Baisse des taux de clics dans les résultats Google mobile et desktop - Arobasenet.com




Baisse des taux de clics dans les résultats Google mobile et desktop

Les nouvelles données et analyses de SparkToro de Rand Fishkin et Jumpshot montrent le déclin continu des taux de clics (CTR) sur la première page des résultats de recherche Google sur les ordinateurs de bureau et les smartphones aux États-Unis et en Europe en faveur des clics payants et des résultats “sans clics” (réponses directes).

Baisse des taux de clics dans les résultats Google mobile et desktop


Rand Fishkin affirme que le déclin est attribuable à “Google qui siphonne lui-même de grands pourcentages de trafic vers ses propres propriétés et réponses directes (featured snippets) dans la première page de résultats Google.”

Le déclin des taux de clics sur desktop est modeste


Le graphique ci-dessous montre et compare le marché des États-Unis et celui de l’Union Européenne (UE).

Il reflète une baisse progressive des taux de clics organiques sur desktop sur une période de deux ans (entre 2016 et 2018).

baisse progressive des taux de clics organiques sur desktop sur une période de deux ans (entre 2016 et 2018).
Source : SparkToro.com


Les clics payants ont augmenté modestement sur ordinateur, tout comme les recherches sans aucun clic en raison de l'affichage de la réponse à la requête de l'internaute.




Baisse de 10 points sur mobile


La tendance est plus dramatique dans les résultats de recherche mobile.

Dans la zone Royaume-Uni-Union Européenne, les taux de clics (CTR) organiques ont chuté, passant de 45% des SERP à 36,7%, tandis que les clics sur les Google Ads ont plus que doublé depuis 2016.

Aux États-Unis, la baisse du CTR organique a été plus grande, passant de 40,1% à 29,7% de tous les SERP. Les clics payants ont également plus que doublé.

La raison évidente pour laquelle les taux de clics organiques sur ordinateur ont moins baissé que sur les smartphones est la plus grande taille de l'écran et plus d’options disponibles au-dessus de la ligne de flottaison.

Or, sur mobile, les carrousels, les boîtes de réponse (featured snippets) et les annonces Google Ads dominent les résultats de recherche mobile, surtout au-dessus de la ligne de flottaison.

Pour de nombreuses requêtes, il y a 4 annonces Google Ads, qui peuvent être suivies par une carte et un Pack local (pour les requêtes locales), suivis enfin par les liens organiques qui ne sont donc plus visibles dès l’affichage de la page de résultats sur Google.

Il n'est pas tout à fait clair si les données sur les taux de clics de Jumpshot prennent en compte le panneau du knowledge Graph ou les interactions du Pack local ou des boutons click-to-call de Google My Business.


Il n'est pas non plus clair de quelles positions les clics organiques proviennent. En d'autres termes, dans quelle mesure les utilisateurs font défiler leur écran sur les pages de résultats Google sur mobile.

Baisse de 10 points sur mobile


Tout cela est réellement préoccupant pour les propriétaires de sites qui comptent sur le travail effectué sur l’optimisation de leurs sites pour gagner en visibilité sur Google.

Il y a de quoi désespérer car il y aura de plus en plus d’annonces Google Ads et de réponses directes via les featured snippets, notamment lors des recherches vocales qui ne cessent d’augmenter via le mobile et les enceintes connectées (Google Home).

Les publicités Google Ads et les featured snippets ou extraits optimisés continueront donc à dominer les résultats mobiles.

Cela obligera de plus en plus de sites à opter pour une plus grande participation dans les annonces Google Ads et Google My Business (pour les marketeurs avec des emplacements).

On peut d’ores et déjà admettre qu’il va être difficile, dans les années à venir, en dehors des recherches locales et des requêtes de marque, de générer des clics organiques à partir des pages de résultats sur Google mobile.

Aucun commentaire