Genius accuse Google Search d'avoir copié ses paroles de chansons - Arobasenet.com




Genius accuse Google Search d'avoir copié ses paroles de chansons

C'est à nouveau les fonctionnalités "Featured Snippets" et Answers Box de Google qui sont sur la sellette et mises en cause par le site Genius dans sa plainte contre les résultats Google.

La plainte de Genius contre Google pointe les featured snippets du doigt




Pour en savoir un peu plus sur Genius, faisons un tour sur notre très cher site Wikipédia :

Genius (anciennement Rap Genius) est un site web américain lancé en 2009 consacré au départ à l'explication des paroles de chansons rap.

Plus tard, en 2014, il élargira son domaine et annotera - le changement sémantique marquant plus d'humilité dans l'approche des textes - les news, la pop, le rap, la country, les sports, la loi, entre autres.

En 2010, Genius France voit le jour quelques mois seulement après l'ouverture du site. En 2014, les dirigeants francophones du site ont dévoilé une discographie du rap français.

Pour donc tenir ses objectifs, le site est rebaptisé Genius en juillet 2014.

Revenons maintenant au problème qui fait que Genius reproche à Google de scraper son contenu.

Genius dit qu'il peut maintenant prouver que des paroles de son site apparaissent dans les panneaux d'information de recherche Google (Knowledge Panel) en examinant les apostrophes.

Comme le dit Engadget, Genius Media Group Inc. dépend du moteur de recherche Google pour envoyer les mélomanes sur son site Web rempli de paroles difficiles à déchiffrer sur des chansons rap, hip-hop et d'autres succès pop.

Maintenant, Genius dit que son trafic est en baisse parce que, pour les dernières années, Google a publié des paroles directement sur sa propre plate-forme, via les featured snippets qui affichent des résultats Google en position 0, avec certaines d'entre elles tirées directement à partir du site de musique Genius.

Un rapport a été publié dans le Wall Street Journal au cours du week-end qui contient des preuves en appui de des accusations.

Les plaintes de Genius contre Google remontent à plusieurs années, lorsque Google a été informé pour la première fois en 2017 que des transcriptions copiées de Genius apparaissaient dans les résultats de recherche.

Vous êtes-vous trouvés en train d'utiliser des paroles des résultats de Google plutôt que de visiter des sites de paroles individuels? Vous n'êtes pas les seuls.

Et c’est la raison pour laquelle Genius a accusé Google non seulement de nuire à son trafic avec ses cartes de paroles de musique, mais de parfois saisir les paroles de Genius mot pour mot.

La preuve se trouve dans les apostrophes, d'après Genius.

Il a délibérément alterné entre les apostrophes droites et les courbes comme une forme de filigrane et il y aurait eu plus de 100 cas où les paroles de Google incluaient ces apostrophes exactes.

Google a nié dans une déclaration au Wall Street Journal.

Google dit prendre les droits d'auteurs « très au sérieux » et a tenu ses partenaires intermédiaires « responsables » pour honorer les termes de ses accords - ils ne créent pas les panneaux eux-mêmes (les partenaires).

Une source clé pour l'information des chansons, LyricFind, a dit au WSJ que son personnel « ne source » les paroles de Genius. Ni Google ni LyricFind n'ont directement abordé la correspondance apparente avec certaines paroles de Genius.

Il n'y a pas eu d'action formelle encore, mais Genius a allégué que Google a violé à la fois la loi antitrust et ses conditions de service.

Il dit avoir alerté Google de l'abus signalé dès 2017. D’après Engadget.com, Genius pourrait ne pas avoir beaucoup de succès s’il poursuit une affaire directement, car il ne possède pas les paroles incriminées. Il est juste autorisé à les afficher.

Que la plainte de Genius soit fondée ou non, cela arrive à un mauvais moment pour Google.

Le pionnier de l'internet est toujours aux prises avec les affaires antitrust réussies de l'Union européenne, et il y a des murmures selon lesquels le ministère américain de la Justice prépare à son tour une enquête antitrust.

Cela pourrait aggraver la situation en suggérant un comportement anticoncurrentiel possible dans un autre domaine.

Google a envoyé une déclaration le 16 Juin à Engadget.

Bien qu'il soit très familier, Google a ajouté qu'il mettrait fin aux accords de paroles s’il trouve des partenaires qui “ne défendent pas les bonnes pratiques”. Voici le commentaire de Google à Engadget :

Les paroles affichées dans les boîtes d'information (answers box, NDLR) et dans les Knowledge Panels sur Google Search sont autorisées à partir de licences d'une variété de sources et ne sont pas copiées à partir de sites sur le web.

Nous prenons très au sérieux la qualité des données et les droits des créateurs, et tenons nos partenaires de licence responsables des termes de notre accord.

Nous étudions ce problème avec nos partenaires de données et si nous constatons que les partenaires ne maintiennent pas les bonnes pratiques, nous allons mettre fin à nos accords.



Finalement, peu importe si les accusations de Genius tiennent la route, il serait difficile de mener une bataille juridique en raison du fait que Genius ne possède pas le droit d'auteur sur les paroles qu'il publie.

À tout le moins, Genius met en lumière une question qui affecte de nombreux éditeurs sur Google Search.

A savoir que les extraits optimisés ou featured snippets et les Answers Box de Google prennent le trafic qui devrait échoir aux éditeurs originaux qui sont les sources des contenus affichés par Google.

Aucun commentaire