des résultats Google proviennent de l’index Mobile-First

Google utilise désormais l’index mobile-first pour plus de la moitié des pages Web affichées dans ses résultats de recherche globalement.

index Mobile-First



Une étape importante dans la migration de Google pour favoriser les sites mobiles par rapport aux sites desktop dans ses résultats de recherche.

Les plans pour le projet de l’index mobile-first ont été travaillés pendant des années.

Google a d'abord détaillé ses efforts autour de l'index mobile-First en 2016, où il a expliqué les impacts sur la façon dont son index de recherche opère.

Il a dit qu'il passerait bien volontiers à la version mobile du contenu d'un site Web pour indexer les pages de ce site, ainsi que pour comprendre ses données structurées et montrer des extraits du site dans les résultats de recherche de Google.

Son raisonnement derrière le changement est simple : la plupart des gens recherchent aujourd'hui sur Google à partir d'un appareil mobile, pas à partir d'un ordinateur de bureau.

Mais les systèmes de classement de Google pour le Web ont été construits à l'origine pour l'ère du desktop. Ils regardent toujours généralement la version ordinateur du contenu de la page pour déterminer sa pertinence pour l'utilisateur.

D’où l’importance de l’annonce de ce jour de Google qui déclare dans son post :

Cela fait deux ans que nous avons commencé à travailler sur "l’index mobile-first", explorer le Web avec le (robot, NDLR) smartphone Googlebot, similaire à la façon dont la plupart des utilisateurs y accèdent.

Nous avons vu des sites Web à travers le monde adopter le Web mobile, faire des sites Web fantastiques qui fonctionnent sur toutes sortes d'appareils.

Il y a encore beaucoup à faire, mais aujourd'hui, nous sommes heureux d'annoncer que nous utilisons maintenant l'indexationMobile-First pour plus de la moitié des pages affichées dans les résultats de recherche globalement.

Vérification de l'index Mobile-First


En général, Google dit basculer les sites vers l’index Mobile-First lorsque ses tests lui assurent qu'ils sont prêts.

Lorsqu’ils déplacent des sites, il informe le propriétaire du site via un message dans la Search console.

Il est possible de confirmer cela en vérifiant les logs du serveur où la majorité des demandes doivent être de smartphone Googlebot. Encore plus facile, l'outil d'inspection d'URL permet à un propriétaire de site de vérifier si et quand une URL provenant du site (il est généralement suffisant de vérifier la page d'accueil) a été analysée et indexée dernièrement.

Si votre site utilise des techniques de conception réactive (responsive design), aucun souci pour votre site. Pour les sites qui ne sont pas en Responsive Design, 2 types de problèmes surviennent plus fréquemment dans les évaluations de Google :


  1. Des données structurées manquantes sur les pages mobiles :

    Les données structurées sont très utiles pour mieux comprendre le contenu de vos pages, et permettent à Google de mettre en avant vos pages de manière "fantaisiste" dans les résultats de recherche.

    Si vous utilisez des données structurées sur les versions desktop de vos pages, vous devez disposer des mêmes données structurées sur les versions mobiles des pages.

    Ceci est important car avec l'indexation Mobile-First, Google utilisera uniquement la version mobile de votre page pour l'indexation, et il risque de manquer des données structurées.

    Tester vos pages à cet égard peut être délicat. Google suggère de tester les données structurées en général, puis de les comparer avec la version mobile de la page.

    Pour la version mobile, vérifiez le code source lorsque vous simulez un appareil mobile, ou utilisez le HTML généré avec l'outil de test mobile-friendly. Notez qu'une page n'a pas forcément besoin d'être mobile-friendly pour être prise en compte pour l’index mobile-first.

  2. L’attribut ALT manquant pour les images sur les pages mobiles :

    La valeur des attributs ALT sur les images ("alt-text ") est un excellent moyen de décrire les images aux utilisateurs avec des lecteurs d'écran (qui sont utilisés sur mobile aussi !), et aux robots des moteurs de recherche.

    Sans le texte alternatif (ALT) pour les images, il est beaucoup plus difficile pour Google Images de comprendre le contexte des images que vous utilisez sur vos pages.
     

    • Vérifiez les balises “img” dans le code source de la version mobile pour les pages représentatives de votre site Web. La source de la version mobile peut être vue soit en utilisant le navigateur pour simuler un appareil mobile, soit en utilisant l’outil de test de la compatibilité mobile pour vérifier la version rendue de Googlebot.

    • Recherchez les balises “img” dans le code source et vérifiez que votre page fournit des attributs ALT appropriés pour tout ce que vous souhaitez trouver dans Google Images.

Google conclut son post en disant qu’il souhaite pouvoir indexer de plus en plus le Web en utilisant l'index Mobile-First afin d'aider plus d'utilisateurs à rechercher sur le Web de la même manière qu'ils y accèdent. C’est à dire avec un smartphone.

Google n'a pas dit ce qu'il va faire pour les sites qui ne sont jamais correctement mis à jour pour le Web mobile, mais il semble qu’à un moment donné, leur classement sur Google pourrait être affectée.

Aucun commentaire