Google va faire payer 3 moteurs alternatifs par pays sur Android en Europe - Arobasenet.com




Google va faire payer 3 moteurs alternatifs par pays sur Android en Europe

Google va faire payer les moteurs de recherche tiers pour être le défaut Android en Europe. Google réussit ainsi à transformer la plainte pour abus de position dominante en profit financier. 


Google va faire payer 3 moteurs alternatifs par pays sur Android en Europe





À partir de début 2020, Google présentera un nouvel écran de choix de moteurs de recherche aux utilisateurs d'Android en Europe lors de la mise en place d'un nouveau téléphone ou d'une nouvelle tablette.

La sélection sera alors le fournisseur de recherche par défaut qui alimente la boîte de recherche sur l'écran d'accueil Android, ainsi que le navigateur Chrome si installé.

Les fournisseurs de moteurs de recherche doivent payer Google pour être inclus dans l'écran de sélection aux côtés de Google Search.

Les fournisseurs de recherche seront sélectionnés au moyen d'une enchère scellée, les 3 principaux enchérisseurs apparaissant sur l'écran de sélection.

L'annonce d'aujourd'hui de Google fait suite à l'amende record de 5 milliards de dollars infligée à Google pour violation des lois antitrust dans l'UE. La décision de Juillet 2018 obligeait Google à cesser de « lier illégalement » ses applications Chrome et de recherche à Android.

La Commission européenne a ensuite laissé à Google les moyens de se conformer, que la Commission continue de surveiller.

Voici comment Google décrit le nouveau processus d'enchères dans un billet de blog publié aujourd'hui :

Dans chaque vente aux enchères par pays, les fournisseurs de moteurs de recherche indiqueront le prix qu'ils sont prêts à payer chaque fois qu'un utilisateur les sélectionne à partir de l'écran de choix dans le pays donné.

Chaque pays aura un seuil d'offre minimum.

Les 3 plus offrants qui atteignent ou dépassent le seuil d'offre pour un pays donné apparaîtront dans l'écran de choix pour ce pays.

Google ne dit pas quel est le seuil minimum d'enchères. Toutefois, il dit que le nombre d’enchérisseurs et leurs enchères seront gardés secrets.

Si moins de 3 fournisseurs de recherche atteignent le seuil d'enchères minimum, Google remplira la place disponible au hasard à partir du pool de fournisseurs de recherche éligibles.

Les moteurs de recherche seront classés au hasard sur l'écran de choix.



Eric Leandri, PDG de Qwant, le moteur de recherche axé sur la vie privée, basé à Paris, a déclaré qu'il envisagerait de participer à la vente aux enchères.

Mais Leandri appelle cela “un abus total de position dominante” de “demander de l'argent juste pour montrer une proposition alternative”, dans des déclarations publiées par Bloomberg. En effet, Google vient de réussir à transformer la plainte contre lui pour abus de position dominante en cash. 

Ce qui pourrait lui permettre de payer une partie de la taxe GAFA, tout comme Amazon qui a ajouté une taxe supplémentaire (3%) aux produits vendus par les PME sur sa plateforme. 

Google a justifié le processus d'enchères dans une FAQ :

Une vente aux enchères est une méthode juste et objective pour déterminer quels fournisseurs de moteurs de recherche sont inclus dans l'écran de choix.

Elle permet aux fournisseurs de recherche de décider de la valeur qu'ils accordent à l'apparition dans l'écran de choix et d'enchérir en conséquence.

Google avait précédemment fait valoir qu'il avait besoin de Search  et le navigateur Chrome liés à Android afin de monétiser son investissement important dans le système d'exploitation.

La Commission a rejeté cette évaluation, notant les milliards que Google gagne dans le seul Play Store, ainsi que les données qu'il recueille afin d'augmenter la valeur de son activité publicitaire.

Les utilisateurs d'Android en Europe seront en mesure de changer leur fournisseur de moteur de recherche par défaut à tout moment après la configuration initiale, comme c'est déjà le cas.

L'écran de choix s’affcihera uniquement là où le fabricant du téléphone a un partenariat de préinstallation avec Google Search. Ainsi, l’écran n’apparaîtrait pas sur un Samsung qui a un accord de préinstallation avec Bing, par exemple.

Les utilisateurs seraient toujours en mesure d'avoir accès à Google Play et d'autres applications Google.

La date limite pour que les fournisseurs de recherche présentent une demande d'admissibilité et soumettent des enchères est le 13 Septembre 2019, avec des enchères gagnantes pour chaque pays, et l'inclusion sur l'écran de choix, qui sera confirmée le 31 octobre 2019.

Aucun commentaire