Google va-t-il mettre fin aux cookies dans son navigateur Chrome ? - Arobasenet.com




Google va-t-il mettre fin aux cookies dans son navigateur Chrome ?

Google se prépare à lancer de nouveaux outils de confidentialité pour limiter les cookies. Les utilisateurs de son navigateur Chrome obtiendraient plus d’informations sur les cookies qui les suivent et pourront les bloquer par défaut.

Google va-t-il annoncer la fin des cookies dans son navigateur Chrome ?




Ce serait une bonne nouvelle pour la vie privée, mais pas pour les annonceurs.

Google est prêt à lancer de nouveaux outils pour limiter l’utilisation des cookies de suivi (tracking), une mise à jour qui pourrait renforcer la domination publicitaire du géant de la recherche et porter un coup dur à d’autres sociétés de marketing numérique, notamment à Critéo et autres plates-formes publicitaires travaillant dans le programmatique et le reciblage publicitaire.

Pour le WSJ, la protection du suivi (tracking) pourrait avoir un impact significatif et négatif sur la partie de l’écosystème de marketing en ligne qui s’appuie sur des cookies de tiers, fournissant à Google un «avantage considérable par rapport aux concurrents publicitaires en ligne».

Après des années de débat en interne, Google pourrait donc dès cette semaine, selon le Wall Street Journal, déployer un genre de tableau de bord en tant que fonctionnalité dans son navigateur Chrome qui donnera aux utilisateurs d’Internet plus d’informations sur ce que les cookies suivent sur eux et offrir l’option de les repousser.

L’annonce du navigateur Chrome pourrait se faire lors de Google I/O (les 7, 8 et 9 Mai 2019).



Cependant, les données d’une enquête font clairement comprendre que les consommateurs veulent plus de protection de la vie privée et de contrôle sur ce qui arrive à leurs données personnelles.

Comme juste un exemple, un sondage de NBC et du Wall Street Journal en date du 5 Avril 2019 a constaté que plus de 90% des répondants pensent que les entreprises de technologie devraient obtenir la permission avant de partager ou vendre l’accès aux renseignements personnels et de l’activité en ligne d'un consommateur.

En outre, depuis l’envolée des smartphones et l’avènement des applications mobiles, les cookies ont été en déclin.

Les cookies ne sont pas compatibles avec les applications mobiles, ce qui a donné lieu à des alternatives telles que les identifiants publicitaires et les données de localisation comme alternatives de cookie dit de «comportement réel» (real-world behavior).


Que veut proposer Google Chrome ?


Apparemment, selon le WSJ :

Google a travaillé sur un «identificateur de navigateur, lié à tout ce qu’un utilisateur fait, à ce que les annonceurs pourraient voir, qui pourrait être facilement activé ou désactivé par les utilisateurs» pendant plusieurs années.

Google [auparavant] avait saboté le plan parce qu’il fallait changer des millions de lignes de codes et potentiellement renégocier des milliers d’accords extérieurs.


Mais le plan a été clairement rétabli, si le rapport est exact.

Par coïncidence, Microsoft annonce également que son nouveau navigateur Edge basé sur Chromium aura de nouveaux contrôles de suivi pour les cookies tiers.

Tous ces mouvements viennent dans le contexte d’un environnement plus sensible à la vie privée.

Chrome a une part de marché de 63% à l’échelle mondiale contre 15% pour Safari, 5% pour Firefox, 3% pour Samsung, selon les données de StatCounter.

En fonction de ce que Google annoncera, cela pourrait être la chronique d’une mort annoncée pour le cookie et ce serait une rupture importante pour toute entreprise dont les affaires tournent autour de la publicité et des données des utilisateurs (reciblage publicitaire).


C'est quoi les cookies ? Que font-ils ?


Par définition, un cookie est le terme donné pour décrire un type de message qui est donné à un navigateur Web par un serveur Web.

L’objectif principal d’un cookie est d’identifier les utilisateurs et éventuellement de préparer des pages Web personnalisées ou d’enregistrer des informations de connexion au site pour vous.

