Facebook accepte de clarifier son utilisation des données personnelles - Arobasenet.com





Facebook accepte de clarifier son utilisation des données personnelles

Facebook vient d'accepter les recommandations de la Commission Européenne qui lui enjoignait de mettre à jour ses termes et conditions en Europe pour clarifier l’utilisation des données personnelles.

Facebook accepte de clarifier son utilisation des données personnelles



Facebook a fait face à de nombreuses batailles et controverses dans le monde entier, mais le géant des réseaux sociaux est surtout sous le feu des critiques des autorités européennes.

Aujourd’hui, en réponse aux préoccupations soulevées par la Commission européenne, Facebook a accepté de mettre à jour ses termes et conditions d’utilisation dans l’UE afin de préciser aux utilisateurs comment leurs données personnelles sont utilisées.

Les nouveaux termes précisent comment les données des utilisateurs sont partagées avec des tiers et comment elles peuvent être utilisées pour cibler la publicité.

Ils expliquent également comment les utilisateurs peuvent fermer leurs comptes s’ils le souhaitent, et détaillent les raisons pour lesquelles les comptes peuvent être désactivés.

Le libellé exact des nouveaux termes n’a pas encore été finalisé, mais ils doivent entrer en vigueur à la fin du mois de Juin de cette année.

La Commission européenne a tenté d’obtenir la divulgation complète de Facebook au sujet de son business modèle, et cet accord est un pas vers cela.

Accueillant les changements de Facebook, Vera Jourová, Commissaire européenne à la justice, aux consommateurs et à l’égalité des sexes, a déclaré :

Aujourd’hui Facebook montre enfin l’engagement à plus de transparence et de langage simple dans ses conditions d’utilisation.

Une entreprise qui veut rétablir la confiance des consommateurs après le scandale Facebook/Cambridge Analytica ne devrait pas se cacher derrière un jargon compliqué et légaliste sur la façon dont il fait des milliards sur les données des gens.

Maintenant, les utilisateurs comprendront clairement que leurs données sont utilisées par le réseau social pour vendre des annonces ciblées.

En joignant leurs forces, les autorités de la consommation et la Commission européenne, défendent les droits des consommateurs de l’UE.




Dans une déclaration, la Commission européenne décrit les autres changements que Facebook a accepté de faire :

  • Sa politique sur la limitation de responsabilité et reconnaît maintenant sa responsabilité en cas de négligence, par exemple dans le cas où les données ont été mal gérées par des tiers

  • Son pouvoir de modifier unilatéralement les termes et conditions en les limitant aux cas où les modifications sont raisonnables, en tenant également compte de l’intérêt du consommateur

  • Les règles relatives à la rétention temporaire des contenus qui ont été supprimés par les consommateurs.
    Ce contenu ne peut être conservé que dans des cas spécifiques -- par exemple pour se conformer à une demande d’exécution par une autorité -- et pour un maximum de 90 jours en cas de raisons techniques

  • Le langage clarifiant le droit d’appel des utilisateurs lorsque leur contenu a été supprimé.

Le compte Twitter de l’Union européenne des consommateurs a tweeté la nouvelle de façon victorieuse :



Résultat! Facebook introduira un nouveau texte dans ses Conditions d’utilisation, expliquant qu’il ne charge pas les utilisateurs pour ses services, en contrepartie de l’accord des utilisateurs de partager leurs données personnelles et d’être exposés à des publicités commerciales.

La Commission européenne a également tweeté à ce sujet, quoique d’une manière plutôt contrôlée :



Facebook modifie ses termes et clarifie l’utilisation des données pour les consommateurs.

Il explique maintenant clairement comment les données des utilisateurs sont utilisées pour développer des activités de profilage et de la publicité pour financer l’entreprise.

Nous nous félicitons de cela après les demandes faites avec les autorités de consommateurs.

Aucun commentaire