Google AMP permet d’afficher l’URL canonique du contenu dans Chrome - Arobasenet.com




Google AMP permet d’afficher l’URL canonique du contenu dans Chrome

La critique la plus répandue concernant Google AMP a été qu’il n’affiche pas les URL du nom de domaine de l’éditeur.

Google AMP permet d’afficher l’URL canonique du contenu dans Chrome


Au lieu de cela, les utilisateurs ont historiquement vu la structure d’URL «google.com/amp/», qui est exigée par le pré-rendu d’AMP.

Pour rappel, Google Search indexe les pages AMP pour une expérience Web rapide et fiable. Lorsqu'une page AMP est disponible, elle peut être présentée dans les résultats de recherche pour mobile sous la forme de résultats enrichis et de carrousels.

Google a essayé de résoudre ce problème d'URL depuis un certain temps et, en novembre, il a offert un aperçu d’une solution aux développeurs.

Maintenant, il déploie officiellement cette solution, qui va toujours fournir la vitesse AMP pour les URL canoniques de l’éditeur.

Mais, cela implique l’utilisation des échanges signés (“Signed Exchange”), un cadre technique qui, en pratique, permet aux navigateurs d’afficher les URL d’origine (URL canonique) de l’éditeur sur les résultats de l’AMP mis en cache.

Il est actuellement disponible uniquement pour Chrome 73 ou supérieur (et bientôt Microsoft Edge).

Les éditeurs devront donc créer un “Signed Exchange” (échange http signé) mais Cloudflare (et potentiellement d’autres) promettent de simplifier encore le processus.

C’est que dit le post d’annonce de Google :



Aujourd’hui, nous sommes en train de déployer le support dans les résultats AMP du Web de Google Search (également connu sous le nom de «liens bleus») pour relier à des échanges signés (“Signed Exchange”), une nouvelle fonctionnalité émergente du Web activée par la spécification d’emballage Web IETF.

Les échanges signés permettent d’afficher le nom de domaine de l’éditeur lorsque le contenu est instantanément chargé via Google Search.

Ceci est disponible dans les navigateurs qui prennent en charge la fonctionnalité de plate-forme Web nécessaire — au moment de l’écriture, Google Chrome — et la disponibilité s’étendra pour inclure d’autres navigateurs au fur et à mesure qu’ils la prendront en charge (par exemple, la prochaine version Chromium de Microsoft Edge).

Source : Google



Présentation des échanges signés (Signed Exchange)


Un échange signé est un format de fichier, défini dans la spécification d’intégration Web,  qui permet au navigateur d’approuver un document comme s’il appartenait à votre origine.

L’origine est une méthode de contrôle utilisée par les navigateurs web pour pallier certains problèmes de sécurité.

Cela vous permet d’utiliser des cookies et des stockages de première partie pour personnaliser le contenu et simplifier l’intégration des analyses.

Votre page s’affiche sous votre propre URL canonique au lieu de l’URL de Google AMP du type “google.com/amp”.




Les liens de Google Search sont redirigés vers les Signed Exchange lorsque l’éditeur, le navigateur et le contexte de l’expérience de recherche le supportent.



En tant qu’éditeur, vous devrez publier à la fois la version Signed Exchange du contenu en plus de la version d’échange non signé.

Cliquez ici pour en savoir plus sur la façon dont Google Search prend en charge l’échange HTTP signé.


Comment afficher l’URL canonique avec Signed Exchange ?


De nombreux éditeurs ont déjà commencé à publier des échanges signés depuis l’ouverture du developer Preview l’automne dernier.



Pour implémenter des Signed Exchange dans votre propre infrastructure de service, suivez le guide «servir AMP à l’aide d’échanges signés» disponible.

Si vous utilisez un fournisseur CDN, demandez-lui s’il peut fournir des Signed Exchange AMP.

Cloudflare a récemment annoncé qu’il offre désormais gratuitement des Signed Exchange à tous ses clients.

Afin de tirer parti de la nouvelle option d’URL réelle, les éditeurs devront créer un échange signé.

Cela nécessite à son tour obtenir un certificat, pas à la différence d’un certificat SSL (plus sur ce processus ici.)

Une fois implémentées, les URL AMP mises en cache affichent l’URL du nom de domaine de l’éditeur.


Avantages pour la marque et l’analytics


Le premier partenaire de Google sur les échanges signés est Cloudflare, qui a décrit plusieurs des avantages attendus, dans son communiqué de presse :

  1. Intégrité de la marque : Les éditeurs pourront rediriger le trafic AMP vers leur nom de domaine principal.

  2. Analytics simplifiés : Tous les visiteurs, AMP ou autres, peuvent coexister sur le même nom de domaine.

  3. Plus d’espace pour le contenu : Les éditeurs auront un espace supplémentaire en haut de leurs pages pour la marque ou les annonces, par l’élimination de la "barre grise" d’AMP.

  4. Taux de rebond réduit : Les visiteurs du site peuvent avoir plus confiance dans les URLs de l’éditeur et être plus enclins à visiter et rester sur des noms de domaine de marque.

  5. Cloudflare est en ce moment le seul réseau de diffusion de contenu (CDN) qui fonctionne avec les échanges signés AMP. Cependant, il y a plusieurs concurrents qui vont probablement sauter le pas.

  6. Cloudflare a déclaré que ses clients actuels peuvent «activer cette fonctionnalité en un clic sur leurs tableaux de bord» et a promis que la capacité sera livrée dans les prochaines semaines.

Google a finalement livré ce que les éditeurs ont demandé depuis que AMP a été introduit.

Tout cela reste à voir, mais il semble que Google va enfin être en mesure de livrer "de vraies URL" à des vitesses AMP.

Aucun commentaire