Lorsque vous voulez visiter un site Web, à l’aide de cookies, il peut vous être demandé de remplir un formulaire fournissant des informations personnelles comme votre nom, votre adresse e-mail et vos centres d’ intérêts.

Ces informations sont empaquetées dans un cookie et envoyées à votre navigateur Web, qui stocke ensuite les informations pour une utilisation ultérieure.

La prochaine fois que vous allez sur le même site Web, votre navigateur enverra le cookie au serveur Web. Le message est renvoyé au serveur chaque fois que le navigateur demande une page à partir du serveur.

Un serveur Web n’a pas de mémoire de sorte que le site hébergé que vous visitez transfère un fichier cookie du navigateur sur le disque dur de votre ordinateur afin que le site puisse se rappeler qui vous êtes et vos préférences.

Cet échange de messages permet au serveur Web d’utiliser ces informations pour vous présenter des pages Web personnalisées. Ainsi, par exemple, au lieu de voir juste une page d’accueil générique, vous pouvez voir une page d’accueil avec votre nom sur elle.

Il existe 2 types de cookies :

  1. Le cookie de session :
    • Également appelé un cookie transitoire, c’est un cookie qui est supprimé lorsque vous fermez le navigateur Web. Le cookie de session est stocké dans une mémoire temporaire et n’est pas conservé après la fermeture du navigateur.

      Les cookies de session ne collectent pas d’informations depuis votre ordinateur. Ils stockeront généralement des informations sous la forme d’une identification de session qui n’identifie pas personnellement l’utilisateur.


  2. Le cookie persistant :
    • Aussi appelé un cookie permanent, ou un cookie stocké, c’est un cookie qui est stocké sur votre disque dur jusqu’à ce qu’il expire (les cookies persistants sont définis avec des dates d’expiration) ou jusqu’à ce que vous supprimiez le cookie.

      Les cookies persistants sont utilisés pour collecter des informations d’identification sur l’utilisateur, telles que le comportement de navigation sur le Web ou les préférences de l’utilisateur pour un site Web spécifique.

Avec la probable gestion des cookies directement par les utilisateurs, les éditeurs participant aux programmes d'affiliation pourraient aussi être impactés puisque les liens d'affiliation envoient des cookies persistants d'une durée de 30 à 90 jours pour rémunérer les affiliés en cas d'achat de l'utilisateur.


Quelles informations sont stockées dans les cookies ?


Pour la plupart, un cookie contiendra une chaîne de caractères (texte) contenant des informations sur le navigateur.

Pour fonctionner, un cookie n’a pas besoin de savoir d’où vous êtes, il ne doit se souvenir que de votre navigateur.

Cependant, certains sites Web utilisent des cookies pour stocker plus d’informations personnelles vous concernant.

En principe, cela ne devrait se faire que si vous avez vous-même renseigné le site Web avec ces informations personnelles.

Les sites Web légitimes chiffrent (cryptage) ces informations personnelles stockées dans le cookie pour empêcher l’utilisation non autorisée par une autre partie avec l’accès à votre dossier de cookie.

Les cookies ont 6 paramètres qui peuvent leur être transmis :

  1. Le nom du cookie.

  2. La valeur du cookie.

  3. La date d’expiration du cookie qui détermine la durée pendant laquelle le cookie restera actif dans votre navigateur.

  4. Le chemin d’accès (URL) pour lequel le cookie est valide. Les pages Web en dehors de ce chemin d’accès ne peuvent pas utiliser le cookie.

  5. Le nom de domaine pour lequel le cookie est valide. Cela rend le cookie accessible aux pages sur l’un des serveurs lorsqu’un site utilise plusieurs serveurs dans un nom de domaine.

  6. La nécessité d’une connexion sécurisée : cela indique que le cookie ne peut être utilisé que sous une condition de serveur sécurisé, comme un site utilisant SSL.

Si Google confirme cette information, après avoir désactivé la fonction "Cookies", plus aucun site ne pourra vous forcer à accepter son cookie avant d'accéder à son site via Chrome, et probablement via Chromium de Microsoft Edge. CQFD.

Aucun commentaire