Google Chrome étend le blocage des publicités abusives à tous le 9 Juillet - Arobasenet.com



Google Chrome étend le blocage des publicités abusives à tous le 9 Juillet

Les éditeurs doivent se conformer aux standards des meilleures annonces (Better Ads Standards). A défaut, ils verront les publicités sur leurs sites bloquées par Chrome.

Google Chrome étend le blocage des publicités abusives à tous le 9 Juillet





En février 2018, Google a mis en place un filtrage d'annonces pour les publicités « ennuyeuses » et intrusives dans Chrome en Amérique du Nord et en Europe.

Cela visait à obliger les éditeurs à adopter des standards publicitaires établis par la Coalition pour de meilleures annonces.

Le groupe industriel “Coalition for Better Ads” a été créé en réponse à l'augmentation des adblockers auprès des consommateurs.

Maintenant, le filtrage des mauvaises publicités de Chrome se mondialise, avec un déploiement sur les marchés au-delà de l'Amérique du Nord et de l'Europe le 9 Juillet. Google Chrome a aujourd'hui une part de marché mondiale des navigateurs Web d'environ 64 %.

Nous avons déjà publié une article détaillé sur le blocage des annonces Chrome et ce que cela signifie pour les éditeurs et les spécialistes du marketing (Lire : Bloqueur de pub intrusive de Google Chrome déployé).

En bref, les sites qui présentent l'une des 4 catégories d'annonces sur ordinateur ou 8catégories d'annonces mobiles interdites en vertu des Better Ads Standards (image ci-dessus), pourraient voir ces formats, ou potentiellement toutes les annonces sur leurs sites, bloqués.

Les formats ennuyeux incluent des pop-ups, des annonces vidéo jouées automatiquement avec le son activé, des annonces prestitielles, des annonces clignotantes/animées, de grandes annonces collantes (sticky) et des annonces de défilement plein écran, entre autres.

Les annonces ne s'affichent pas sur les sites dont les notes sont défaillantes.

Lorsqu'un utilisateur visite un site qui n’est pas conforme aux Standards des meilleures annonces, le filtre de Chrome bloque les annonces pour éviter qu’elles s’affichent sur la page.

Les utilisateurs verront alors un message indiquant que les annonces ont été bloquées, mais qu'ils ont la possibilité d’ « autoriser les publicités sur ce site ».

Le déploiement global du « blocage d'annonces » de Chrome intervient à un moment où les ingénieurs de Google envisagent des modifications controversées aux API d'extension du navigateur, qui pourraient désactiver la plupart des bloqueurs de pub tiers (les adblockers) et des extensions de confidentialité.

Google a semblé inverser la tendance, bien que l'état des changements reste incertain.



La grande majorité des sites d'éditeurs nord-américains et européens réussissent le test Better Ads Standards, de sorte que l'impact sur les revenus publicitaires des utilisateurs et des éditeurs a été minime.

C'est moins certain dans d'autres marchés, y compris en Asie où le blocage des annonces aux consommateurs est actuellement le plus élevé dans le monde - 50% selon une enquête.

Source

Aucun commentaire