Google : Le contenu syndiqué peut-il mieux se classer que l’original ? - Arobasenet.com



Google : Le contenu syndiqué peut-il mieux se classer que l’original ?

John Mueller de chez Google attire l’attention des propriétaires de sites sur le fait que lorsqu’un contenu est syndiqué ailleurs (sur une autre plate-forme), il peut surclasser la source d'origine.

Google : Le contenu syndiqué peut-il mieux se classer que l’original ?



C'est pour lui le compromis que les propriétaires de site doivent prendre en compte lorsqu'ils décident de syndiquer leur contenu sur un site agrégateur ou un site tiers quelconque.

S’il s’agit, par exemple, d’une Web App dont ils se servent pour afficher leur propre contenu sur un autre système plus rapide, c’est tant mieux pour eux.

Car, le contenu syndiqué peut finir par se classer plus haut que le contenu original, et cela ne peut pas être évité. Il faut donc en tenir compte.

Ces informations ont été fournies par John Mueller lors d'un Hangout Google Webmaster Central le 8 Février dernier.

Un propriétaire de site avait soumis la question suivante :

Quels sont les facteurs qui pourraient entraîner le fait qu’un morceau de contenu qui a été syndiqué sur un site partenaire se classe mieux ?

Le propriétaire de ce site a également indiqué qu'il y avait une balise canonique pointant vers le contenu original, et que le contenu original a été publié depuis plusieurs mois.

Rappelons que la balise canonique est toujours importante dans ce cas de figure, notamment si cette duplication résulte d’une volonté de l’auteur. C’est l’une des raisons pour lesquelles Google Search Console a désormais unifier les stats de performance autour de l’URL canonique.

Car, il était aussi question de ne pas freiner l’adhésion au format Web App qui reprenait pour la plupart du temps du contenu d’un site existant. Et après le Web, puis le mobile (et les applis aussi) et enfin l’AMP, Google Search Console ne voulait pas créer une autre catégorie pour la Web App.

C’est alors que l’URL canonique s’est vue désignée pour regrouper toutes les statistiques de performance du contenu, quel que soit l’appareil et quel que soit son format.


Qu'est-ce que la syndication de contenu exactement ?


La syndication de contenu, c’est lorsque le contenu Web est republié par un site Web tiers.

Tout type de contenu numérique peut être syndiqué, y compris les billets de blog, articles, infographies, vidéos et plus encore.

Considérez-le comme une sorte d'arrangement de troc. Le site Web tiers obtient un contenu gratuit et pertinent. Le créateur du contenu obtient l'exposition gratuite et la publicité, et surtout des backlinks vers son propre site Web, qui à leur tour stimulent son trafic organique.

La syndication dans l'industrie des médias n'est pas nouvelle. Avant l'Internet, les journaux et les magazines avec une grande circulation et lectorat ont parfois imprimé des contenus syndiqués fournis par de plus petites publications et des pigistes freelance.

Les deux parties en ont bénéficié.

Le petit rédacteur ou éditeur a obtenu d'atteindre un public beaucoup plus large et le grand média a obtenu plus de contenu, sans avoir à investir des ressources dans la création de ce contenu.


Pourquoi cela se produit-il ?


John Mueller dit qu'il y a un certain nombre de facteurs qui entrent dans la détermination de la version du contenu qui est le plus pertinent pour les internautes.

Une balise canonique est donc, selon Mueller, un bon moyen d'indiquer quelle est la partie à l'origine du contenu, qui est l’auteur original du contenu.

Toutefois, une balise canonique peut ne pas toujours être «correcte», en ce sens que les pages peuvent être complètement différentes. Des cas qu’on retrouve sur des sites mobiles distincts, et donc non responsives.

Ou encore dans des Web Apps qui créent des contenus natifs (non importés) avec le même titre, un contenu presque similaire mais avec des modifications.

Ainsi, peut-être qu’un bloc de texte est le même sur deux pages, mais tout le reste entourant le texte pourrait fournir une valeur supplémentaire.

Il est aussi possible que les utilisateurs atterrissent sur le contenu syndiqué et trouvent d'autres informations pertinentes ailleurs sur le site.

Ce sont des choses que Google prend en considération pour déterminer comment classer les deux morceaux de contenu qu’il juge a priori identiques.


Est-ce que cela peut être évité ?


Pour John Mueller, il n'y a aucun moyen de garantir que le contenu syndiqué ne se classera pas au-dessus de la source d'origine.

Les propriétaires de site doivent en tenir compte lors de la syndication de leur contenu, que ce soit de façon volontaire (sur Feedly, Nuzzel, ou encore Flipboard, etc) ou involontaire (scraping).

Toujours est-il qu’il faut noter ce qui suit :

  • D'une part, le contenu syndiqué permet d'avoir un public plus élargi

  • D'autre part, d'autres sites Web peuvent finir par se classer au-dessus de la source originale.

C'est le compromis que les propriétaires de site doivent accepter comme une possibilité lors de la syndication de leur contenu sur des plates-formes tierces.

Aucun commentaire